Inter Milan-Milan AC : Les compositions d'équipes    Ligne ferroviaire Saïda-Tiaret-Tissemsilt : Le projet sera-t-il livré cette année ?    Belmadi s'exprime sur l'avenir de Guardiola avec Man City    Ligue 1: Le programme des rencontres de la 10ème journée    Charfi répond aux «petits» partis    Attar insiste sur le développement de la pétrochimie    La première session du Cnes «nouveau» se tiendra en février    Aït Ali rencontre les représentants de la filière    Inquiétudes sur l'offre et le prix des viandes    La patrie d'Armstrong et la dignité des peuples : un challenge existentiel    L'Afrique du Sud appelle Biden à annuler la décision de Trump    Rome attend du Caire une collaboration "complète"    Revoilà les manifestations du pain au Soudan    L'Algérie demande de faire toute la lumière sur ce drame    Huit activistes condamnés à 10 000 DA d'amende    Le ministre de l'Enseignement supérieur chahuté par les étudiants    Report du procès en appel de Zoukh au 6 février    Leknaoui à la rescousse    Isla de retour, forfait de Rebiai    L'Entente face au révélateur Médéen    La rue assaillie par les mécontents    Faible mobilisation des travailleurs    Un mort et trois blessés    "Le rapport Stora est loin de la réalité"    Des gargotes pour les haltes solitaires    Lupin ou la consécration des séries télévisées européennes    Dans un mur de la chapelle, le message attendait depuis 165 ans    Mesures à l'encontre des coupables    Mémoires sur le mouvement syndical algérien    Le monde en bref...    MO Béjaïa : L'ère Karouf a commencé    Des figures historiques oubliées par l'école de la République    Jean-Philippe Ould Aoudia : Mémoire, vérité et réconciliation    CNAS Alger : Appel à la déclaration annuelle des salaires (DAS 2020)    Paroles d'un porte-parole    Culture : Le sociologue Liess Boukraa s'est éteint    Hadjer Ben Boubakeur. Chercheuse en musicologie : «C'était risqué pour le régime algérien de contrecarrer la musique hirakiste»    ANSEJ, JEUNES, EMPLOIS ET PERIMETRES POIGNANTS    «Salaire dérisoire» et «prime Covid-19 non perçue»: Protestation des communaux devant le siège de l'APC    Football - Ligue 1: Duels des extrêmes à Tlemcen et Alger    Constantine: 20 policiers morts du Covid-19 dans la région Est    Examens nationaux: Près de 2 millions d'élèves inscrits via la plateforme du ministère de l'Education    Des histoires à raconter    Atteinte à la vie privée des enfants: Des télés privées menacées de poursuites judiciaires    Mohamed Charfi défend le principe des 4 %    258 nouveaux caset 3 décès en 24 heures    Le nouveau directeur de l'éducation installé    La justice se déjuge    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Dans l'attente des 6 000 logements AADL
Didouche-Mourad (Constantine)
Publié dans Le Soir d'Algérie le 03 - 12 - 2020

Lancé en 2013, le programme des 6000 logements AADL réalisé sur le site de Retba, dans la commune de Didouche-Mourad, à 15 km au nord de Constantine, continue de susciter les interrogations. De retard en retard, les mises en demeure signifiées à l'entreprise de réalisation se multiplient et l'on s'achemine vers la résiliation du contrat si, toutefois, les retards persistent pour la livraison du premier quota de ce programme.
Ilhem Tir - Constantine (Le Soir) - Malgré le fait que les entraves administratives et techniques aient été levées pour permettre l'achèvement des travaux d'aménagement extérieur des logements AADL2 implantés sur les sites de Retba (Didouche-Mourad et El-Mouzina à El-Khroub) depuis le mois de janvier 2020, les livraisons pour ces sites tardent. La société chinoise ACEG Chine, en charge de la réalisation du projet, n'a pas respecté son engagement, ce qui a mis l'AADL et les autorités locales dans l'embarras avec les souscripteurs, toujours en raison des livraisons retardées à chaque fois. Les promesses de livrer une partie du projet avant la fin de l'année en cours ne seront pas tenues, apparemment et ce, au grand désarroi des souscripteurs. Le partenaire chinois n'a pas accéléré la cadence des travaux tout comme le nombre de travailleurs chinois qui reste encore très réduit ne dépassant pas les 40 travailleurs, déplorent les souscripteurs qui suivent de près toute évolution du chantier. En effet, 2 mises en demeure ont été déjà signifiées à l'entreprise chinoise pour renforcer en moyens humains et matériels le chantier, mais sans succès. La direction régionale de l'AADL avait donné 8 jours au groupe chinois Aceg pour reprendre son activité et achever le reste des travaux avec une bonne cadence pour rattraper le retard.
Dans le cas de non-respect de cette note de mise en demeure, l'AADL prendra des sanctions, selon ce qui a été conclu dans le contrat et peut même annuler le contrat avec l'entreprise qui supportera les charges. Par ailleurs, le problème qui continue d'être soulevé à chaque visite du chef de l'exécutif sur le site est celui du phénomène de glissement de terrain qui bloque l'avancement des travaux dans certains îlots, notamment le n°23. Au niveau de cet îlot, les travaux semblent au point mort sans oublier le problème des ascenseurs qui attendent toujours d'être réceptionnés par un importateur pour être installés dans les tours. «Il faut lancer des travaux de construction de murs de soutènement en parallèle et ne pas se contenter de les réaliser par lots pour gagner du temps», avait déjà indiqué Tarek Belaribi, le DG de l'AADL, lors de son dernier déplacement au site, lui qui s'était engagé à livrer au moins 5 000 logements vers la fin du mois d'octobre. «Nous sommes en décembre et on ne voit rien venir», protestent les souscripteurs qui continuent d'observer régulièrement des sit-in pour pouvoir bénéficier de leurs logements dont une grande majorité est achevée depuis 2018. Selon leur représentant, «depuis 2018, nous attendons nos appartements dont une bonne partie a subi des actes de vol et des dégradations».
I. T.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.