Tottenham : Mourinho se moque de ce que peut raconter Pogba    De la circonscription administrative, en particulier, à l'administration territoriale, en général, ou l'urgence d'une doctrine d'emploi (Suite et fin)    Algérie Poste: Les grévistes menacés de licenciement    LA POUSSIÈRE SOUS LE TAPIS    Droit de grève et service public    113ème vendredi de manifestations: La mobilisation ne faiblit pas    Groupe Est: Le trio de tête en déplacement    FAF - Elu président à la majorité: Les chantiers de Charaf-Eddine Amara    Ligue 2 - Groupe Ouest: Sérieux tests pour l'ASMO et le CRT    Retard dans le versement des salaires: Grève et protestation des enseignants    Aïn Defla: Carambolage entre 34 véhicules, huit blessés    Sidi Bel Abbès: Des jeunes manifestent contre le confinement    Manifs et manips    Au moins huit morts dans une fusillade à Indianapolis    Le processus électoral est inéluctable    Tebboune appelle à choisir «en toute liberté»    Le Hirak perd son inspiration    Garder son numéro en changeant d'opérateur    Place au carré se dessine    Brèves Omnisports    Lancement des essais du système d'éclairage    Le gouvernement desserre l'étau    L'entente cordiale    Une situation explosive au Sahel    Takeda met à l'honneur «Home Infusion»    Les étudiants affichent leur mécontentement    Impressionnant bilan du MDN    Elle s'appele Elizabeth Moore Aubin    Quand la jeunesse répond présent    Initiation des enfants aux arts    Des films algériens en compétition    Ligue 1 : victoire l'ES Sétif devant la JS Kabylie (1-0)    [Vidéo]Grandiose manifestation malgré le jeûne et la pluie    Khenchela: décès du moudjahid Mohamed Tahar Bouchareb    Parution du roman d'épouvante "Fayla", de Abdelmoaiz Farhi    Des pluies orageuses sur le Centre et l'Est du pays jusqu'à samedi    L'UNESCO adopte une nouvelle résolution sur les mesures sionistes à El Qods    Sétif: accélérer la cadence des travaux d'aménagement externes du pôle urbain de Tinar    Le CN prend part au lancement de la stratégie régionale de l'OIM pour la région MENA (2020-2024)    L'armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces de l'armée marocaine    La ligue arabe avertit contre les plans coloniaux qui menacent la Mosquée d'Al-Aqsa    Le musée national des Beaux-arts célèbre le mois du patrimoine    L'AARC s'investit dans l'initiation des enfants aux arts    Huit blessés dans un accident sur l'autoroute est-ouest    Pour que la date du 20 avril 1980 ne soit plus exploitée    Le gouvernement français «regrette»...    Coup dur pour le processus de paix d'Alger    Ahmed Rachedi nommé conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pékin et New Delhi discutent d'une nouvelle désescalade sur leur frontière
Diplomatie
Publié dans Le Soir d'Algérie le 27 - 02 - 2021

Les ministres indien et chinois des Affaires étrangères ont discuté d'une nouvelle désescalade après avoir déjà accompli un désengagement sur une partie disputée de leur frontière himalayenne, ont annoncé New Delhi et Pékin, après des mois de tensions.
Le dernier affrontement grave entre militaires chinois et indiens dans cette zone date de juin 2020 et avait fait des morts des deux côtés : 20 du côté indien, selon New Delhi, et quatre côté chinois, selon Pékin. Cet incident en haute altitude, à la frontière du Tibet et de la région indienne du Ladakh, était le plus sérieux entre les deux géants asiatiques et puissances nucléaires depuis la guerre-éclair de 1962, qui avait vu la Chine l'emporter facilement sur l'Inde.
Au cours d'un appel avec son homologue Wang Yi jeudi, le ministre indien des Affaires étrangères S. Jaishankar a déclaré que «les deux parties devraient à présent résoudre rapidement les questions en suspens», selon un communiqué de son bureau. «Une fois le désengagement terminé sur tous les points de friction, les deux parties pourraient également envisager une plus large désescalade des troupes dans la région et travailler à la restauration de la paix et de la tranquillité», a déclaré M. Jaishankar cité dans le communiqué. De son côté, Wang Yi, cité par les médias d'Etat chinois, a déclaré que la situation dans la région du lac Pangong Tso s'était «considérablement améliorée».
«Les deux parties doivent se réjouir des progrès durement acquis, consolider ensemble les acquis et maintenir l'élan de la consultation, afin d'apaiser davantage la situation», a-t-il précisé, de mêmes sources. La question de la frontière «ne résume pas toute l'histoire des relations entre la Chine et l'Inde, et devrait être remise à sa juste place dans leurs relations».
Wang Yi a cependant ajouté que l'Inde «a hésité et même fait marche arrière dans sa politique à l'égard de la Chine, ce qui a affecté et perturbé la coopération bilatérale pragmatique». Les deux parties ont en outre convenu de mettre en place une liaison téléphonique d'urgence. Une ligne est déjà établie entre les hauts commandants militaires.
Les deux pays avaient annoncé dimanche avoir parachevé leur «désengagement» mutuel des troupes dans un des secteurs disputés de la frontière, en vertu d'un accord conclu au terme de neuf sessions de négociations. La Ligne de contrôle effectif («Lign of Actual Control», LAC), frontière de facto entre l'Inde et la Chine, n'est pas clairement démarquée et les deux pays se sont accusés mutuellement d'avoir empiété sur le territoire de l'autre.
APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.