"Forum de la voix de la jeunesse" pour un changement positif de la société    Boudjemâa: appel à contribuer à la politique de l'économie circulaire    Le refus de l'UE d'inclure le Sahara occidental dans l'accord "interbus" est une avancée intéressante    Le Gouvernement déterminé à développer une véritable industrie pharmaceutique    Ligue des champions – Gr. B (6e J): le MC Alger rejoint le CR Belouizdad en quarts de finale    Le Comité des experts cliniciens contribuera à la dimension économique de l'industrie du médicament    Prière des Tarawih: les fidèles appelés à continuer de respecter le protocole sanitaire    Coupe de la Ligue: USMA-MCA affiche des huitièmes de finale    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    FAF - AGE : une seule liste déposée dans les délais    Une conférence sur la transition énergétique durable et innovante lundi et mardi prochains    Nouvelles révélations du parquet d'Alger    Nouveau rendez-vous manqué    Pour qui sonne le glas ?    Décès du prince Philip    Duel entre gauche et droite pour le second tour    Chengriha réclame la décontamination des sites    Nouvelle manifestation à Alger    Acquittement pour 32 activistes    L'option du rationnement écartée ?    Regroupement en tête    Le Chabab en quarts    Halilhodzic n'aime pas les journalistes    1 600 plaintes déposées en 10 ans    Pas de retour à la retraite proportionnelle «pour le moment»    Instauration de taux de redevance réduits    Une femme arrêtée à Tiaret    Du tabac à chiquer saisi par les douanes    Démantèlement d'un réseau de dealers et saisie de plus de 2 kg de kif traité    Le film Their Algeria de Lina Soualem en compétition au 11e Festival du film arabe de Malmö    Hommage à l'insurgé de la Soummam    Adel Djassas décroche le prix Mohamed-Khadda    Plus de 300 toiles exposées    .sortir ...sortir ...sortir ...    Opéra d'Alger : Ouverture des inscriptions aux ateliers de danses et de musique    Statut de la magistrature et composition du CSM: Deux Comités de révision des lois installés    Les walis soumis à une évaluation périodique    LA MAUVAISE SACRALISATION DE L'ADMINISTRATION    8700 logements sociaux distribués    Une menace omniprésente    «Elles sont profondes et particulières»    Grave escalade à nos frontières    Le torchon brûle avec Dybala    «Le pire des cauchemars» dans les hôpitaux de Manille    Les marchés flambent    Il est reprogrammé pour octobre prochain!    Visions abstraites du monde    Alimenter la mémoire collective pour empêcher sa paralysie !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Á 90 ans, Goudjil confirmé à la tête du Sénat
Après avoir assuré l'intérim pendant deux ans
Publié dans Liberté le 25 - 02 - 2021

Salah Goudjil, 90 ans depuis le 14 janvier, a été plébiscité, hier, président du Conseil de la nation par 126 votes favorables de ses pairs, une abstention et aucune voix contre. Il rejoint le perchoir péniblement en s'appuyant sur le bras d'un chargé du protocole.
"C'est la volonté du président de la République. C'est la mienne aussi", a déclaré le désormais deuxième personnage de l'Etat. En avril 2019, il est chargé de l'intérim à la tête de la deuxième Chambre parlementaire, le temps qu'Abdelkader Bensalah revienne à ses fonctions.
Coup de théâtre, ce dernier, éprouvé par la maladie, démissionne officiellement de la présidence de la Chambre haute le 29 décembre 2019, quelques jours après l'investiture du chef de l'Etat Abdelmadjid Tebboune.
Des sénateurs réclament aussitôt l'élection d'un nouveau président, dans les délais impartis par le règlement intérieur de l'institution. Imperturbable, Salah Goudjil leur réplique, par écrits de presse interposés : "Rien n'a changé, j'étais, je suis et je reste président." Il est effectivement maintenu dans le statut de "président intérimaire" pendant deux ans.
La dissolution de l'APN, par décret présidentiel signé le 21 février dernier, impose, néanmoins, le retour à la légitimité dans les instances organiques du Sénat. Le bureau de la deuxième Chambre parlementaire, élargi aux présidents des trois groupes parlementaires, adoube la candidature de Salah Goudjil.
Hier, à l'entame de la plénière, Mahi Bahi annonce que le vieux maquisard "ne souhaite pas un plébiscite, mais une élection à la loyale". Sans surprise, les chefs de file des sénateurs FLN, RND et du tiers présidentiel présentent sa candidature. Djeghdali Mustapha postule également à la haute fonction. Mahmoud Kessari, sénateur FLN annoncé comme candidat, prend à son tour la parole.
"Si Salah Goudjil ne retire pas sa candidature, je ne participerai pas à une élection scellée." Interpellé par les journalistes dans le hall, il confirme son retrait.
"Quand j'ai appris que le président de la République portait son choix sur Salah Goudjil, j'ai compris que l'idée d'un deuxième personnage de l'Etat jeune n'a pas encore mûri. Salah Goudjil aurait pu passer le flambeau aux jeunes. Il a préféré s'accrocher au pouvoir", déclare-t-il sans ambiguïté.
À la reprise des travaux de la plénière, Djeghdali Mustapha acte, à son tour, sa défection. Mahi Bahi, président de la séance, s'embrouille.
Le superviseur de l'opération prend le contrôle de la situation. Il précise que Salah Goudjil est le candidat de trois groupes parlementaires. Il signale la présence de 112 sénateurs et la validation de 14 procurations. Il invite l'hémicycle à voter. Le oui l'emporte largement. Sans surprise.

S. H.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.