Du verbiage et des actes    Ce nuage rouge sang entre l'Algérie et la France    L'ancien ministre des Finances, Benkhalfa: La récupération du foncier industriel, une «décision judicieuse»    Un léger mieux mais... Le casse-tête de la liquidité bancaire    Le discours officiel à l'épreuve    Accord de libre-échange UE/Maroc: La Cour de justice de l'UE examine le recours du Polisario    Sarkozy condamné à 3 ans de prison pour corruption    MCO - Licence professionnelle: Les supporters retiennent leur souffle    WA Tlemcen: Un état d'esprit à préserver    SCM Oran: Vers le dépôt des licences au niveau de la DJS    Disparition de Fekri: Un corps repêché à Cap Rousseau    Le confinement partiel reconduit    Ballotés entre la wilaya et l'APC: Les concessionnaires privés chargés de la collecte dans l'impasse    Tiaret: Le théâtre s'éveille    Président Tebboune : l'Algérie entretient avec la France de bonnes relations, loin du complexe d'ancien colonisateur    Président Tebboune: l'ANP a atteint un niveau de professionnalisme qui la tient à l'écart de la politique    Président Tebboune: l'Algérie n'enverra par ses troupes au Sahel    Président Tebboune: Des sites web d'un pays voisin à l'origine des rumeurs sur mon état de santé    Relance de l'économie: Rationnaliser les dépenses et encourager l'investissement    Président Tebboune: "les revendications du Hirak populaire authentique satisfaites pour la plupart"    La Seaal annonce des coupures dans plusieurs communes d'Alger    163 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    Les principales décisions de Tebboune    Tebboune insiste sur l'irrigation pour augmenter de 20% la production nationale de blé    Le Polisario réitère son engagement à défendre la souveraineté du peuple sahraoui    Reconduction du confinement partiel à domicile dans 19 wilayas    Indicateurs financiers en 2020: la politique monétaire à la rescousse de la liquidité bancaire    Découverte d'un corps sans vie s'apparentant à celui du jeune homme disparu, Fekri Benchenane    Washington veut éviter la rupture avec l'Arabie Saoudite    Les conditions d'exercice et d'agrément réglementées    Le Pr Djenouhat invite les épidémiologistes à approfondir les enquêtes    Le dossier de demande de la licence professionnelle transmis à la DCGF    Les déplacés confrontés à un risque imminent de famine    Rencontre «Evocation, Asmekti N Idir» à Larbaâ Nath Irathen : Yidir ...pour l'éternité    Dix affiches d'artistes, dont Mika, pour redonner des couleurs à Paris    Au bonheur du public !    Après la défaite concédée face à la JSK : Amrani en sursis, les joueurs mis à l'index    Mamélodi Sundowns s'est baladé face au CRB (5-1)    4 décès et 132 nouveaux cas    Le procès du greffier hirakiste reporté au 21 mars    Le décret publié au "Journal officiel"    Karim Tedjani | militant écologiste et fondateur du portail de l'écologie Nouara : «Pour produire réellement bio, il y a des critères à respecter»    Biden est contraint d'annuler la décision de son prédécesseur concernant le Sahara occidental    La démonstration de force d'Ennahdha    Le fort de Gouraya, un site à sauvegarder    AVONS-NOUS LES MOYENS DE LA DEMOCRATIE ?    El-Bahia, carrefour culturel méditerranéen    Une première pour les nouveaux ministres du Gouvernement Djerrad III    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Y aurait-il une exception algérienne ?
Alors que la pandémie du coronavirus prend en otage le monde des sports
Publié dans Le Soir d'Algérie le 16 - 03 - 2020

Alors que nombreux sont les pays où l'activité sportive et footballistique notamment, est gelée jusqu'à nouvel ordre pour cause de la pandémie du coronavirus, l'Algérie du football continue de courir derrière le cuir en dépit de tous les risques que cette persistance à «se faire plaisir» comporte.
Le Maroc, l'Egypte, le Sénégal, la Mauritanie, le Gabon, la RD Congo, le Botswana et beaucoup de pays africains où la crise sanitaire causée par le coronavirus est de moindre taille ont décidé de suivre l'exemple des grands championnats du monde, en Europe surtout où les clameurs du stade se sont tues pour un moment, provoquant des pertes inestimables sur le plan économique. Des experts financiers avancent des prévisions alarmistes quant aux conséquences que cet ajournement de quelques semaines lesquelles peuvent impacter les équilibres, voire l'existence de certaines grandes et traditionnelles compétitions sportives. Les dirigeants des grandes écuries qui assurent accepter et même accompagner les mesures gouvernementales pour endiguer la pandémie du coronavirus sont toutefois inquiets. Sur un plan économique mais aussi sportif. Les pertes sèches que le report voire l'annulation des manifestations sportives génératrices de bénéfices et principales ressources de gains font craindre le pire. Et la perspective d'une saison blanche à décréter par les autorités sportives de ces pays constitue également une matière à inquiétude, les qualifications aux grands tournois régionaux et internationaux font autant de recettes que les titres nationaux. Le Real Madrid, le FC Barcelone, le Bayer Munich, Liverpool, ManCity, la Juventus, le PSG, et d'autres clubs européens huppés restent à l'écoute de tout développement de la situation sanitaire sur le plan international. Que dire de l'inquiétude des instances internationales, le CIO, la Fifa, l'UEFA et d'autres fédérations internationales et confédérations qui se préparaient à des compétitions majeures en cette fin de saison ? Le «cataclysme» est tel qu'aucune structure du sport mondial ne s'avance sur un sujet, lié aux conséquences désastreuses sur le financement du sport, qui n'arrête pas de susciter les craintes et les interrogations.
