L'Opep+ décide de prolonger la Déclaration de coopération jusqu'à fin 2023    Le Président Tebboune adresse une invitation à son homologue somalien pour le Sommet arabe d'Alger    Elections partielles à Tizi-Ouzou: le FFS promet d'associer les citoyens dans la gestion de la commune    Déclaration de politique générale du Gouvernement: les députés plaident pour la modernisation du système financier    Le Président Tebboune reçoit un appel téléphonique de son homologue allemand    Parlement arabe: le sénateur Abdelkrim Koreichi plébiscité président de la Commission des AE    Revirement de Madrid sur le Sahara occidental : "une grave violation" du droit international    Rebiga reçu par les membres du Conseil présidentiel libyen    65e anniversaire de la bataille d'Issine : une occasion pour rappeler la cohésion et la solidarité algéro-libyenne    Tlemcen: raccordement de 428 exploitations agricoles au réseau électrique depuis mars    CHAN 2023 / Constantine : le stade chahid Hamlaoui sera prêt "prochainement"    Le Président Tebboune reçoit le MAE portugais    Nouvelles agressions marocaines    Le projet prend forme    Pluies orageuses sur le Centre et l'Est du pays jusqu"à mercredi soir    Gymnastique/Championnat arabe: illustration de l'Algérie et l'Egypte en individuels    Les félicitations du président    Le silence de la communauté internationale déploré    Tokyo, Séoul, Washington et Bruxelles condamnent    Installation des nouveaux président et commissaire d'Etat du Conseil d'Etat    Le 14e FIBDA s'ouvre à Alger    Améliorer la situation socio-professionnelle dans le projet de loi de l'artiste    Le silence dans l'œuvre d'Assia Djebar    Inter-Barça : Xavi indigné par l'arbitrage de la rencontre    Importation du matériel agricole: La décision entre en vigueur la semaine prochaine    Le dépistage systématique recommandé: Le cancer du sein tue 3.500 algérienne par an    Bouira: Sensibilisation sur les dangers des pétards et des feux d'artifice    Environnement n'est pas juste gestion des ordures    Il y a dix ans nous quittait Abdelkader Freha: Une légende toujours vivace    Ligue 2 - Changement de staffs techniques: Majdi El Kourdi au RCK, Boufenara au NAHD    SNTF: Grève surprise des conducteurs de train    Financement occulte de la campagne présidentielle de 2019: Saïd Bouteflika condamné à 8 ans de prison    Le Maroc enchaîne les revers    Xi Jinping a refaçonné l'armée chinoise mais aussi la région    Déluge de questions à l'APN    Amer Ouali Rachid, nouveau président    «Le gouvernement doit corriger son action»    Les enseignements d'une révolte    Les bienfaits de la médecine naturelle    Les «pétards» se mettent au...digital!    Algérie-France : c'est du concret!    Benzerti relance les Vert et Rouge    Boufenara, nouvel entraîneur    Début des éliminatoires vendredi au Caire    «Le bourreau et la victime n'ont pas la même mémoire»    Des maisons d'édition à profusion    Les super guerriers algériens présents en force    De la supercherie démocratique du 5 octobre 88 à l'imposture de « l'Algérie nouvelle » post-22 février 2019.    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Un portrait à l'effigie de Mohamed El Badji
Réalisé sur la façade extérieure du Palais des Raïs, a Alger
Publié dans Le Soir d'Algérie le 16 - 07 - 2020

Un portrait en céramique à l'effigie du grand auteur, compositeur et interprète de la chanson chaâbi Mohamed El Badji a été réalisé récemment à Alger, sur la façade du Palais des Raïs (Bastion 23), à l'occasion du 58e anniversaire de la Fête de l'indépendance et de la jeunesse.
Sur une surface en faïence de style mauresque, le portrait d'El Badji connu dans les milieux chaâbi sous le surnom de «Khouya El Baz» a été peint au-dessus d'une inscription rappelant sa condition de «condamné à mort» par la France coloniale, ayant jalonné son parcours de combattant pour l'indépendance de l'Algérie.
Une strophe de six vers constituant une partie d'un qcid écrit par Mohamed El Badji, dans lequel il exprime sa conviction et sa détermination de moudjahid attaché à l'indépendance de l'Algérie et à la liberté des peuples opprimés, figure également dans cette œuvre mémorielle, réalisée sur le mur extérieur du Palais des Raïs d'Alger, en face de l'Institut Mohamed-Faouzi de musique. Mohamed Badji est né le 13 mai 1933 à Frais-Vallon (Alger), un quartier situé entre Bab El-Oued et El-Biar. A la fin des années 1940, il fait ses premiers pas dans la musique avec Kaddour Abderrahmane et fréquente le cercle des Scouts musulmans algériens où il s'imprègne de musique traditionnelle, de chants patriotiques et des valeurs nationalistes. Au cours de la guerre de Libération nationale, il est arrêté en 1957, lors de la grève des huit jours, et condamné à mort. C'est d'ailleurs dans sa cellule qu'il compose Ya lmaqnine ezzine, une de ses plus célèbres chansons et dans laquelle il parle d'un «beau chardonneret» mis dans une cage et qui est un vrai un hymne à la liberté. Au recouvrement de l'indépendance, il devient musicien de l'ensemble musical de la Radio nationale et continue à écrire et composer des œuvres comme la célèbre Bahr Ettofane, sur la disparition en mer d'une embarcation avec ses marins. Lui-même est un amoureux de la mer, au point où il a vécu ses dernières années dans une grotte sur une plage. Mohamed Badji est décédé le 28 juin 2003 à Alger.
A l'occasion de la célébration du 58e anniversaire de la Fête de l'indépendance et de la jeunesse, la ministre de la Culture et des Arts, Malika Bendouda, a instruit les directions de la culture des différentes wilayas pour la réalisation de portraits de personnalités locales dans les domaines de la culture, des arts, de la littérature et de l'histoire. Dans ce cadre, des œuvres commémoratives ont été réalisées à la mémoire de l'écrivain Mohammed Dib à Tlemcen, du romancier et conteur Aboulaïd Doudou à Jijel ou encore en hommage au poète Mohamed Benezzouali dans la ville de M'sila.
Kader B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.