Le procès Hamel reporté au 17 novembre    Un scrutin miné ?    Djabelkhir dans l'attente d'un avis du Conseil constitutionnel    Rejet de 77 dossiers de candidature    Des candidats exclus font appel    Renforcement de la coopération policière entre les pays africains    L'économie dans le brouillard    Les remises plafonnées à 50% à compter de 2022    L'impérative réforme du système de protection sociale    Vers un durcissement des contrôles    Large consensus sur les élections du 24 décembre    L'Espagne ouvre la porte aux migrants mineurs    Le Conseil de sécurité de l'ONU débarque chez le colonel Goïta    27 morts dans un attentat à Damas    Prix Nobel algérien ? Tu rêves, mon frère !    Environ 290 transactions enregistrées    Slimani absent à Prague    Amara appelle les clubs à se conformer aux exigences de la CAF    Le Chabab affûte ses armes    Retour du public dès demain sous conditions    Les citoyens ne se vaccinent plus    Entre relâchement et réticences vaccinales des Algériens    2 morts et 7 blessés dans une collision entre un véhicule léger et un bus scolaire    Des maires français réclament "la reconnaissance du crime d'Etat"    Le numérique au placard ! Vive le placard !    Le cartable allégé pour demain ?    El Kerma: Plus de 1.500 nouveaux logements pour répondre à la forte demande    Tlemcen: 350 tonnes de pomme de terre déstockées    Mendicité, la loi existe, il faudrait juste l'appliquer !    Force humaine    L'écrivain Dib et le rapport à la nationalité française    Eric, tu fais honte à tes anciens camarades    «Il faut se mobiliser pour accompagner ces efforts»    Aucun effet sur les prix du poulet    Ces «experts» Algériens    La guerre des spéculateurs    Spéculation sur le livre scolaire    Double meurtre sur l'autoroute    Les dates des compositions fixées    Les colons sionistes volent la récolte d'olive au sud de Naplouse    Griezmann, du paradis à l'enfer    Steve Bruce quitte les Magpies    Mbappé juge son entente avec Messi    35e anniversaire de la mort de Samora Machel    «Barrons la route aux ennemis de la paix»    Cette obsession qui nourrit les amalgames    Une opportunité pour l'émergence de jeunes talents    Des rejets «excessifs et arbitraires»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Moins de pression sur l'EPH réservé au Covid-19
Sidi-Bel-Abbès
Publié dans Le Soir d'Algérie le 29 - 08 - 2020

La pression sur l'EPH Dahmani-Slimane de Sidi-Bel-Abbès, qui n'est réservé qu'au Covid-19 depuis l'apparition de la pandémie, s'est quelque peu allégée, et cela suite à la diminution perceptible des cas, ces dernières semaines, mais surtout à une organisation réfléchie en matière de prise en charge des malades, des suspects, ou, confirmés.
Ne sont admis à l'EPH que les malades dont le taux d'infection est élevé. Les moins «atteints» dans un état stable devront suivre le protocole à leur domicile assujetti d'un contrôle rigoureux. Un allègement de la pression sur l'EPH qui, rappelons-le, a vécu une situation très difficile à gérer, vu l'afflux de personnes paniquées suite à des symptômes s'apparentant à ceux du Covid-19.
Le temps de faire des scanners et des tests pour une prise en charge si le cas est confirmé, l'hôpital s'est retrouvé «surpeuplé» et une charge impressionnante a été subie par le personnel soignant. Face à cette situation, les responsables ont vidé en partie le service où se faisaient les séances de dialyse et ont orienté, de concert avec les autres structures sanitaires (hôpital de Tabia, CHU, etc.), les malades vers ces derniers en attendant. Le service de l'EPH qui est, rappelons-le, doté d'équipements de dialyse de dernière génération, était contraint d'admettre, pour les séances de dialyse même les dialysés covidés venus de cliniques privées. Mais nous avons appris de sources sûres que la situation est à présent gérable au niveau de l'EPH avec moins de saturation. Des lits dans le service réservé à la dialyse ont été libérés et il est maintenant en mesure de recevoir à nouveau des malades non covidés pour reprendre leurs séances de dialyses nous a affirmé un responsable de l'EPH.
A. M.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.