Pendant ce temps, la LFP
Difficile donc d'imaginer quel sera le scénario qui prévaudra d'ici la première quinzaine du mois d'avril, date butoir fixée par nombre d'institutions internationales pour la «reprise» de leurs activités. Un «monde» duquel l'Algérie semble ne pas dépendre, malheureusement. Et pour cause ! Alors que les autorités publiques ont donné ordre d'interdire toute manifestation publique, certaines fédérations et leurs ligues se contentent de «mesures préventives», désormais sans effet sur l'évolution de la pandémie. Le huis clos décrété par le MJS ne peut plus constituer cette barrière à la prolifération des cas. En football, où la LFP a mis en œuvre un «protocole» que les pratiquants doivent suivre à la lettre le jour des compétitions, les bonnes «vieilles habitudes» (accolades, poignées de mains etc.) sont plus que jamais de mise. Le match MCA-NCM, samedi au stade du 5-Juillet, a donné la parfaite illustration de cette «inconscience» de ceux en charge de faire respecter la charte de l'instance de Medaouar. Les délégués autant que le service d'ordre ont fermé l'œil sur la présence de personnes qui n'ont aucun rôle ou mission à jouer lors de cette rencontre initialement décrétée à huis clos mais qui a vu la présence à la seule tribune de presse d'une cinquantaine d'intrus. Joueurs, entraîneurs et officiels étaient, eux, affairés à échanger les «bousboussades» au vu et au su de tout le monde (caméras de la télévision obligent) sans se rendre à l'évidence qu'une telle «civilité» pourrait être porteuse de virus. Mieux, alors que tout ce beau monde se découvrait une âme d'anges, la ligue d'Abdelkrim Medaouar annonçait sur son site le programme des prochaines journées des championnats des deux Ligues. Alors que le huis clos est valable jusqu'au 31 mars, période probatoire qui pourrait être prorogée suivant l'évolution de la crise sanitaire, la Ligue de football professionnel a livré le programme du championnat pendant le mois d'avril durant lequel quatre journées (23e, 24e, 25e et 26e) sont prévues. La première est annoncée pour le 1er avril (c'est peut-être là un gros poisson à nous faire avaler) alors que la dernière se fera le 25 avril soit au tout début du mois de Ramadhan. La LFP qui ne dit pas si le huis clos prévaudra lors de ces journées du mois d'avril prévoit de faire disputer la Supercoupe (USMA-CRB) le 1er mai puis les quatre dernières journées de la Ligue 1. Pour quelques dinars de plus, ou de moins, la santé des joueurs et de ceux qui les accompagnent est en péril. Qui peut dire «stop» aux génies de la LFP ?
M. B.

Programme publié par la LFP
MATCH RETARD
Jeudi 26 mars
MC Alger-Paradou AC (16h)
23e JOURNEE
Mercredi 1 avril
US Biskra-AS Aïn M'lila
NC Magra-JS Saoura
CA Bordj Bou-Arréridj-USM Alger
Paradou AC-MC Oran
JS Kabylie-CS Constantine
ASO Chlef-ES Sétif
CR Bélouizdad-USM Bel Abbès
Jeudi 2 avril
NA Hussein Dey-MC Alger
24e JOURNEE
Jeudi 9 avril
MC Alger-US Biskra
ES Sétif-CR Belouizdad
USM Bel-Abbès-Paradou AC
MC Oran-CA Bordj Bou-Arréridj
Samedi 11 avril
JS Saoura-NA Hussein-Dey
USM Alger-NC Magra
AS Aïn M'lila-JS Kabylie
CS Constantine-ASO Chlef
25e JOURNEE
Jeudi 16 avril
NA Hussein-Dey-USM Alger
Samedi 18 avril
CR Belouizdad-CS Constantine
NC Magra-MC Oran
JS Kabylie-MC Alger
ASO Chlef-AS Aïn M'lila
Dimanche 19 avril
US Biskra-JS Saoura
Paradou AC-CA Bordj Bou-Arréridj
USM Bel-Abbès-ES Sétif
26e JOURNEE
Samedi 25 avril
USM Alger-US Biskra
MC Oran-NA Hussein Dey
CA Bordj Bou-Arréridj-NC Magra
ES Sétif-Paradou AC
JS Saoura-JS Kabylie
MC Alger-ASO Chlef
AS Aïn M'lila-CR Belouizdad
CS Constantine-USMBA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.