Les ports de tous les dangers    Vols, cambriolages, agressions: La police lance une application pour signaler les crimes et délits    Tlemcen: Reprise de l'alimentation en eau dans 20 communes    Sidi Bel-Abbès: Trois clubs officiellement promus    Un protocole sanitaire sera appliqué: Feu vert pour l'ouverture de 4.000 mosquées    Tremblement de terre de 4,3 degrés à Tipaza    Le Pr Mohamed Belhocine: «Le virus affecte l'intégralité du pays »    Ce sur quoi le passé a reposé    Dormir pour nous reposer de vivre !    L'entraîneur Rachid Belhout n'est plus    521 nouveaux cas confirmés et 9 autres décès    La reprise des activités attendue    L'entraineur zeghdoud donne son accord de principe au nahd    L'Afaspa dénonce l'implantation du siège du réseau Afrique de la Francophonie à Dakhla    L'armée de l'occupant israélien bombarde le centre de la bande de Ghaza    "Allo Chorta", une application mobile pour signaler tout crime    12 camions chargés d'aides arrivent à Mila    Constantine: campagne de sensibilisation pour protéger les forêts    Fin de l'isolement pour Rachid Nekkaz    La prière du vendredi reste suspendue    521 nouveaux cas confirmés et 9 décès en Algérie    L'ARPE chargée d'encourager la pluralité de l'information et sa diffusion    Sortie de nouvelles promotions de l'ESNT    EXPLOSION DE BEYROUTH : Le président du Conseil constitutionnel exprime sa solidarité    ORAN : Décès du secrétaire de wilaya de l'ONM, Soumer Abdelkader    Les explosions à Beyrouth ravivent la contestation au Liban    FERMEES DEPUIS LA MI-MARS : Le ministre du transport écarte la réouverture des frontières    Si ça va au ralenti, c'est à cause de lui !    Ben Selmane accusé de tentative d'assassinat    Un siècle, ça suffit !    Quatre avions d'aides décollent d'Alger vers Beyrouth    Le suspense perdure    Un activiste du Hirak arrêté    Les pharmaciens saisissent Tebboune    Plus qu'un journal, une école de formation    Ciccolini et son staff s'expriment sur leurs ambitions    Mandi reprendra demain    ...CULTURE EN BREF ...    Guéri de la Covid, Placido Domingo nie de nouveau tout    L'histoire de la gauche en Algérie, du PCA au Mouvement social    Vers une exploitation optimale des sites archéologiques et des musées    Association La Radieuse : Hommage à Saïd Amara    Acheminement d'une cargaison d'aides humanitaires au profit du peuple sahraoui    Parution. Amel Et Ses Sœurs de Leila Souidi : Hommage à vingt femmes algériennes d'exception    Equipe nationale: Aouar convoqué lors du prochain stage ?    LES BAGNES INEDITS    La réunion périodique présidée par Tebboune    Amar Bellani dénonce et répond au Makhzen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un portrait à l'effigie de Mohamed El Badji
Réalisé sur la façade extérieure du Palais des Raïs, a Alger
Publié dans Le Soir d'Algérie le 16 - 07 - 2020

Un portrait en céramique à l'effigie du grand auteur, compositeur et interprète de la chanson chaâbi Mohamed El Badji a été réalisé récemment à Alger, sur la façade du Palais des Raïs (Bastion 23), à l'occasion du 58e anniversaire de la Fête de l'indépendance et de la jeunesse.
Sur une surface en faïence de style mauresque, le portrait d'El Badji connu dans les milieux chaâbi sous le surnom de «Khouya El Baz» a été peint au-dessus d'une inscription rappelant sa condition de «condamné à mort» par la France coloniale, ayant jalonné son parcours de combattant pour l'indépendance de l'Algérie.
Une strophe de six vers constituant une partie d'un qcid écrit par Mohamed El Badji, dans lequel il exprime sa conviction et sa détermination de moudjahid attaché à l'indépendance de l'Algérie et à la liberté des peuples opprimés, figure également dans cette œuvre mémorielle, réalisée sur le mur extérieur du Palais des Raïs d'Alger, en face de l'Institut Mohamed-Faouzi de musique. Mohamed Badji est né le 13 mai 1933 à Frais-Vallon (Alger), un quartier situé entre Bab El-Oued et El-Biar. A la fin des années 1940, il fait ses premiers pas dans la musique avec Kaddour Abderrahmane et fréquente le cercle des Scouts musulmans algériens où il s'imprègne de musique traditionnelle, de chants patriotiques et des valeurs nationalistes. Au cours de la guerre de Libération nationale, il est arrêté en 1957, lors de la grève des huit jours, et condamné à mort. C'est d'ailleurs dans sa cellule qu'il compose Ya lmaqnine ezzine, une de ses plus célèbres chansons et dans laquelle il parle d'un «beau chardonneret» mis dans une cage et qui est un vrai un hymne à la liberté. Au recouvrement de l'indépendance, il devient musicien de l'ensemble musical de la Radio nationale et continue à écrire et composer des œuvres comme la célèbre Bahr Ettofane, sur la disparition en mer d'une embarcation avec ses marins. Lui-même est un amoureux de la mer, au point où il a vécu ses dernières années dans une grotte sur une plage. Mohamed Badji est décédé le 28 juin 2003 à Alger.
A l'occasion de la célébration du 58e anniversaire de la Fête de l'indépendance et de la jeunesse, la ministre de la Culture et des Arts, Malika Bendouda, a instruit les directions de la culture des différentes wilayas pour la réalisation de portraits de personnalités locales dans les domaines de la culture, des arts, de la littérature et de l'histoire. Dans ce cadre, des œuvres commémoratives ont été réalisées à la mémoire de l'écrivain Mohammed Dib à Tlemcen, du romancier et conteur Aboulaïd Doudou à Jijel ou encore en hommage au poète Mohamed Benezzouali dans la ville de M'sila.
Kader B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.