LDC : Le programme des matchs de ce mardi    L'Anie impose un black-out autour des listes    Mohad Gasmi, l'homme qui a dit "non" au gaz de schiste    «Enfin ma Liberté... »    L'ex-ministre Imane-Houda Faraoun condamnée à 3 ans de prison    Le frein de la sous-bancarisation    Nouvel arsenal juridique pour lutter contre la spéculation : L'inquiétude des commerçants    Plaidoyer pour l'implication du secteur privé    Pour mieux protéger l'environnement : Lancement du projet de conversion de 150 000 véhicules au GPLC    Cour de Tipasa : Annulation des poursuites contre Tabbou    Mahrez : "Pas de mots pour décrire le niveau de Benzema"    Henri Stambouli. entraîneur de la JS Kabylie : «On est à la mi-temps de la qualification»    Vers le retour des supporters dans les gradins !    2e tour préliminaire/aller    La fête du Mawlid Ennabawi : Sensibilisation sur les dangers des produits pyrotechniques    La délivrance    La hausse des prix ne connaît pas de répit    Le calendrier des examens trimestriels de l'année 2021/2022 arrêté    Des drames personnels derrière les statistiques de la mort    Situation socioprofessionnelle des enseignants : Le Cnapeste annonce une grève cyclique à partir du 2 novembre    "Les autorités françaises reconnaÎtront un jour le crime d'état"    Fortes pressions de la Cédéao sur le président de la transition Assimi Goïta    Café turc    Waguaf !    Le MSP, c'est combien de divisions ?    2 ans de prison ferme contre Amira Bouraoui    Le lait en sachet, un produit rarissime sur les étals    Levée du couvre-feu sur l'ensemble du territoire national    La nomination de Mistura n'est pas une fin en soi    Visite guidée au continent des merveilles    «Tamazight di métro !»    Impasse mémorielle    Le procès de Sellal et de son ancien chef de cabinet reporté    Transport par taxi: Le dossier des licences Moudjahidine sur la table    Quand l'Histoire se met en marche    Fati crève l'écran    Une tribune s'écroule en plein match    Solskjaer parti pour rester    Nouvelles mesures à l'encontre des opérateurs    4 ministères aux commandes    Discussions entre les parties syriennes sur la Constitution    Quand la grenouille joue au Boeuf    Troisième nuit de sit-in pour les partisans de l'armée    Concours de dessins dédié aux enfants    Célébration d'« El Mawlid Ennabawi Echarif» 1443    Comme au bon vieux temps    Le gouvernement envisage une protection policière pour les députés    Italie : deuxième tour des élections municipales à Rome    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Zoran Manojlovic, nouvel entraîneur
CR Belouizdad
Publié dans Le Soir d'Algérie le 21 - 04 - 2021

20 jours après s'être séparé du Français Franck Dumas, le CR Belouizdad tient son nouvel entraîneur. Il s'agit du Serbe Zoran Manojlovic (58 ans) qui coachait depuis octobre 2020 le club soudanais d'Al-Hilal.
Manojlovic a également entraîné au Portugal, en Angola et dernièrement au Maroc avec des passages à la barre technique du WA Casablanca et du MO Tétouan. A son actif, un titre de champion d'Angola avec Primeiro Agosto, équipe qu'il a menée en demi-finale de la LDC en 2018. Pour l'anecdote, Manojlovic alias «Maki» a été limogé par Al-Hilal d'Omourman avant son déplacement, le mois dernier, à Alger pour affronter le CR Belouizdad pour le compte de la 3è journée de la LDC (1-1). L'arrivée du technicien serbe intervient au moment où le club de Laâqiba engage un marathon avec plusieurs matchs de retard à jouer durant ce mois d'avril sous la direction d'un staff intérimaire conduit par Karim Bekhti. Ce dernier, ainsi que l'entraîneur des gardiens Khaled Dekimèche, devraient conserver leurs postes. Manojlovic devant ramener dans ses bagages son adjoint bosnien Adnan Hodzic.
Le nouveau directeur sportif du Chabab, Hocine Yahi avait trouvé des difficultés pour s'attacher les services d'un coach disponible et qui répond au profil recherché. Avant d'opter pour Manojlovic, il a reçu plusieurs CV dont ceux du Français Philipe Montanier et du Croate Mamic. Ce dernier était même annoncé comme le futur entraîneur des Rouge et Blanc. Il semble bien que les démêlés de cet ancien milieu de terrain international croate avec la justice de son pays soient derrière l'arrêt des tractations. En mars dernier, Mamic a quitté le Dinamo Zagreb en raison d'une affaire de corruption qui remonte à 2018.
Condamné à 4 ans et 8 mois de prison par un tribunal croate, la Cour suprême de son pays ayant réduit sa peine à trois mois de prison, Mamic était impliqué dans une affaire de fraude de plusieurs millions d'euros dans le transfert, en 2008, de Luka Modric du Dinamo Zagreb à Tottenham et d'autres joueurs à l'exemple de Dejan Lovren.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.