Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    Amara s'engage à de "profondes réformes"    Huit blessés dans un accident sur l'autoroute est-ouest    Pour que la date du 20 avril 1980 ne soit plus exploitée    Charaf Eddine Amara, nouveau président de la FAF    Le Président Tebboune exhorte les jeunes à tracer leur voie vers la réussite par le travail, le savoir et la rigueur morale    Algérie Poste : La direction menace les grévistes de licenciement    Algérie Poste appelle les travailleurs grévistes à « rejoindre immédiatement » leurs postes    Coronavirus: 167 nouveaux cas, 119 guérisons et 3 décès    Covid-19: la pandémie a fait 2.974.651 morts dans le monde    FAF : le candidat unique, Charaf-Eddine Amara, fixe ses priorités    Le NMLWS condamne la décision de l'ouverture d'un bureau de LREM à Dakhla occupée    Le procès de six hirakistes reporté au 19 mai    Le Kenya désavoue l'ambassadeur marocain à Nairobi    Le RAJ appelle à une conférence nationale    Amandine mon amour    Ces partis à candidats «extra-muros»    Noureddine Tounsi risque un an de prison ferme    Crise du lait en sachet, les rationnements ne suffisent plus    Sommet à Sétif, virée à l'Est pour le CRB et le MCA    CA Bordj Bou Arréridj-MC Oran pour commencer    Flick va-t-il claquer la porte ?    "la réforme de la Sécurité sociale est plus que délicate"    L'AIE relève ses prévisions de la demande    Tension persistante dans l'éducation    Six éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés    Près de 28 000 familles nécessiteuses recensées    Saisie de 155 kg de viande de volaille impropre à la consommation    «La croissance économique n'atteindra pas les 4,5% prévus»    Ahmed Rachedi nommé conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    Cérémonie des Oscars : des stars en chair et en os, pas sur Zoom    Dans les coulisses de la saison 2 du phénomène "Timoucha"    Des experts de l'ONU appellent à arrêter la colonisation et protéger le peuple palestinien    L'Algérie condamne l'assassinat de Sidi Brahim Ould Sidati    Boumerdès : Engouement au marché du Ramadhan    Bouira: Un piéton fauché par un camion    Faut-il recréer le monde sans nous ?    Au Sahel, «il n'y a aucune solution sans Barkhane»    Al Menfi ferait «tous les efforts possibles» pour le départ des forces étrangères    Est-ce une nouvelle crise ?    Des partis à la recherche de candidats    Nomination des chefs de sûreté    Les premiers signaux d'un emballement social    Les suggestions des opérateurs    Washington prépare à l'Otan le retrait concerté d'Afghanistan    La leçon d'une vie    «L'Etat n'abandonnera jamais le cinéma»    Lancement de la plateforme numérique «lawhati.dz»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Saïd Chengriha, chef d'état-major par intérim
Publié dans Le Soir d'Algérie le 24 - 12 - 2019

Le nom du successeur par intérim de Gaïd Salah a été rendu public très peu de temps après l'annonce officielle du décès du chef d'état-major : Saïd Chengriha, général-major et commandant des Forces terrestres.
Sa désignation au poste de chef d'état-major de l'ANP n'est pas une surprise en soi. La règle veut en effet que le Commandement de l'armée soit attribué au chef des Forces terrestres ce qui a été le cas pour les trois derniers CFT qui se sont succédé. Nezzar, Lamari puis Gaïd Salah se trouvaient eux-mêmes à la tête de ce corps qui englobe près de 80% des effectifs de l'ANP. Promu général-major en 2003, Saïd Chengriha occupait le poste de commandant de la troisième Région militaire, avant d'être nommé à la tête des Forces terrestres en août 2018 dans le cadre de changements opérés en même temps dans cinq Régions militaires. Il accède ainsi à une fonction hautement stratégique qui le propulse à la troisième position dans la hiérarchie de l'ANP après le chef suprême des Forces armées (le président de la République, en l'occurrence) et le chef d'état-major. Agé de 74 ans, titulaire de plusieurs diplômes militaires, il a été, cependant, annoncé successeur par intérim au poste qu'occupait jusque-là le défunt Gaïd Salah. Avant sa confirmation, il faudra que celui-ci soit promu général de corps d'armée, soit le plus haut grade de l'ANP. Mais avant même que le fait ne soit établi, Saïd Chengriha se retrouve projeté au-devant de la scène dans une conjoncture très particulière, très sensible surtout, puisque l'ANP a été appelée à occuper un rôle qui ne lui est traditionnellement pas dévolu après le 22 février. Elle s'est, à la fois, investie dans une mission de stabilisation de la situation après les évènements ayant découlé de l'annonce de la décision de Abdelaziz Bouteflika de briguer un cinquième mandat, et d'un nettoyage profond de toutes les strates gangrenées par la corruption.
Gaïd Salah a pleinement endossé ce rôle, lançant une opération anti-corruption qui a conduit les principaux symboles du régime Bouteflika en prison. Il en a fait l'axe même de la stratégie visant à l'édification d'une Algérie qui aspire à se reconstruire sur des bases plus saines. Ces démarches ont été entreprises sur un fond de critiques et de tensions qui n'ont fait que s'exacerber à l'approche de l'échéance électorale du 12 décembre dernier. Le nouveau chef d'état-major par intérim prend ses fonctions alors que vient d'être tout récemment installé le nouveau président de la République. Homme discret, il prend également ses fonctions dans un contexte régional très perturbé, marqué notamment par l'exacerbation de la guerre civile en Libye ainsi que par la recrudescence des actions terroristes au Mali et dans toute la région du Sahel.
A. C.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.