Trois terroristes abattus mardi à Jijel    Combat «Don quichotien» ?    Procès de Karim Tabbou : verdict le 07 décembre    Indifférence aux prix    Protéger les enfants travailleurs durant la pandémie    Quand s'endetter rapporte    L'Europe doit tenir tête à la Hongrie et à la Pologne    USM Bel-Abbès: Dans l'attente de solutions miracles    USM Alger: Ne pas tout remettre en question    WA Tlemcen: Garder les pieds sur terre    NI OFFRE NI DEMANDE    oeuvres sociales de l'Education: Une prime pour le personnel infecté par la Covid-19    Khenchela: L'ancien et l'actuel directeurs de la CCLS écroués pour corruption    Henri Teissier, l'ancien archevêque d'Alger, est décédé    Devant être la rampe de lancement du développement national durable: l'école algérienne doit revoir sa copie (5ème partie)    953 nouveaux cas en Algérie    Belmadi dénonce    Le président Tebboune annonce son retour    Monseigneur Henri Teissier tire sa dernière révérence    Rien ne va plus pour le Real Madrid qui chute en Ukraine    Résolution du PE : l'Union parlementaire africaine condamne l'ingérence dans les affaires intérieures de l'Algérie    El-Guerguerat : les parlementaires suisses réaffirment leur soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Ait Ali Braham examine les opportunités d'investissement avec POWERCHINA    Henri Teissier était profondément attaché à l'Algérie et avait une grande estime pour son peuple    Le gouvernement sahraoui réagit aux déclarations "contradictoires" d'El Othmani    JOURNEE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LE SIDA : Benbouzid affirme la volonté de l'Algérie d'éradiquer l'épidémie    CONSEIL NATIONAL DES DROITS DE L'HOMME (CNDH) : Lazhari critique la résolution du parlement européen    PROCES DE KARIM TABOU : Le verdict sera rendu le 7 décembre    Opep+ : poursuite des consultations pour un consensus adapté au marché pétrolier    TIZI-OUZOU : L'ENIEM annonce un arrêt technique de l'activité    Covid-19 : une prime pour indemniser le personnel du secteur de l'éducation touché    La FAF et Belmadi réagissent avec fermeté aux propos racistes contre Bentaleb    Cinq ans de prison pour Sellal et Ouyahia    Pas de reprise du trafic le 15 décembre    La vente des billets à partir de demain    En Afrique, le paludisme tue bien plus que la Covid-19    Joe Biden invité à un sommet de l'Otan après sa prise de fonction    «Les premières opérations de vaccination pourraient débuter en janvier»    Le cerveau de l'attaque de Ghazni tué par l'armée    Karouf repart !    L'Algérie débutera face à la Tunisie le 15 décembre    "Ce conflit résulte d'un dérèglement des rapports politiques entre l'état fédéral et les régions"    Le documentaire Objectif Hirak primé en Inde    Lancement du mois virtuel des arts plastiques    Causes et conséquences des luttes historiques depuis l'indépendance    Fermé pendant 15 jours : Le marché d'El Hamiz à nouveau ouvert    Les Gilets Jaunes, le Hirak et l'enjeu de la démocratie    DROITURE ET BONNE FOI    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Développer des approches scientifiques de protection des vestiges submergés
Journée d'étude
Publié dans Le Soir d'Algérie le 14 - 11 - 2019

Des approches scientifiques et pratiques de traitement des vestiges submergés doivent être développées afin d'en assurer une meilleure protection, a estimé le conservateur du patrimoine culturel au musée public national maritime d'Alger, Nadjib Benaouda. Intervenant au cours des travaux d'une journée d'étude sur «le cadre juridique de protection du patrimoine culturel» tenue au palais du Bey, le même cadre a souligné que ces approches reposent sur les fouilles, l'étude et le recensement ainsi que la formation, y compris à la plongée.
Le conférencier, qui s'exprimait devant les cadres de plusieurs musées nationaux et des étudiants en histoire, a regretté l'absence d'indices sur des découvertes antérieures à 1949 puisque le premier rapport sur la question date des années 1970 et concerne les vestiges du vieux port de Tipasa. Il a aussi estimé que les tentatives de recherche sont restées désordonnées et individuelles jusqu'à 2004.
M. Benaouda a déclaré qu'une équipe de cinq cadres du musée national maritime a suivi une formation aux fouilles archéologiques maritimes à Malte, suivie d'un workshop à Alger ayant bénéficié également à des chercheurs du Centre national de recherche en archéologie. Durant ce workshop, a-t-il dit, des vestiges métalliques qui appartiendraient au navire français Sphinx qui avait chaviré en 1845 près de la plage El Marsa, à Tamentfoust (est d'Alger), en plus de 10 moulins en pierre sur la plage Jean-Bart, mitoyenne.
Effectuée en coordination avec la Direction générale de la Protection civile, la formation de cette équipe constitue le noyau du début effectif de protection des biens culturels submergés sous l'égide du ministère de la Culture, a souligné l'intervenant.
L'Algérie possède un littoral qui constitue un véritable musée sous-marin au vu des nombreux vestiges des différentes civilisations s'y trouvant. Plusieurs communications sur la protection sécuritaire du patrimoine et l'entretien du patrimoine immatériel ont été présentées durant la rencontre organisée dans le cadre de la 3e édition de la manifestation «Le patrimoine des civilisations, pont de communication», qui se tient du 9 au 14 novembre avec, au menu, des sorties vers les sites historiques de Constantine et des workshops pour enfants.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.