Des experts de l'ONU appellent à arrêter la colonisation et protéger le peuple palestinien    L'Algérie condamne l'assassinat de Sidi Brahim Ould Sidati    Elle alimente l'est de la capitale : La laiterie de Boudouaou augmente sa production    Les 12 meilleurs aliments pour déboucher les artères    Boumerdès : Engouement au marché du Ramadhan    Les postiers poursuivent leur grève    Création d'un comité du LREM à Dakhla: Le gouvernement français «regrette», mais soutient le plan marocain    Ministère de l'Enseignement supérieur: Alerte au piratage de données personnelles sur Facebook    FAF - L'AG élective aujourd'hui: Charaf-Eddine Amara, oui, mais...    Ligue 1- Mise à jour: Un quatuor à la relance    FAF - Coupe de la Ligue: Un duel des extrêmes pour commencer    LA CULTURE DU BON SENS    Bouira: Un piéton fauché par un camion    Education nationale: Débrayage annoncé des corps communs    Secteur urbain El Emir: Une tentative de squat d'un trottoir avortée    Faut-il recréer le monde sans nous ?    Guelma: Hommage au chahid Souidani Boudjemâa    Ça persiste à béjaïa    Les suggestions des opérateurs    Le Ramadhan entamé dans des conditions difficiles    Des partis à la recherche de candidats    Les joueurs décidés à battre la JSK    Pochettino fair-play avec le Bayern    Une offre sur la table pour Agüero    176 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    Nomination des chefs de sûreté    Les premiers signaux d'un emballement social    Quand Goudjil séparait le bon grain de l'ivraie    Washington prépare à l'Otan le retrait concerté d'Afghanistan    Des soirées ramadhanesques presque normales!    Le nombre des demandeurs a doublé    Un dispositif sécuritaire spécial Ramadhan    6 éléments arrêtés et 15 casemates détruites    Au Sahel, «il n'y a aucune solution sans Barkhane»    Est-ce une nouvelle crise ?    La leçon d'une vie    Une 93e édition avec des stars en chair et en os!    «L'Etat n'abandonnera jamais le cinéma»    Ahmed Rachedi nommé conseiller auprès de la Présidence    Soltana Khaya: ma lutte est celle de tous les Sahraouis    «Nous n'allons pas applaudir tout ce que fera le système»    Their Algeria décroche le prix spécial du jury    Les étudiants continuent de marcher    Des journalistes reviennent en... autostop !    La marche de la communauté universitaire empêchée    Pas de diffusion télé pour le feuilleton "Babor Ellouh"    112ème mardi de protestation: Les étudiants au rendez-vous au premier jour du Ramadhan    Sétif: Un atelier clandestin de fabrication d'armes démantelé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les passionnés au rendez-vous de la première séance à New York depuis un an
CINEMA
Publié dans Le Soir d'Algérie le 08 - 03 - 2021

L'acteur britannique Liam Neeson était annoncé dans un cinéma de l'Upper West Side pour accueillir et remercier personnellement les premiers spectateurs new-yorkais de son nouveau film Le vétéran. «C'est un jour à marquer d'une pierre blanche», a-t-il dit au magazine The Hollywood Reporter.
Ils étaient quelques centaines de passionnés à braver le froid ce vendredi matin pour retrouver les salles obscures à New York, autorisées à rouvrir après un an de pause, mais plusieurs cinémas sont restés fermés, échaudés par les limitations et l'absence de blockbuster.
«Netflix, c'est cool, mais rien ne vaut l'atmosphère d'un cinéma», s'est enthousiasmé Thomas Levesque, venu voir Raya et le dragon à la première séance, à 11h, au multiplex AMC Empire, dans le quartier de Times Square. En plus, «ma télé n'est pas vraiment un énorme truc à écran plat». Le gouverneur de l'Etat de New York, où les cinémas avaient déjà été autorisés à rouvrir hors de la Grosse Pomme, a donné le feu vert pour un redémarrage vendredi avec une jauge maximum à 25% ou 50 personnes. Les salles de la capitale culturelle américaine étaient fermées depuis le 17 mars 2020 à la suite d'un décret du maire, Bill de Blasio. «Pour l'instant, 25%, ça me paraît bien», dit Thomas Levesque, âgé de 28 ans. «Mais j'imagine qu'ils vont augmenter la jauge d'ici l'été.» «Je suis tellement content», piaffe Roy Evans, qui attendait de pouvoir voir Judas and the Black Messiah sur grand écran. «J'étais devenu une larve devant ma télé depuis un an. (...) C'est pas mal de se lever un peu de son fauteuil.»
Pas de blockbuster
L'acteur britannique Liam Neeson était annoncé dans un cinéma de l'Upper West Side pour accueillir et remercier personnellement les premiers spectateurs new-yorkais de son nouveau film Le vétéran. «C'est un jour à marquer d'une pierre blanche», a-t-il dit au magazine The Hollywood Reporter. Le géant AMC, qui a rouvert ses 13 cinémas à New York vendredi, a appliqué un protocole sanitaire strict avec nettoyage des salles entre chaque séance et ventilation améliorée. «J'ai deux masques, des lingettes, du gel hydroalcoolique. J'ai tout !» lance Cindy, sexagénaire venue voir Raya, qui dit ne pas craindre de transmission du coronavirus dans les cinémas. «Je pensais qu'il y aurait une longue queue, mais j'imagine que les gens sont au travail.» À l'Angelika, dans Greenwich Village, seule une poignée de spectateurs se sont présentés pour la première projection de Minari ou Nomadland, peu après 10h, selon Joel, un employé qui n'a pas voulu donner son nom de famille. Mais neuf séances affichaient déjà complet plus tard dans la journée.
La réouverture du marché new-yorkais et la perspective d'une levée partielle des restrictions à Los Angeles d'ici quelques semaines «signifient que les studios vont pouvoir maintenir leurs films au calendrier et ne pas les proposer directement en streaming», a expliqué sur CNBC, Joseph Masher, président de l'antenne new-yorkaise de l'Association américaine des propriétaires de cinéma (Nato).
Mais à quelques rares exceptions près, comme Godzilla vs Kong fin mars, aucune grosse production n'est attendue avant mai, avec Black Widow, Cruella et Sans un bruit 2. «Il n'y a pas grand-chose à se mettre sous la dent», constate Andrew Elgart, qui a décidé de ne rouvrir qu'un seul de ses trois cinémas indépendants dans deux semaines, le week-end seulement. Les deux autres attendront la fin du mois.
Plusieurs cinémas sont ainsi restés fermés vendredi, notamment l'Alamo Drafthouse, dont la maison mère a déposé le bilan mercredi, ou ceux de la chaîne Regal, dont les plus de 500 succursales ont portes closes depuis quatre mois dans tout le pays. Andrew Elgart dit ne pas avoir fait de calculs pour déterminer si la réouverture avait un sens économiquement. «Les chiffres ne veulent rien dire avant que les gens ne viennent», dit-il. «On essaye de remettre les choses en branle en ouvrant. On va voir.»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.