Belhimer : consacrer la place de leader de la Télévision publique dans le secteur audiovisuel    Algérie-Emirats arabes unis : nécessité de renforcer la coopération bilatérale et de poursuivre les concertations    Douanes: réduire le temps de stationnement des conteneurs dans les ports    Cour suprême: poursuites contre l'ancien wali de Mostaganem Abdelwahid Temmar    Djerad reçoit le ministre émirati des Affaires étrangères    Robert Moreno évoque le cas Slimani    Cinq pays au 10eme Festival international du théâtre de Bejaia    Une force africaine en Libye garantira le respect du cessez-le-feu    Les consommateurs dénoncent    HADJADJ : Arrestation de 2 vendeurs illicites de boissons alcoolisées    L'EHU d'Oran au chevet des malades de Tiaret    TIZI-OUZOU : Destruction d'une casemate pour terroristes    BECHAR : Un dealer condamné à 3 ans de prison pour trafic de drogues    L'APN LUI DONNE UN DELAI DE 10 JOURS : Abdelkader Ouali refuse de renoncer à son immunité parlementaire    Découverte d'un bain romain    Nomination de Ahmed Bensebbane à la tête de l'EPTV    Visite d'Erdogan à Alger: le caractère stratégique des relations entre les deux pays réaffirmé    Amitié entre les peuples: Ghlamallah prendra part à une conférence en Croatie    Coupe de la CAF : Le Paradou hypothèque ses chances de qualification    Hand/Tournois de qualification olympique: l'Algérie dans le groupe de l'Allemagne    Sit-in de solidarité avec Ilyas Lahouazi    Les efforts de lutte contre la corruption stagnent dans les pays du g7    Un "terminus" brutal pour la JSK    Le WA Tlemcen rejoint l'O Médéa en tête du classement    Casoni pose ses conditions    Les Algériennes en regroupement à Alger    La défaillance de l'EGSA    Enquêtes sur les biens immobiliers des hommes d'affaires    "Le hirak n'a pas vocation à conquérir le pouvoir"    Lahouazi, Alloune, Khallil et Ferhani sous contrôle judiciaire    5 morts et 32 blessés dans un accident de la circulation    Biscuits roulés à la cannelle    Le ministère de la Santé recommande de reporter les voyages prévus en Chine    Convergence de vues entre Tebboune et Erdogan    L'Algérie condamne avec "force"    Liban : le nouveau gouvernement rejeté par la rue    Hirak : discuter pour être indiscutable    Sortir ...Sortir ...Sortir ...    Deux moi ou la comédie romantique réinventée    Hommage et recueillement à la mémoire de matoub lounès    Au Louvre, une œuvre cinétique de l'artiste vénézuélien Elias Crespin    Serie A : La Juventus chute face à Naples    Crise libyenne: Un conflit naît dans les laboratoires américains ?    SEOR: Perturbation de l'alimentation en eau dans 12 communes    Tunisie: Vers un nouveau gouvernement ?    Assemblage de tramways: Alstom n'a pas respecté le contenu de l'accord    Mouvement dans le corps des walis    La présidente par intérim candidate à la présidentielle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Standing-ovation pour Robert Redford à Marrakech
CINEMA
Publié dans Le Soir d'Algérie le 10 - 12 - 2019

Hommage et standing ovation pour une légende vivante du cinéma, l'acteur, réalisateur et producteur américain Robert Redford, lequel a reçu, vendredi soir à Marrakech, un prix d'honneur pour l'ensemble de sa carrière. «J'ai été à Marrakech pour la dernière fois en 2001 pour le tournage de Spy Game, et ça fait du bien d'être de retour», a lancé l'acteur de 83 ans, invité vedette de la 18e édition du Festival du film de Marrakech (29 novembre-7 décembre), un an après le duo légendaire Martin Scorsese et Robert De Niro.
«Je viens d'une famille de conteurs et, enfant, j'étais émerveillé d'entendre ‘il était une fois', car les histoires nous captivent, nous provoquent, nous inspirent et peuvent enfin nous connecter les uns aux autres», a-t-il confié sous les applaudissement appuyés du public. «Aujourd'hui nous vivons dans un monde complexe, où les ténèbres semblent prévaloir (...) C'est pourquoi j'ai créé l'Institut de Sundance pour soutenir les voix indépendantes qui ne trouvent pas leur place dans la culture dominante», a-t-il poursuivi, le regard bleu et le sourire éclatant.
Un prix lui a ensuite été remis par la réalisatrice française Rebecca Zlotowski et l'actrice franco-italienne Chiara Mastroianni. Robert Redford n'est pas seulement une légende du grand écran, c'est aussi un militant de la cause du cinéma indépendant à celle de l'environnement. Ses dons d'acteur et son allure longtemps juvénile lui ont permis de s'illustrer dans plus de 70 rôles, de Butch Cassidy et le Kid (1969) à Nos plus belles années, en passant par L'Arnaque (1973), All is Lost (2013)... En 2002, Hollywood lui décerne un «Oscar d'honneur» pour l'ensemble de sa carrière et son soutien «aux réalisateurs innovants et indépendants». Il a créé, en 1980, l'Institut de Sundance, chargé de former de jeunes réalisateurs et, un an plus tard, le Festival de Sundance, dans les montagnes de l'Utah (ouest) où il s'est installé dans les années 60.
Des cinéastes comme Steven Soderbergh et Quentin Tarantino ont fait leurs débuts dans ce festival, devenu le plus important du film aux Etats-Unis. Soucieux de pouvoir exposer les sujets qui lui tiennent à cœur, il y accorde une place de choix aux documentaires. Son amour du cinéma l'incite à passer derrière la caméra avec Des gens comme les autres qui, en 1981, remporte l'Oscar du meilleur film et de la meilleure réalisation, avant de réaliser Au milieu coule une rivière (1992), Quiz Show (1994), L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux (1998), Lions et agneaux (2007) ou encore Sous surveillance (2012).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.