Campagne référendaire : agir positivement pour une Algérie nouvelle    La Constitution de novembre 2020 "vient pour parachever le processus d'édification d'un Etat national"    Man City - Guardiola : "Face à l'OM, nous n'avons pas beaucoup souffert"    Assemblée générale ordinaire de la FAF : Les bilans adoptés    Affaire Rooney : Un nouveau document qui enfonce le Camerounais    Tlemcen: mise en service du gaz de ville au village de Maaziz    Une nouveauté pour les routiers algériens    Le groupe Condor reprend les exportations    L'inflation amorce une nouvelle accélération    La deuxième vague de la Covid-19 pourrait plomber la mobilité    La Sadeg lance l'opération Siyana    Toyota en leader dans l'automobile    Succès annoncé pour le colosse électrique    Le challenge sportif de Hyundai    Libye: Le Conseil de sécurité de l'ONU entérine l'accord de cessez-le-feu    Panamera délivre, désormais, jusqu'à 700 chevaux    La médiation demande l'accès au chef de l'opposition en Guinée    Quand les Etats-Unis s'en mêlent    Zoukh bénéficie d'un nouveau et dernier report    «Il y a alliance entre la bande en prison et les ennemis à l'étranger»    Trois ans de prison ferme requis contre l'activiste Yanis Adjlia    Un duel Messi-Ronaldo en sursis, Paris en terre hostile    USM El Harrach : Sept recrues en un jour    Sofiane Kherraz, Saied Abderraouf et Saïdoune Mohamed Anis, les dernières recrues    Quelle parade face au virus ?    Les communaux protestent devant le siège de la Wilaya    Fondant au chocolat    Universités : Inscriptions et portes ouvertes en ligne    Lancement d'un projet de bande verte    La mercuriale en roue libre à Sétif    Conférences autour du concept de la "colonisabilité" dans la pensée de Malek Bennabi    Abou Leila et les autres    Si on cale déjà sur un dossier pareil...    Mawlid: lancement de la caravane culturelle "El Manara"    Pour une révolution d'encre !    Farid Abache revient avec un album musical poétique    Lancement des travaux de restauration du site Haouch El-Bey    Santé du président Tebboune : «Aucune inquiétude», selon la présidence    La clôture de la campagne référendaire mise en exergue par ses animateurs    L'amendement de la Constitution: réaliser les objectifs ambitieux pour les enfants de l'Algérie    Blida: Le ministre du Commerce incite les industriels à se préparer à l'exportation    Le Vote Des Expatriés En Question    UN COMBAT CONTRE SOI    Recrudescence des cas de Covid-19: Hôpitaux : retour à la case départ ?    JS Kabylie: Zelfani mise sur le tournoi d'Alger    Mercato estival 2020-2021: Une grande transhumance, pour quels résultats ?    Les produits pétroliers disponibles durant les fêtes d'El Mawlid Ennabaoui et du 1er novembre    Quand Macron irrite les musulmans    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des agriculteurs de la daïra de M'chédallah demandent le déblocage du périmètre d'irrigation
Bouira
Publié dans Le Soir d'Algérie le 23 - 09 - 2020

Des centaines d'agriculteurs de la daïra de M'chedallah, surtout ceux situés sur la bande de la vallée du Sahel, dont le projet du périmètre d'irrigation a été achevé depuis 2012, demandent l'intervention du wali pour débloquer la situation.
Mardi, lors du déplacement de leurs représentants au siège de la Wilaya, pour rencontrer le wali, le président de l'association des producteurs d'olive, Arezki Toudert, explique que «depuis 2016, plusieurs correspondances ont été transmises aux autorités de la wilaya et même au ministère ainsi qu'à l'entreprise qui avait réalisé le projet, mais sans réponse».
Pour rappel, la conduite souterraine reliant le barrage Tilesdit de la wilaya de Bouira à celui de Tichy-Haf de Béjaïa était censée jouer un double rôle : celui de l'interconnexion entre les deux barrages, où le barrage de Tichy-Haf dont la capacité de remplissage est deux fois plus importante pendant l'année, est censé renflouer le barrage de Tilesdit qui a un apport en eau important, évalué à 165 millions m3.
Outre cet apport, la même conduite est utilisée pour l'irrigation en amont avec le système gravitaire de toute la vallée du Sahel, soit plus de 5 000 ha depuis la Crête rouge jusqu'à Tazmalt dans la wilaya de Béjaïa en passant par les plaines fertiles de M'chédallah et de Chorfa. Des terres cultivées depuis des siècles par les habitants avec différentes variétés de cultures, comme des arbres fruitiers et les cultures maraîchères, ainsi que les céréales ; mais aussi et surtout l'olivier, dont une variété, «la surfine», qui était plantée depuis l'époque coloniale, est devenue un label à échelles nationale et internationale, avec la médaille d'or arrachée brillamment, dernièrement, par un oléiculteur de la région dans un concours international à Paris en mars dernier.
Aussi et pour toutes ces raisons et c'est parce que le projet en question, achevé depuis 2012, n'a jamais été réceptionné pour être opérationnel ; aujourd'hui, après plusieurs promesses sans lendemains des différents responsables et des walis qui se sont succédé à la tête de la wilaya, les agriculteurs de la région interpellent le wali actuel, Abdeslam Lekehal Ayat, en lui rappelant que le projet est en train de se dégrader puisque plusieurs conduites qui sont en acier ne sont pas enterrées ainsi que les vannes de dérivation, et font l'objet de vols pour être revendues au kilogramme à certains industriels spécialisés dans la récupération et le recyclage.
Enfin, les agriculteurs rappellent que les conditions climatiques actuelles risquent d'être fatales pour plusieurs variétés de cultures qui nécessitent un apport considérable en eau, d'où l'urgence de débloquer le projet d'irrigation de ce périmètre qui a toujours inondé les marchés local et national en différents légumes et fruits.
Y. Y.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.