JM Oran-2022: prise en charge par le MJS des programmes de préparation de 325 athlètes    Manchester City: Elu homme du match, Mahrez buteur face à Wolverhampton (Vidéo)    Ces habitudes nocturnes qui vous font prendre du poids    Man City : Guardiola ne tarit pas d'éloges à l'égard de Mahrez : "Il est exceptionnel"    Radiothérapie: de nouveaux centres prochainement à travers plusieurs wilayas    Indispensable neutralité    Vers l'organisation d'élections générales    Marche des étudiants à Alger    Le chantier des 120 logements LSP d'Arzew à l'arrêt depuis 16 ans: Protestation des souscripteurs devant la direction du logement    CR Belouizded: Les limites d'une conception figée    Renforcement des capacités digitales dans l'enseignement supérieur: Lancement officiel hier du projet européen [email protected]    El-Bayadh: Des habitants d'El Bnoud vident leur sac    Personne n'est à l'abri tant que le monde entier ne l'est pas    Ministère de l'Industrie pharmaceutique: Dernières retouches avant la fabrication du vaccin «Spoutnik V»    La brindille que tu méprises t'éborgnera    La défense réclame la présence des accusés    Relaxe pour le maire d'Afir    Le président Tebboune appelle au changement des mentalités et met en garde contre la contre-révolution    "Les revendications du Hirak populaire authentique atisfaites, pour la plupart"    Un ancien chef de daïra en appelle à Tebboune    175 personnes infectées et 4 décès en 24h    Le président sous les verrous    Alliance Assurances se dote d'un nouveau siège régional à Blida    Le Siol d'Alger revient après plusieurs reports    Déstockage d'importantes quantités    La Tunisie renforce ses moyens à la frontière algérienne    Les députés jusqu'au bout de leur... immunité    Protesta des fonctionnaires du secteur de la jeunesse    "L'Algérie n'enverra pas de soldats au Sahel"    Macron reconnait la torture et l'assassinat d'Ali Boumendjel par l'armée coloniale    Tout est sous contrôle    10.000 logements à la clé    Une femme égorgée à son domicile    Une Fédération pour les énergies renouvelables    La 2A devient GIG-Algeria    Trois romans algériens sur la longlist    «J'ai commencé l'écriture à l'âge de 13 ans»    Vendue à plus de 8 millions d'euros    Digital Gate International Film Festival: le court métrage algérien "Mania" primé    Les clubs algériens dans la tourmente    ONU: le Polisario dénonce la description "ambiguë" et "incohérente" de la situation au Sahara occidental    PM Lesotho: "Nous poursuivrons la lutte pour libérer le peuple sahraoui du colonialisme"    Bechar: enregistrement audio de chansons et musiques du patrimoine Korandji    Quinze associations font front commun contre la normalisation    Nicolas Sarkozy condamné à trois ans de prison    Euro-Med Monitor exprime sa profonde inquiétude    Le principal opposant retire sa candidature    Lecture scénique des "Filles de Bernarda" au TNA    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Nous pouvons couvrir la totalité des besoins de l'Algérie»
LE P-DG DU LABORATOIRE PRODUCTEUR DE CHLOROQUINE :
Publié dans Le Soir d'Algérie le 26 - 03 - 2020


Entretien réalisé par Tarek Hafid
Installé dans la wilaya de Bouira, CPCM Pharma est le seul fabricant algérien d'hydroxychloroquine, la molécule retenue par le ministère de la Santé publique pour traiter les patients atteints de Covid-19. Hakim Bouzid, P-dg de CPCM Pharma, indique que son laboratoire dispose des quantités suffisantes pour traiter tous les cas en Algérie.
Le Soir d'Algérie : CPCM Pharma fabrique l'hydroxychloroquine, la molécule retenue par les autorités sanitaires algériennes pour traiter les patients atteints du Covid-19. Dans quelles conditions le ministère de la Santé a-t-il pris attache avec vous ?
Hakim Bouzid : J'ai été contacté par la direction générale de la Pharmacie du ministère de la Santé publique lors des premiers résultats du professeur français Didier Raoult. On m'a demandé de garder à mon niveau tous les stocks d'hydroxychloroquine par mesure de prévention. Nous avons donc bloqué les achats vers les grossistes-distributeurs, c'est-à-dire vers le circuit des pharmacies privées. Notre laboratoire est resté en attente des instructions des autorités sanitaires. Puis nous avons reçu un bon de commande de la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH) qui a réquisitionné la totalité de notre stock en plus des quantités que nous continuons à produire. Je tiens à préciser que CPCM Pharma est le seul producteur algérien de cette molécule. Nous fabriquons, depuis mars 2017, ce médicament générique qui est utilisé à titre préventif contre le paludisme, et pour également traiter la polyarthrite rhumatoïde et le lupus.
CPCM Pharma dispose-t-il de quantités suffisantes pour faire face à la demande ?
Notre stock nous permet de couvrir l'ensemble des besoins de l'Algérie. Nos stocks dépassent les besoins de certains pays confrontés à une grave crise de Covid-19 comme l'Italie et la Chine. Le nombre de doses disponibles au sein de la Pharmacie centrale des hôpitaux peut couvrir tous les cas qui sont dans nos structures de santé.
On assiste, ces derniers jours, à travers le monde, de plusieurs cas d'empoisonnement à l'hydroxychloroquine. Quelles sont les conditions d'administration de ce traitement ?
C'est un produit à prescription, avant même la pandémie de coronavirus. Les pharmacies ne le délivrent que sur présentation d'une ordonnance d'un spécialiste. Il n'a jamais été en vente libre. Maintenant, avec cette pandémie, il est administré en milieu hospitalier. Dans le traitement du Covid-19, cette molécule ne peut être utilisée que par le personnel médical et uniquement en milieu hospitalier, il est important que la population le comprenne. Le gros risque serait que chaque Algérien garde une boîte. A part les malades qui en ont besoin dans leur traitement de la polyarthrite rhumatoïde et du lupus, je recommande aux personnes qui ont ce médicament chez eux de le rendre aux pharmaciens qui le transmettra ensuite à la PCH. C'est un geste citoyen et de bon musulman.
Avez-vous eu un retour sur l'efficacité de cette molécule dans le traitement de malades algériens ?
Sincèrement non. En qualité de fabricant, nous avons effectué un transfert de propriété. Nous mettons juste le produit à disposition des professionnels de la santé. J'ai vu que les premiers cas ont commencé à être traités à l'hôpital El-Kettar. Il est nécessaire d'attendre l'avis des comités scientifiques.
T. H.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.