7 ans de prison ferme requis contre Ali Ghediri    Metz : Boulaya fait son retour face au PSG    300 milliards de dinars en deux ans    La mise au net de Amar Belani à l'ambassadeur du Maroc    L'ONU très inquiète des expulsions d'Haïtiens par Washington    Une demi-victoire pour Trudeau, réélu mais toujours minoritaire    Quelles prérogatives pour les élus ?    Niger-Algérie à Niamey à 17h    Séminaire pour les arbitres d'élite    15 joueurs déjà engagés    NAÂMA, MOSTAGANEM, RELIZANE , EL-TARF , JIJEL    Un pas vers l'école numérique    1 mort et 14 blessés    Hatab Sarajevo traduit en anglais    Focus sur le cinéma espagnol contemporain    La crédibilité se gagne sur le terrain, pas dans les communiqués de condoléances !    Les prix poursuivent leur hausse    "Le remaniement de l'effectif de la JSK peut être un avantage pour les FAR"    Un stage en Tunisie pour préparer l'Asec Mimosa    Tentative de putsch avortée au Soudan    Le Parlement vote une motion de censure contre le gouvernement    Saïed maintient les mesures d'exception    Inondations et villes bloquées    La forêt, un gisement inexploité    877 employeurs concernés à M'sila    La justice se saisit du dossier    Un sénateur du FFS exige la libération des détenus politiques    Rencontre avec Saïd Boutadjine autour de l'oeuvre katébienne    «Un centre de recherche dédié à la science et à la technologie en projet»    Tipaza: L'autoroute Bou Ismaïl-Zeralda fermée à cause de la pluie    Suppression des pénalités de retard des cotisations à la CASNOS    Où sont passés les indépendants ?    Le SNAPO met en garde: Réticence des citoyens à se faire vacciner     Tebboune reçoit un appel téléphonique de Macron    Quel avenir pour les entreprises publiques ?    Quelle solution outre que la révision des salaires ?    Koeman tire sur ses joueurs    Des dépotoirs à ciel ouvert    Tebboune tient son engagement    Le gouvernement impulse une nouvelle dynamique    Le retour du FFS    Des partis politiques à la traine    un conseil national du tourisme?    Intense activité pour Lamamra à New York    L'événement est reporté pour le 2 octobre    Appel à candidatures    Ces chanteuses kabyles qui ont bravé les tabous    Le FFS appelle à renforcer les prérogatives des élus locaux    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La pièce L'Honneur d'un guerrier présentée à Alger
Une nouvelle production du Théâtre régional de Guelma
Publié dans Le Soir d'Algérie le 11 - 07 - 2021

L'Honneur d'un guerrier, une nouvelle production du Théâtre régional Mahmoud-Triki de Guelma, dédiée aux Algériens enrôlés de force dans l'armée coloniale pour combattre les Allemands durant la Seconde Guerre mondiale (1939-1945), a été présentée à Alger.
Accueillie à l'auditorium du palais de la culture Moufdi-Zakaria, la pièce raconte en 75 minutes l'histoire de deux Algériens, tranchés dans la périphérie de l'Alsace, à la frontière de la France avec l'Allemagne.
Mis en scène par Chawki Bouzid sur un texte de Halim Rahmouni, le spectacle évoque la Seconde Guerre mondiale, à travers l'histoire de Mansour, emmené de chez lui le jour de son mariage et enrôlé de force dans les troupes de l'armée française, à la place d'un fils de caïd, et de Bachir, son frère d'armes, qui rejette la guerre et la participation de ses compatriotes au combat contre l'Allemagne.
Les comédiens Khalil Djebari et Larbi Bahloul, qui ont incarné respectivement les personnages de Mansour et Bachir, ont étalé sur scène toutes leurs prouesses artistiques à travers un jeu de bonne facture, porté par un texte de haute symbolique.
Divisé en deux, l'espace comprend, en plus du volet classique visuel représenté par le champ de bataille (Alsace), un espace radiophonique (sonore), incarné par quatre comédiens qui ont eu à interpréter une trentaine de personnages présents dans le bar, la fête, ou encore l'infirmerie.
Les effets sonores sont créés sur place, relevant ainsi le défi de recréer une atmosphère de studio radiophonique des années 1940, explique Halim Rahmouni, également directeur du Théâtre régional de Guelma.
Evoquant des difficultés financières rencontrées pour le montage de ce spectacle, M. Rahmouni souligne que l'idée de diviser (en deux) l'espace est un choix du metteur en scène dans une démarche visant à mettre en valeur tous les personnages et les faits ornant l'histoire des deux combattants. La musique, signée Hamdi Laaribi, accompagne et soutient les différentes situations et les bouleversements de cette histoire dans une création musicale très recherchée.
La représentation générale de L'Honneur d'un guerrier a été donnée mardi à Guelma.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.