JS Kabylie : Relance de la webradio du club    ES Sétif : Nabil Kouki rempile    Opéré de nouveau à Lille : Benzia espère un retour en janvier    Prise en charge des structures : Un protocole entre L'AADL et la SEAAL signé    Skikda : Le projet d'une tannerie en stand-by    Les longues files d'attente perdurent après l'Aïd El Adha    Foot/ Ligue 1 (USM Alger) : François Ciccolini nouvel entraîneur    Feux de forêts : Arrestation d'au moins 10 individus    Souk Ahras : Il détruit le serveur automatique d'Algérie Poste    Nedjma TV, l'environnement comme priorité    Tiaret: Livraison de plus de 1.000 véhicules Mercedes-Benz    Prophéties de chaos    Ligue des champions d'Europe: Suspense garanti à Barcelone et Turin    FAUSSES SAINTETES    Le ministère de la Défense: Le général-major Meftah Souab n'a pas fui    Les grands axes du protocole du MESRS    Des travaux pour améliorer l'AEP et l'assainissement    Un enfant de 4 ans se noie dans une retenue d'eau    Le harrag anonyme ou le marigot des caïmans    Aucun algérien ne figure parmi les victimes des explosions survenues mardi à Beyrouth (Liban), a annoncé le ministère des Affaires étrangères    L'apocalypse à Beyrouth    Des messages de soutien et propositions d'aides au Liban    Le message de condoléances et de compassion du président Tebboune    Explosion de Beyrouth: Tebboune ordonne l'envoi immédiat d'aides au peuple libanais    Décès du Professeur Grangaud: Djerad rend hommage à un "Fils de l'Algérie"    L'infrangible lien...    Belatoui prêt à rempiler    Baisse sensible en 2020    Les travailleurs réclament leurs salaires    Washington condamne la présence militaire étrangère en Libye    Un néonazi avoue le meurtre d'un élu régional    Sept migrants décédés et cinq blessés dans un accident    Réalisation de puits pour l'amélioration de l'AEP    Le phénomène prend de l'ampleur à Relizane    La RN27 fermée à la circulation du 6 au 8 août    La fille des Aurès    "L'Euthanasie, entre légalisation et incrimination", nouvel ouvrage du chercheur Djamel Eddine Anane    Le parcours du pianiste Nassim Kahoul, un exemple de détermination    LE CHEF D'ETAT-MAJOR CHANEGRIHA AFFIRME : La gendarmerie est l'un des piliers de la stabilité    EXPLOSIONS DE BEYROUTH : Pas d'Algériens parmi les victimes    Le Général-Major Meftah Souab n'est pas en fuite    Le nouveau SUV Enyaq iV se dévoile    Black is King, le film de Beyoncé célébré, mais aussi critiqué    La pandémie joue les trouble-fêtes    Controverse sur la «grande Albanie» : Dua Lipa dit avoir été mal comprise    Se reconstruire après la tragédie    Karim Younes se livre    Lobbyiste américain engagé par Haddad: Le parquet général ouvre une enquête    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le FFS va-t-il se retirer du PAD ?
La question sera tranchée prochainement
Publié dans Le Soir d'Algérie le 12 - 07 - 2020

L'avenir du FFS au sein du Pacte de l'alternative démocratique (PAD) pourrait être remis en cause au lendemain du congrès extraordinaire du parti qui marque la rupture avec l'ère d'Ali Laskri. Un retrait n'est pas écarté, surtout avec l'éventualité de relance de l'initiative du consensus national.
Karim Aimeur – Alger (Le Soir) – La nouvelle direction du FFS incarnée par la nouvelle instance présidentielle élue avant-hier vendredi, lors du congrès extraordinaire du parti, avec comme chef de file Hakim Belahcel, ne remettra certainement pas de sitôt le pied dans le PAD qui risque de perdre l'une de ses principales composantes. L'avenir du parti au sein de cette alliance de démocrates n'est pas certain, surtout que plusieurs partisans de la liste de Hakim Belahcel étaient contre l'adhésion du parti à cette instance et critiquaient surtout l'alliance entre le FFS et le RCD, allant jusqu'à déterrer les différends des années 1990 lorsque chacun des deux partis avaient pris une direction, l'une radicalement opposée à l'autre.
La question sera désormais tranchée lors de la prochaine réunion du conseil national du FFS. «Le prochain conseil national sera un moment important pour évoquer toutes ces questions liées à la vie du parti et aux orientations politiques à entreprendre à court et à moyen termes», a répondu M. Belahcel à la question relative à l'avenir du FFS au sein du PAD. Contacté par nos soins, le nouvel homme fort du FFS a affirmé qu'il est indispensable pour le FFS de retrouver son fonctionnement normal, altéré par les tumultes de la crise qui a beaucoup freiné le parti, surtout dans un contexte révolutionnaire.
«La réhabilitation du débat contradictoire et constructif à tous les niveaux, et notamment au sein du conseil national, nous permettra assurément de niveler les contrastes et les divergences au sein du parti. Une fois la sérénité revenue et le débat respectueux et apaisé installé, nous évoquerons les options politiques qui engagent le parti sur la scène politique nationale», a-t-il expliqué.
Dans ses engagements avant le congrès extraordinaire, Hakim Belahcel qui a piloté une liste composée également de Sofiane Chioukh, Mohamed Hadji, Brahim Meziani et Nora Touahri a évoqué la relance du projet de reconstruction du consensus national. Sur cette question, M. Belahcel a soutenu que «le FFS a vocation de retrouver sa place de pierre angulaire du combat démocratique dans le pays pour l'avènement de la deuxième République». Et d'expliquer que «le retour à la résolution politique du 5e congrès ordinaire national du parti tenu en mai 2013 ne doit pas être une surprise. Bien au contraire. Car nos textes et nos lois internes nous imposent à nous tous de nous y conformer sans ambages ni détours. Seul le prochain congrès national ordinaire pourra remettre en cause ces résolutions politiques et organiques», a-t-il précisé.
Pour les observateurs, la relance de ce projet ne pourrait signifier autre chose que le retrait du parti du PAD, en vue de remettre sur la table sa propre initiative. Interrogé sur le cas des anciens cadres exclus par l'ancienne direction, dont plusieurs députés, Hakim Belahcel a expliqué que sa liste a été plébiscitée «car en plus de sa composante qui a gagné la confiance de la majorité des congressistes, elle a porté et défendu des engagements forts et déterminants pour le parti et le pays. Parmi les sept engagements que nous avions mis en relief figure l'objectif suprême de réunir la grande famille du FFS autour d'un congrès national ordinaire rassembleur et historique.
Il nous reviendra donc, en collaboration avec le prochain secrétariat national et notre conseil national, de penser et entreprendre les stratégies idoines pour arriver à cette finalité», a-t-il précisé. Pour lui, rassembler et faire adhérer «les énergies égarées et dispersées» du parti constitue pour la nouvelle instance présidentielle élue, un facteur primordial pour la réussite de sa mission.
K. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.