Les promotions aux postes supérieurs tiennent en compte le principe d'égalité entre les enfants des différentes régions du pays    Journée internationale des mathématiques : L'USTHB rend hommage au Pr Khelladi    L'Allemagne reconnaît le droit du Sahara occidental à l'indépendance    Voici les pays qui mènent la course    Peugeot dévoile son nouveau "lion"    Londres "suit de près" la situation au Sahara occidental    L'ALPS poursuit ses attaques contre les forces d'occupation marocaine    LIGUE 1 : RCR – USMBA délocalisé à Chlef    Denis Lavagne. Entraîneur de la JS Kabylie : «Le plus dur reste à faire»    Ligue des champions d'Afrique (Groupe D) : Le Mouloudia dès aujourd'hui au Sénégal    Al-Hilal Soudanais ce matin à Alger    Radiothérapie : de nouveaux centres prochainement à travers plusieurs wilayas    Madaure, cité savante, site ignoré    Al-Tiba9 abrite les œuvres d'une dizaine d'artistes internationaux    La révolte du désespoir    Quartier Harraga à Bordj El Kiffan : Les habitants organisent des actions de volontariat    JM Oran-2022: prise en charge par le MJS des programmes de préparation de 325 athlètes    Indispensable neutralité    Le chantier des 120 logements LSP d'Arzew à l'arrêt depuis 16 ans: Protestation des souscripteurs devant la direction du logement    El-Bayadh: Des habitants d'El Bnoud vident leur sac    Personne n'est à l'abri tant que le monde entier ne l'est pas    Ministère de l'Industrie pharmaceutique: Dernières retouches avant la fabrication du vaccin «Spoutnik V»    Vers l'organisation d'élections générales    Marche des étudiants à Alger    CR Belouizded: Les limites d'une conception figée    La brindille que tu méprises t'éborgnera    175 personnes infectées et 4 décès en 24h    Le président sous les verrous    Alliance Assurances se dote d'un nouveau siège régional à Blida    La Tunisie renforce ses moyens à la frontière algérienne    "L'Algérie n'enverra pas de soldats au Sahel"    Le Siol d'Alger revient après plusieurs reports    Déstockage d'importantes quantités    Les députés jusqu'au bout de leur... immunité    Protesta des fonctionnaires du secteur de la jeunesse    La défense réclame la présence des accusés    Relaxe pour le maire d'Afir    "Les revendications du Hirak populaire authentique atisfaites, pour la plupart"    Un ancien chef de daïra en appelle à Tebboune    Une Fédération pour les énergies renouvelables    Tout est sous contrôle    La 2A devient GIG-Algeria    10.000 logements à la clé    Trois romans algériens sur la longlist    «J'ai commencé l'écriture à l'âge de 13 ans»    Vendue à plus de 8 millions d'euros    L'accord maroco-européen en question    Président Tebboune : l'Algérie entretient avec la France de bonnes relations, loin du complexe d'ancien colonisateur    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Freund ne connaît pas Freud !
Un ancien international allemand s'en prend aux origines maghrébines des joueurs de Schalke 04
Publié dans Le Soir d'Algérie le 01 - 12 - 2020

Steffen Freund n'est pas Sigmund Freud, c'est sûr. L'ancien défenseur allemand est loin d'égaler la notoriété du fondateur de la psychanalyse.
Et pourtant, quand un journaliste de la chaîne TV Sport 1 lui demandera quelle serait la raison des échecs à répétition de Schalke 04 en Bundesliga, Freund fait sa petite lecture et cette copie pour le moins déplacée notamment quand il s'est agi d'évoquer les deux joueurs aux origines maghrébines, l'Algérien Bentaleb et le Marocain Harit. «Je connais personnellement Nabil Bentaleb. Un milieu de terrain qui possède un talent incroyable. Et puis, il a atterri à Schalke. Il est franco-algérien d'origine, il a du caractère. Quand tu es recruteur, tu dois savoir qu'il y a une certaine agressivité et une certaine indiscipline qui entrent en ligne de compte quand il n'est pas titularisé. (...) Harit ? Au vu de ses origines, il ne peut rien y faire. Schalke s'est trompé dans ses achats», analyse-t-il. Simple maladresse d'un consultant «hors service» ou intention de nuire aux personnes avant les footballeurs que sont Bentaleb et Harit ? Les médias allemands ne sont pas restés muets et ont réagi devant cette forme de discrimination manifeste. Un chronique très affûté ira jusqu'à comparer la mauvaise foi de Freund à la mauvaise tenue actuelle des Royal Blues. Bentaleb a également réagi de manière ironique «indiscipliné» qu'il est : «Quand c'est dit avec autant de finesse...Classe Steffen», écrivait le médian algérien sur les réseaux sociaux. Le club a aussi trouvé la comparaison hors norme. «La suspension de Amine Harit et de Nabil Bentaleb n'a rien à voir avec leurs origines. Cela n'a fondamentalement rien à voir», répliquait Schalke 04 sur Twitter. Puis à Freund de s'excuser platement. Sur Twitter, l'ancien milieu défensif de Dortmund, Kaiserlautern, Leicester et bien entendu Schalke 04 a tenu à faire amende honorable. «Personne n'est plus ennuyé que moi que je me suis malheureusement exprimé de manière si trompeuse lors de l'émission en direct. Je tiens à m'excuser sincèrement pour cela. Tous ceux qui me connaissent un peu et ont suivi ma carrière de joueur et d'entraîneur savent que je déteste profondément toutes les formes de racisme. Bien sûr, ni la couleur de la peau, ni les croyances ni l'origine ne sont déterminantes pour la performance d'un joueur à l'entraînement et sur le terrain.» Trêve de balivernes, alors ? L'affaire risque de ne pas s'essouffler pour produire de nouveaux ouragans.
M. B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.