"Je paie ma candidature à la présidentielle"    Abdelkader Bensalah s'est éteint à l'âge de 80 ans    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    L'offre se resserre    Rentrée scolaire perturbée à Béjaïa    La décrue renforce les réticences    Grand projet pour la culture du colza    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    L'Isacom dénonce l'arrestation de militants sahraouis    Le groupe paramilitaire russe Wagner fait peur à Pari    Vers la résiliation du contrat de l'entraîneur tunisien    Ali Larbi Mohamed signe pour quatre saisons    La sélection algérienne boucle son stage d'évaluation    La Casnos explique ses mesures exceptionnelles    182 agressions contre le réseau gazier cette année    Bekkat plaide pour le rattachement de la sécurité sociale à la Santé    Sauce aux fines herbes    La montée des extrémismes    La France déchirée?    Haut Conseil de Sécurité: L'espace aérien algérien fermé aux avions marocains    Tébessa: La bataille d'El Djorf revient    Bouteflika, héros tragique de l'Algérie    L'ONU débloque 8,5 millions de dollars américains pour aider le Niger    Trois projets innovants au concours national de l'entrepreneuriat    Renault signe un contrat avec la Bourse de l'Ouest    Les préoccupations locales dominent    Griezmann n'y arrive toujours pas    14 joueurs recrutés et la liste encore ouverte    Pas trop de choix pour le CRB, l'ESS, la JSK et la JSS    Boulahia s'engage avec l'Emirates Club    Tuchel ne lâche pas Werner    Salah Goudjil, président du Conseil de la nation    Lumière sur les zones d'ombre    La pénurie en eau potable était évitable    Annaba a trouvé la parade    Une saignée inévitable    18 et 36 mois de prison requis contre deux agents    MERIEM    Cinglant revers du makhzen    L'Algérie ferme son espace aérien avec le Maroc    Ici, ailleurs, de Borges à El-Harrach    "LA LITTERATURE NOURRIT L'IMAGINAIRE ET FAÇONNE UN INDIVIDU LIBRE"    De quoi la littérature est-elle le nom en Algérie ?    «Ma renaissance en couleurs...»    Elle est accusée de conflit d'intérêts    Tayeb était calme et juste    Abdelkader Bensalah n'est plus    12 éléments de soutien au terrorisme en une semaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La guerre psychologique a commencé !
Raja Casablanca
Publié dans Le Soir d'Algérie le 07 - 07 - 2021

L'adversaire de la JS Kabylie en finale de la Coupe de la CAF, samedi soir à Cotonou (20h), disputait un match important dans le Championnat marocain face à Agadir, ville à partir de laquelle les Rajaouis vont prendre leur vol spécial pour le Bénin. Pour la rencontre d'hier, le coach tunisien des Vert et Blanc, Lassaâd Chabi, a préservé nombre d'éléments cadres de l'équipe en prévision du rendez-vous africain de samedi. Deux joueurs, le Libyen Sanad El-Warfeli et le capitaine Mohçen Metwali, n'ont pas été, à ce titre, retenus dans le groupe qui s'est déplacé dans la ville de la côte Atlantique Sud du Maroc. Selon des médias locaux, le duo en question qui n'a pas eu un rendement de qualité lors du derby perdu face au WA Casablanca, samedi passé, ne fera pas le voyage au Bénin. Le cas du capitaine Metwali serait même aggravé par un souci disciplinaire avec le coach tunisien qui, toujours selon les mêmes sources, est entré en conflit avec l'emblématique dépositaire du jeu du Raja depuis son arrivée à la barre technique. Ces sources rappellent d'ailleurs qu'à plusieurs reprises, Metwali a été écarté des listes pour les matchs de Championnat et que, d'autre part, le capitanat lui a été retiré. Et pour mieux étayer cette thèse, les médias marocains font valoir cette déclaration de Lassaâd Chabi concernant le profil d'une vedette au sein d'une équipe : «La vedette est ce joueur qui aura porté le maillot de la sélection plus de 100 fois.» Un propos qui aurait fait mal au joueur qui n'a porté le maillot des Lions de l'Atlas qu'à 38 reprises dont 4 seulement en équipe A. Faut-il tenir compte de ce «détail» ô combien intrigant sachant que Mohçen Metwali a été le principal bourreau du MCA lors des dernières confrontations entre les deux formations comptant pour la Coupe arabe des champions, en 2020 ? Probablement que les Kabyles sont renseignés sur les «agissements» des Marocains qui tentent de déstabiliser leur équipe en usant d'une guerre psychologique qui part dans tous les sens.
M. B.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.