Les élections locales en novembre    Ould Kaddour extradé vers Alger    Logements promotionnels libres: Début des souscriptions à partir d'aujourd'hui    Exporter des médecins ou importer des malades ?    Biden publie une carte délimitant la RASD; Nouveau revers pour le Makhzen    Abominable Delta    Enseignements tunisiens    Records et hiérarchies: Les impitoyables circonvolutions des compétitions sportives    Jeux Olympiques de Tokyo: L'Algérien Boughera El Ouafi, médaille d'or du marathon des Jeux olympiques d'Amsterdam en 1928 : qui s'en souvient ?    Chlef: Jusqu'à la perpétuité pour les incendies volontaires    Covid-19: Les contaminations en hausse chez les enfants    Résumer le présent et reconstruire le futur    A l'origine de tout, il y a d'abord la transgression: Covid-19 et Démence(s) humaines    Les oasis au fil de l'eau - de la foggara au pivot, un livre pas comme les autres    Suspension pour «désinformation» des activités de deux ONG internationales    7 pays africains, dont l'Algérie, s'y opposent    L'activité touristique sombre    Un levier pour la sécurité nationale    L'Italie Championne olympique    Pas de demi-finale pour Kheris    Espagne - Brésil en finale    Baâdji passe à l'action    «L'Algérie ne se soumettra jamais!»    La diaspora au rendez-vous    Le gang d'Ali Mendjeli tombe    Le confinement partiel se précise    Plusieurs opérations menées en une semaine    Le FFS demande la levée des contraintes    34 décès et 1.495 nouveaux cas en 24 heures    Le paiement électronique effectif    L'hommage de Lamamra à la diaspora    Lamamra au bout du fil    Saïd Hilmi emporté par la pandémie    Les divas arabes à l'honneur    La scène artistique kabyle en deuil    ELLE AURA LIEU LE 10 AOÛT AU STADE DU 5-JUILLET    «Nous sommes dans l'attente de la réponse de Sayoud»    Cette diplomatie dézédienne qui dérange furieusement son altesse Pegasus 6 !    Des mesures pour stabiliser le marché    LES PRECISIONS DES DOUANES ALGERIENNES    LE GENERAL ALI OUELHADJ YAHIA, NOUVEAU COMMANDANT DE LA GENDARMERIE    10 ans de prison requis à l'encontre de l'ancien wali Moussa Ghellaï    Triki : "Objectif : offrir une médaille à l'Algérie"    C'est plus pire !    Le CADC lance son programme virtuel    Washington décide de reconsidérer la vente de drones et d'autres armes au Maroc    Tebboune préside aujourd'hui une réunion du Haut Conseil de Sécurité    La date bientôt fixée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Urban Jungle», une exposition collective sur le réaménagement d'une rue d'Alger
Ecole supérieure des Beaux-arts d'Alger
Publié dans Le Soir d'Algérie le 22 - 06 - 2021

Une exposition sur des propositions de réaménagement d'une rue d'Alger, intitulée «Urban Jungle», a été organisée samedi au siège de l'Ecole supérieure des beaux-arts d'Alger (Esba), dans le cadre de la première biennale algéro-française du design «DZign2020+1».
Cette biennale, placée sous le slogan «Réinventer la vie par le design», compte également les travaux des étudiants de l'Ecole polytechnique d'architecture et d'urbanisme (Epau) et de l'Esba, et d'autres expositions en cours jusqu'au 27 juin.
Sept étudiants de l'Esba, Chakib Mouffok Merouani, Fairouz Z'Hor Tobbal, Yani Himeur, Refaâ Zerrouk, Meksa Yadadene, Lina Khelifa et Iheb Hamza Felfli ont travaillé sur des propositions de réaménagement de la rue Lafayette, sise au boulevard Krim- Belkacem, pour lui redonner vie avec des idées innovantes de design qui permettront de l'inscrire dans la durée.
«Une collecte minutieuse de données», effectuée par les porteurs de ce projet «complexe», mais «ambitieux», a permis d'étudier et recenser toutes les contraintes liées à cet espace «abrupt», au tissu urbain «disparate et très peu homogène» de par le «mélange d'époques et de styles de ses constructions», explique l'enseignant à l'Esba, Mourad Bouzar, également encadreur du projet avec ses collègues, Jaoudet Gassouma et Rym Mokhtari, ainsi que l'artiste designer Nabila Kalache. «Un questionnaire» a ensuite été soumis aux «riverains et usagers de cette rue», aux «élèves d'une école primaire ainsi qu'à leurs parents qui fréquentent quotidiennement ce lieu», et dont les réponses ont permis de dégager un «plan de travail et une feuille de route» destinés à la mise en pratique d'un ensemble d'idées susceptibles de rendre l'endroit plus accessible aux passants, offrant un espace de jeu et d'attente aux enfants et à leurs parents dans des normes plus rationnelles et hautement esthétiques, explique Fairouz Z'hor Tobbal.
Le design est désormais une discipline artistique qui s'«impose progressivement à l'ère du numérique» et la biennale algéro-française du design DZign 2020+1 le «situe au sommet de ses objectifs» pour en faire un des outils nécessaires à la vie quotidienne, a souligné la commissaire de l'événement, Feriel Gasmi Issiakhem.
Outre sa dimension esthétique, le design, poursuit la commissaire, est «un moyen de communication assez direct pour se rendre compte finalement que nous avons les mêmes aspirations et inquiétudes universelles : transition énergétique, climat, économie circulaire, l'esthétique par le zéro déchet et les villes durables».
Dans le même élan de cette journée portes ouvertes, le célèbre designer Mohamed Yahiaoui, plus connu sous son nom d'artiste «Yamo», a fait part de son expérience aux étudiants de l'Esba, présents en nombre dans le strict respect des mesures de prévention sanitaire contre la propagation du coronavirus, insistant sur «le dessin» comme base de tout travail artistique.
Âgé de 63 ans, Yamo a réalisé plusieurs projets importants dans différentes villes du pays et à l'étranger, à l'instar de ses travaux dans la ville de New York, au Japon (les éventails de verre) ou encore en France.
La première biennale algéro-française du design «DZign2020+1» est organisée, sous l'égide du ministère de la Culture et des Arts, par l'Institut français d'Algérie (Ifa), en collaboration avec l'Agence algérienne pour le rayonnement culturel (Aarc), l'Esba, l'Epau et le Musée public national d'art moderne et contemporain d'Alger.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.