"Forum de la voix de la jeunesse" pour un changement positif de la société    Ligue des champions (6e j): le MC Alger qualifié en quarts de finale    Boudjemâa: appel à contribuer à la politique de l'économie circulaire    Le refus de l'UE d'inclure le Sahara occidental dans l'accord "interbus" est une avancée intéressante    Le Gouvernement déterminé à développer une véritable industrie pharmaceutique    Le Comité des experts cliniciens contribuera à la dimension économique de l'industrie du médicament    Prière des Tarawih: les fidèles appelés à continuer de respecter le protocole sanitaire    Coupe de la ligue: résultat du tirage au sort    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    FAF - AGE : une seule liste déposée dans les délais    Une conférence sur la transition énergétique durable et innovante lundi et mardi prochains    Nouvelles révélations du parquet d'Alger    Nouveau rendez-vous manqué    Pour qui sonne le glas ?    Décès du prince Philip    Duel entre gauche et droite pour le second tour    Chengriha réclame la décontamination des sites    Nouvelle manifestation à Alger    Acquittement pour 32 activistes    L'option du rationnement écartée ?    Regroupement en tête    Le Chabab en quarts    Halilhodzic n'aime pas les journalistes    1 600 plaintes déposées en 10 ans    Pas de retour à la retraite proportionnelle «pour le moment»    Instauration de taux de redevance réduits    Une femme arrêtée à Tiaret    Du tabac à chiquer saisi par les douanes    Démantèlement d'un réseau de dealers et saisie de plus de 2 kg de kif traité    Le film Their Algeria de Lina Soualem en compétition au 11e Festival du film arabe de Malmö    Hommage à l'insurgé de la Soummam    Adel Djassas décroche le prix Mohamed-Khadda    Plus de 300 toiles exposées    .sortir ...sortir ...sortir ...    Opéra d'Alger : Ouverture des inscriptions aux ateliers de danses et de musique    Statut de la magistrature et composition du CSM: Deux Comités de révision des lois installés    Les walis soumis à une évaluation périodique    LA MAUVAISE SACRALISATION DE L'ADMINISTRATION    8700 logements sociaux distribués    Une menace omniprésente    «Elles sont profondes et particulières»    Grave escalade à nos frontières    Le torchon brûle avec Dybala    «Le pire des cauchemars» dans les hôpitaux de Manille    Les marchés flambent    Il est reprogrammé pour octobre prochain!    Visions abstraites du monde    Alimenter la mémoire collective pour empêcher sa paralysie !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Place aux jeunes ! Quand ils seront vieux !
Publié dans Le Soir d'Algérie le 25 - 02 - 2021

Interrogé sur son avenir, maintenant qu'il a été limogé du gouvernement, Ferhat Aït Ali a déclaré : «Je me donne un temps de réflexion !»
Moins de trois ans ?
Finalement, il semble que Goudjil ne sera pas candidat unique à sa propre succession. Deux autres candidats devraient concourir, si tant est que l'on puisse parler de concurrence à ce niveau-là de perchoir. Et à tous les autres niveaux de tous les perchoirs de Dézédie, du reste ! Il se dit aussi que les concurrents de Goudjil seraient plus jeunes que lui. 85 ans ? 79 ans et demi au jour du vote, à minuit, leur extrait de naissance faisant foi et foie ? Allez savoir ! Ce que je sais, par contre, de manière certaine, c'est l'incongruité obscène de cette situation : des personnes âgées, très âgées, très très âgées, se voient confier par le Palais des «éléments de langage» afin de les répercuter, en faire bon usage et les propager. L'élément de langage de ces deux dernières semaines, c'est l'appel de plus en plus pressant aux jeunes afin qu'ils s'investissent plus dans la vie de la cité, dans les processus électoraux à venir et dans le remodelage des institutions. Et ça donne ces scènes ahurissantes : un vieux presque centenaire qui exhorte des jeunes de 25 ans à prendre le pouvoir alors que lui s'y accroche des quatre fers usés ! Un vieux de la vieille, de la très vieille qui ne veut pas lâcher le koursi et susurre pourtant aux jeunes de venir s'y asseoir ! Problème de physique pur ! Sur un seul fauteuil, conçu pour un usage unique, on ne peut pas s'asseoir à plusieurs, sahbi ! Comment croire en la volonté de rajeunissement lorsque tout l'air ambiant empeste le «kafour», la naphtaline, reléguant le virus de la Covid-19 à une vulgaire grippe ? Pour parler à des jeunes, il faut déjà parler leur langue et non pas une langue morte, indéchiffrable ! Pour passer le message aux moins de trente ans, il faut manier le smartphone et ranger le télex et le fax au musée ! Sauf à vouloir «schizophréniser» toute une génération, des bambins - les trois quarts de la population - en leur servant sur le même plateau englué par les toiles d'araignée un discours et son contraire, fripé et ridé ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.