Tebboune autorise la réouverture progressive des mosquées et des plages    4 ans de prison ferme requis à l'encontre de Drarni, Belarbi et Hamitouche    Décès de Saïd Amara: Djerad présente ses condoléances à la famille du défunt    Constantine: saisie de 90 000 comprimés psychotropes    Djerad accuse des parties qui chercheraient à provoquer la « Fitna »    AID EL ADHA : Plus de 10 000 commerçants non mobilisés ont assuré la permanence    Louisa Hanoune évoque son emprisonnement    COUPURES DE L'ALIMENTATION EN EAU POTABLE : Le DG de l'ADE s'explique    TRAITEMENT CONTRE LA COVID-19 : Le ministre de la santé Benbouzid apporte des précisions    Covid-19: 507 nouveaux cas, 482 guérisons et 8 décès    Boumerdès: fin de confinement pour 236 algériens rapatriés de Russie    M'hamed Benredouane enterré au cimetière de Bouzaréah à Alger    Raids israéliens sur Ghaza: le Hamas dénonce une "escalade et une agression"    FEUX DE FORETS : 8800 Hectares ravagés en 2 mois    MOSTAGANEM : Les citoyens appelés au respect des horaires de dépôt des ordures ménagères    La chaîne "El Maarifa" désormais diffusée sur Nilesat    6 personnes tuées dans l'explosion d'un engin artisanal    Louisa    Aubameyang offre la Cup et l'Europe à Arsenal    L'opposition prépare une deuxième motion de défiance contre Ghannouchi    Trump provoque un tollé politique en évoquant un possible report de la présidentielle    Alger surprise par la liste de l'UE    L'hommage unanime du métier    À fleur de peau de Meriem Mesraoua au Festival du film de Venise    18 civils tués dans une attaque de Boko Haram    Le Soudan affirme agir pour que Washington le retire de la "liste noire"    Ankara a acheminé plus de 17 000 mercenaires syriens en Libye    Talaie El-Houriat réclame des réformes structurelles profondes    Le combat douteux du syndicat    Décès de l'ancien président de la FAF, Saïd Amara    Trois candidats en compétition    La fille des Aurès    Fin de cavale pour le secrétaire particulier de Gaïd Salah    "Le 4e art est le produit de luttes engagées"    Une palette azurée pour effacer le gris du confinement    Abbès Morsli, Président du CSA/USMBA : «La saison 2020-2021 s'annonce difficile»    MO Béjaïa : Les dirigeants face à un avenir difficile    Moustakbel Oued Sly accède en ligue 2 : Le club engagé dans la voie du professionnalisme    Festival international du film de Moscou : Hamid Benamra s'affiche avec Time life    Décès de l'écrivain Daho Tabti : C'était un clairvoyant    Centenaire de l'écrivain Mohammed Dib : Le dictionnaire amoureux de la Finlande    CHEQUES ET LIQUIDITES    Nucléarisation rampante    El Tarf: Les bureaux de poste toujours sans liquidités    Sidi Bel Abbès: Le nouveau chef de sûreté de wilaya installé    Crise financière: Une question d'argent !    Mesurer les distances à l'œil nu    Cinq terroristes éliminés et un autre arrêté en juillet    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Comment intégrer les médecins libéraux ?
Ils sont officiellement appelés à la rescousse dans la lutte contre la pandémie
Publié dans Le Soir d'Algérie le 13 - 07 - 2020

Les services dédiés au Covid-19 sont arrivés à saturation et le personnel de santé réclame du renfort. Le ministre de la Santé appelle à associer les praticiens volontaires du secteur libéral au dispositif de lutte contre la pandémie. Si les bonnes volontés existent, le fossé entre le secteur public et le secteur privé s'est davantage creusé depuis le début de la crise sanitaire, rendant l'intégration des praticiens libéraux dans la stratégie nationale compliqué. Il ne se fera, selon les concernés, qu'à condition que les missions soient bien définies et codifiées dans un texte.
Nawal Imés- Alger (Le Soir) – La complémentarité entre secteur public et secteur privé dans le domaine de la santé est vantée depuis longtemps. Dans les faits, elle est souvent restée plus du domaine de la théorie que de celui de la pratique. La crise sanitaire qui perdure depuis le mois de mars l'a une fois de plus prouvé. Quatre mois après le début de la pandémie, le ministère de la Santé, sous la pression d'une situation sanitaire qui se complique, se tourne vers les praticiens libéraux, demandant à ce que ces derniers prêtent main-forte à leurs collègues du secteur public.
Comment cela pourrait-il se faire concrètement ? Pour le SNML, qui vient de saisir le ministre de la Santé, «les médecins libéraux ont été sollicités par les pouvoirs publics et ont répondu à l'appel, constituant une première ligne de front contre cette maladie examinant et traitant des patients dont la contamination était souvent méconnue. Ceci a permis de soulager les structures publiques et de réduire les temps d'attente des patients». Comment le SNML imagine l'apport du secteur privé, en réclamant de manière «urgente» un algorithme de prise en charge et un parcours de soins clairement établi pour ses patients depuis leur première consultation en cabinet jusqu'à leur éventuelle hospitalisation, afin de les éclairer sur les critères de suspicion du Covid-19, d'évaluation de sa gravité et la hiérarchie des investigations» ? En clair, les médecins libéraux demandent à connaître les protocoles à suivre, que proposer en cas de non-hospitalisation et vers quelles unités Covid-19 doivent-ils orienter leurs patients ? Le récent appel du ministre de la Santé en faveur de la mobilisation de «l'ensemble du personnel médical et aussi paramédical, toutes spécialités confondues, pour renforcer les équipes de praticiens au niveau des services dédiés à la prise en charge des malades du Covid-19, en associant les praticiens volontaires du secteur para-public et libéral, ainsi que les professionnels de santé retraités » n'a pas laissé indifférents les médecins libéraux, qui n'ont pas tous accueilli cet appel avec enthousiasme, estimant que les modalités de leur intervention doivent être clairement consignées dans un texte pour éviter les amalgames et définir les missions du médecin libéral dans le processus de lutte contre le Covid-19.
N. I.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.