Spectacle théâtral « Nedjma » à Ain Fouara    Sahara occidental: une lettre de Ghali adoptée comme document officiel du Conseil de sécurité    Manchester United: l'inquiétude de Solskjaer    Assassinat de Ali Tounsi: la présidente de la Cour refuse le réexamen des preuves    L'Opep+ décide de maintenir son niveau de production actuel jusqu'à fin avril    Covid-19: six nouveaux cas du variant britannique découverts en Algérie    Les acquis de la cause sahraouie poussent le Maroc à des décisions "irresponsables"    MES PREALABLES AU RAPPORT DE BENJAMIN STORA.    Le théâtre d'Oran reprend ses activités après une année d'arrêt    Rupture des relations avec l'ambassade d'Allemagne à Rabat: la correspondance de Bourita trahit une réaction émotive de la diplomatie marocaine    Coronavirus: 168 nouveaux cas, 148 guérisons et 6 décès    Le Président Tebboune reçoit les dirigeants de trois partis politiques    L'ambassade de France s'explique    Tebboune : la menace technocratique    Démantèlement d'un réseau activant à Tipasa    Huiles de table - Communiqué de Cevital    La victoire ou l'élimination    Mouassa s'en va déjà    Cristiano Ronaldo rejoint Pelé avec 767 buts... ou pas    Mahrez, étincelant    Améliorer d'abord les conditions de vie    Le corps d'un des deux pêcheurs disparus retrouvé    "Les élections ne sont pas une priorité"    Beldjoud préside l'installation du wali    Hirak, l'heure des clarifications    Lancement de la 1re édition du Festival international du court métrage d'Imedghassen    Des experts se penchent sur la restauration du mausolée d'Imedghassen    Skikda… Bariq 21 lance Green Farm    Salon national du livre d'Alger : Un livre, une vie    La disette de Suarez inquiète    Laurent Gbagbo absent mais pourtant omniprésent    Les Palestiniens veulent une enquête «urgente»    Bilan du MDN 49 narcotrafiquants arrêtés    La mafia du foncier dénoncée    Djilali Sofiane: Certains slogans scandés lors du Hirak pourraient mener au "dérapage"    1.020 DA pour le bidon de 5 litres    L'Algérie tend la main à sa diaspora    La dépendance au pétrole se confirme    Arrivée de l'avant-garde d'une unité d'observateurs du cessez-le-feu    Varane, signature imminente?    Un grand humaniste engagé    La gratin intellectuel rapproche les deux rives    Ras El Aïn et Haï Sanawber: Relogement prochain de 3.000 familles    11.015 comprimés psychotropes saisis et un réseau démantelé    Rivière asséchée !    Récupération du foncier industriel inexploité: «Une première étape pour relancer l'activité économique»    Education: Le ministre renoue le dialogue avec les syndicats    Démantèlement d'un réseau à Tipaza    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les lauréats du Prix du président de la République distingués
Littérature amazighe
Publié dans Le Soir d'Algérie le 16 - 01 - 2021

Une cérémonie de distinction des lauréats de la première édition du Prix du président de la République pour la littérature et la langue amazighes a été organisée mardi à Alger en célébration du 25e anniversaire de la création du Haut-Commissariat à l'amazighité (HCA).
La première édition de ce prix concerne quatre domaines, à savoir la linguistique, les recherches scientifique, technologique et numérique, la littérature exprimée en tamazight et traduite, ainsi que les recherches sur le patrimoine culturel amazigh immatériel.
Après avoir examiné 106 œuvres, le jury, présidé par Youcef Nacib, a décidé de remettre des distinctions aux lauréats des trois premières places remportées respectivement par Yacine Meziani, Toufik Djeroud et Boukharroub Rachid, tandis que le premier prix dans la catégorie recherches sur le patrimoine culturel amazigh immatériel n'a pas été attribué alors que la deuxième place a été décrochée par le chercheur Ali Hedjaz.
Lors de cette cérémonie organisée au Centre international des conférences (CIC), à laquelle ont assisté des membres du gouvernement, le médiateur de la République, Karim Younes, les conseillers du président de la République et des représentants des différents corps de sécurité, le SG du HCA, Si El Hachemi Assad, a salué les efforts et l'intérêt du président de la République qui veille personnellement au soutien à la créativité et à la réflexion en matière de littérature et de langue amazighes à travers la création de ce prix encourageant tous ceux qui «s'intéressent à la promotion de tamazight».
Et d'ajouter que «cette heureuse occasion coïncidant avec la célébration de Yennayer intervient après plus de 5 mois de l'appel à contribution au Prix du président de la République pour la littérature et la langue amazighes qui a enregistré des dizaines de participants à ce concours », a-t-il souligné, qualifiant ce prix de «valeur ajoutée à la scène intellectuelle, culturelle et nationale».
Pour M. Assad, ce prix «constitue un acquis important pour une dimension identitaire partagée par tous les Algériens. C'est aussi une démarche qui s'inscrit dans le cadre de la consolidation des constantes nationales avec leurs trois composantes, ce qui permet de manière incontestable de parachever le processus de réhabilitation de la langue amazighe dans notre pays sur fond de réconciliation, de sincérité, de paix et de coexistence harmonieuse entre toutes les catégories de la société.
«L'objectif de cette démarche est de nouer les liens d'unité sur des bases solides et durables», a soutenu le secrétaire général du HCA, soulignant la nécessité de la mobilisation de tout un chacun pour «mettre en œuvre une feuille de route claire en vue de mettre l'amazighité sur la bonne voie et éloigner nos valeurs nationales des inquiétudes et des surenchères politiciennes». Dans le même sens, M. Assad a affirmé que le Prix du président de la République pour la littérature et la langue amazighes constituait pour le HCA un «défi relevé par excellence et traduit l'intérêt accordé par l'Etat algérien au développement et à la promotion de la langue amazighe dans son cadre national et dans ses différentes diversités linguistiques». M. Assad a révélé que le nombre de participants à la première édition du Prix au niveau national avait atteint 220 dont 106 œuvres ont été acceptées car remplissant les conditions et les normes prévues par le règlement intérieur du prix.
Il a également valorisé les efforts et la contribution des membres du jury, composé de professeurs et chercheurs spécialisés dans le domaine de la langue et de la culture amazighes, pendant cinq mois et leur contribution au succès de la première édition du prix. A cette occasion, la délégation participante a visité les pavillons d'une exposition d'affiches et de tableaux des différents sites historiques algériens ainsi que des produits du terroir mettant en exergue les différents aspects de la célébration de Yennayer.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.