EXPLOSION DE BEYROUTH : Le président du Conseil constitutionnel exprime sa solidarité    ORAN : Décès du secrétaire de wilaya de l'ONM, Soumer Abdelkader    CONGRES DU RND : Une "étape décisive" dans le parcours du parti    FERMEES DEPUIS LA MI-MARS : Le ministre du transport écarte la réouverture des frontières    Les explosions à Beyrouth ravivent la contestation au Liban    ALGER : Les autorisations exceptionnelles de circulation prolongées    MILA : Relogement bientôt de 184 familles sinistrées    REUNION PERIODIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES : La rentrée universitaire au menu    "Il faut revoir l'architecture du financement de l'économie"    Si ça va au ralenti, c'est à cause de lui !    Le suspense perdure    Un activiste du Hirak arrêté    Ben Selmane accusé de tentative d'assassinat    Un siècle, ça suffit !    Quatre avions d'aides décollent d'Alger vers Beyrouth    Un siècle de foot et de lutte    Plus qu'un journal, une école de formation    Ciccolini et son staff s'expriment sur leurs ambitions    Mandi reprendra demain    Rachid Nekkaz sort de l'isolement    Les pharmaciens saisissent Tebboune    L'ANBT et le "faux communiqué"    Baisse des hospitalisations à partir du 25 juillet    2 morts et 4 blessés dans une collision    Plusieurs hectares détruits à Tibhirine et Zendaye    Le saviez-vous... ?    ...CULTURE EN BREF ...    Guéri de la Covid, Placido Domingo nie de nouveau tout    L'histoire de la gauche en Algérie, du PCA au Mouvement social    Vers une exploitation optimale des sites archéologiques et des musées    Lésion méniscale pour Boudaoui    Association La Radieuse : Hommage à Saïd Amara    MCA : Aymen Rahmani met fin au suspense    Acheminement d'une cargaison d'aides humanitaires au profit du peuple sahraoui    En prévision de sa réouverture : Protocole sanitaire pour les visiteurs du jardin d'essai    Chlef : Un meilleur éclairage pour le centre-ville    Parution. Amel Et Ses Sœurs de Leila Souidi : Hommage à vingt femmes algériennes d'exception    Equipe nationale: Aouar convoqué lors du prochain stage ?    80 logements LPA de Bir El Djir: Les souscripteurs s'impatientent, le promoteur s'explique    LES BAGNES INEDITS    La royauté et l'immunité    L'algérianite ou le rêve éveillé de Mustapha    La réunion périodique présidée par Tebboune    Amar Bellani dénonce et répond au Makhzen    Après le choc, la colère !    Le PAD tire à boulets rouges sur le pouvoir    Vaste mouvement dans le corps des magistrats    21 morts dans une attaque dans le nord du pays    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





34 personnes qui fêtaient un anniversaire, arrêtées
Bravant les mesures de confinement et de prévention à Oran
Publié dans Le Soir d'Algérie le 11 - 07 - 2020

Malgré le non-respect des mesures de confinement stipulant l'interdiction de sortir après 20 heures, et ce jusqu'à 5 heures du matin, certains citoyens ont tenté de les contourner en restant certes «confinés» mais tous ensemble dans un même lieu pour célébrer un anniversaire. La fête a commencé dans un hôtel à Trouville à Aïn-Turc, regroupant plus d'une trentaine de personnes âgées entre 20 et 30 ans (hommes et femmes).
Jeudi soir, après l'intervention de la police, les 34 fauteurs ont été arrêtés. Il a été procédé à la saisie de 64 bouteilles d'alcool, deux chichas et le matériel musical ayant servi à animer la soirée. Les fêtards qui s'amusaient au bord de la piscine de l'hôtel ont finalement terminé leur soirée dans les locaux de la police et devront répondre de leurs actes.
Le propriétaire des lieux risque quant à lui la fermeture de son hôtel.
Amel Bentolba
Les marchés informels de vente de mouton font leur apparition à Oran
Il y a quelques jours, la commission des fetwas, n'avait pas encore décidé de l'annulation ou non du rituel du sacrifice du mouton de l'Aïd-el-Adha, comme suggéré par un sénateur. Eviter la propagation du coronavirus était la raison évoquée. Si entre temps, la fermeture des marchés aux bestiaux a été prise comme à Oran, les points de vente informels du mouton, ont réapparu dans plusieurs endroits. Sur les routes menant à Hassi-Ben-Okba, Sidi-Chahmi, Messerghine ou encore vers Belgaïd, maquignons et éleveurs ont investi des espaces, des champs, des bas-côtés des autoroutes et routes pour y installer leurs marchés. A quelques jours de la célébration de l'Aïd, les attroupements autour de ces lieux ont été observés sans aucune mesure de distanciation, des pères de famille venant même avec leurs enfants pour choisir la bête et négocier son prix. En cette période inquiétante autour de la propagation du coronavirus, des citoyens plus conscients se disent offusqués et refusent de se rendre à ces marchés illicites. Aujourd'hui, un agneau est vendu à plus de 35 000 DA, ce qui a poussé, déjà par le passé, nombre de famille à renoncer au rituel du sacrifice du mouton pour opter pour l'achat de quelques kilos de viande. La pandémie a impacté le secteur de l'élevage avec des éleveurs qui affirment que les prix sont en baisse, alors que les intrants ont augmenté. S'il a été dit que le coronavirus ne peut être transmis par la consommation de viande, c'est par le regroupement de citoyens, les échanges de poignées de mains etc... qui risquent d'accentuer la hausse des cas.
Faycal M.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.