Sénat: présentation du projet de loi relatif à la lutte contre les bandes de quartiers    La révision de la Constitution implique une large révision de plusieurs lois essentielles    «Le projet de Constitution profite aux laïcs»    Le député démissionnaire de Béjaïa, Khaled Tazaghart, condamné à un an de prison ferme    Ces détenus oubliés du hirak    "Les émirats ont fait pression concernant l'emblème amazigh"    Un webinaire sur l'éthique et la sécurité des journalistes    Larbi Ouanoughi a fait long feu    «Notre rôle est de prévenir et combattre la corruption»    Un nouveau médicament biosimilaire fabriqué en Algérie    40% des Maghrébins n'ont pas de comptes bancaires    Lancement prochain du transport de fret roulant    Guerre ouverte entre l'Arménie et l'Azerbaidjan    Six nouveaux Saoudiens inculpés en Turquie    Transfert de 700 migrants depuis l'île de Lesbos    La France va organiser une conférence internationale    Pompeo entame des entretiens en Grèce, pour favoriser une «désescalade»    La justice confirme l'inéligibilité du président régional catalan    Vu en France    5 décès et 146 nouveaux cas en 24 heures    La fille des Aurès    Les robes noires en grève à partir de demain    Un faux «cadre supérieur» neutralisé    Scénarios possibles et choix difficile    Saisie de marchandises interdites à l'importation, évaluées à 912 millions de centimes    Un député interpelle le président Tebboune    Deux moteurs de bateau récupérés à BéjaIa    Réalités du présumé différend arabo-berbère (3e partie et fin)    Lancement de la «La rentrée culturelle» en Algérie    Des voix s'élèvent pour naturaliser le héros algérien    Entre "amour divin" et détermination de femmes sahraouies    "Réalisations dans le théâtre algérien : questionnements, réflexions et enjeu"    En attendant la reprise du mouvement en Algérie : Le hirak diasporique à l'épreuve des dissensions idéologiques !    Juventus : Ronaldo passe devant Lewandowski    6 aliments légers qu'il est possible de consommer le soir    Liverpool : Klopp mécontent d'un commentaire de Keane sur son équipe    Révision constitutionnelle: Lancement le 7 octobre de la campagne de sensibilisation    USM Bel-Abbès: Est-ce le bout du tunnel ?    Energie: Pourquoi le «Super» va être supprimé    Nouvelle opération de rapatriement: 181 Subsahariens transférés vers leur pays en début de semaine    Port d'Oran: Quatre conteneurs de friperie saisis    Mila: L'Agriculture en quête d'infrastructures de stockage    ES Sétif: Un bain de jouvence pour l'effectif    FUITE EN AVANT    «Loukan», le mot-clé de la réussite    Institut français d'Algérie: La cérémonie du choix Goncourt Algérie 2020, le 03 octobre    Le ministère expose les principes généraux du protocole sanitaire    Les contaminations au plus bas depuis plus de 3 mois    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Trump croit à la théorie sur l'inéligibilité supposée de Kamala Harris
Etats-Unis
Publié dans Le Soir d'Algérie le 15 - 08 - 2020

Le Président américain, Donald Trump, a déclaré, jeudi, prendre au sérieux une théorie contestée circulant sur les réseaux sociaux sur l'inéligibilité de la sénatrice noire Kamala Harris, colistière de son rival Joe Biden pour l'élection présidentielle de novembre.
Interrogé lors d'une conférence de presse, jeudi, à la Maison-Blanche, sur des «affirmations circulant sur les réseaux sociaux» concernant l'inéligibilité supposée de Mme Harris, M. Trump a répondu : «J'ai entendu aujourd'hui qu'elle ne remplit pas les conditions» légales requises pour être vice-présidente. «Et d'ailleurs, l'avocat qui a écrit cela est un avocat très qualifié, très talentueux. Je ne sais pas du tout si c'est exact», a poursuivi
M. Trump. «J'aurais pensé que les démocrates auraient vérifié cela avant qu'elle ne soit choisie pour se présenter comme vice-présidente». «Mais c'est très sérieux —c'est vous qui le dites — ils disent qu'elle ne remplit pas les conditions parce qu'elle n'est pas née dans ce pays», a-t-il ajouté. Le journaliste a alors souligné que Mme Harris était née aux Etats-Unis mais que ses parents pouvaient à l'époque ne pas avoir eu le statut de résidents permanents. M. Trump se référait apparemment à une tribune publiée dans Newsweek par le juriste conservateur John Eastman, professeur de droit à l'Université Chapman, prétendant que la sénatrice californienne n'était pas éligible comme vice-présidente ou présidente car ses parents n'étaient pas naturalisés à sa naissance.
Mme Harris est née à Oakland (Californie) en 1964 d'un père jamaïcain et d'une mère indienne. M. Trump avait auparavant défendu une théorie complotiste mettant en doute le fait que Barack Obama, premier Président noir américain, soit né aux Etats-Unis.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.