Le retour du FFS    Un scrutin plus coloré    Des partis politiques à la traine    Les promesses d'un conclave    un conseil national du tourisme?    Les fondements d'un nouveau mode économique loin de la rente pétrolière    Quelle solution outre que la révision des salaires ?    Tebboune et Macron font le point    Intense activité pour Lamamra à New York    Belani recadre le Marocain    16 décès et 182 nouveaux cas    Koeman tire sur ses joueurs    Coup de pression de la justice espagnole    Pochettino s'est expliqué avec Messi    Belabed veut introduire «les tablettes»    Des dépotoirs à ciel ouvert    Tebboune tient son engagement    Inondations et routes bloquées    52 morts et 1585 blessés en une semaine    Parution de la version anglaise    L'événement est reporté pour le 2 octobre    Les Nuits du théâtre    PSG : Pochettino comprend Messi mais ne regrette pas    Qualifs Mondial 2022 : Nouvelle modification de l'horaire du match Niger-Algérie    Bab El Oued et la Casbah : Les articles scolaires inondent les marchés    La Fédération des consommateurs tire la sonnette d'alarme    Des opposants à Baâdji convoqués par la police    Wagner brouille les cartes au Mali    L'opposition crie à la fraude    Le Chabab retrouve l'ASEC Mimosa au prochain tour    Le casse-tête de la surcharge scolaire    Mebarki quitte la JSK    Le MCO peine à arrêter son effectif    En quête d'une stratégie industrielle    L'Algérie attend toujours le retour de Baba Merzoug    "L'école algérienne est tournée vers le passé"    L'enquête étendue à 30 wilayas touchées, 71 suspects arrêtés    Le FFS appelle à renforcer les prérogatives des élus locaux    L'ultime étape, le Sénat    L'ambitieux programme de Sonatrach    50 ans après, un volcan entre en éruption    Le système de santé «risque de s'effondrer», avertit l'OMS    La Semaine de l'Indonésie 2021 s'est ouverte à Alger    Paris-Berlin Appel à candidature    Une indispensable catharsis    Justice: Le procès de l'ancienne ministre Houda Feraoun reporté    Les dessous de la corbeille    La saga islamiste tire à sa fin    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les smartphones à la merci de Pegasus
Publié dans Le Soir d'Algérie le 24 - 07 - 2021

6 000 numéros algériens ont été pris pour cible par une malicieuse opération d'espionnage menée par le Maroc via le logiciel malveillant Pegasus qui a été développé par la société israélienne NSO Group.
Cette dernière le vend essentiellement aux organisations étatiques permettant ainsi d'espionner les données personnelles des hommes politiques, des journalistes, des chefs d'entreprises...
Il est à noter que ce scandale a été révélé par Forbidden Stories et Amnesty International, ainsi que 17 médias internationaux qui ont souligné l'importance des profils ciblés.
C'est en 2013 que le logiciel Pegasus voit le jour par la société NSO Group Technologies (une entreprise israélienne de sécurité informatique fondée en 2010), néanmoins Pegasus s'est fait réellement connaître en 2016. Ce spyware s'infiltre dans les smartphones sous Android ou IOS, pour lire les messages, voir photos et vidéos, écouter les conversations téléphoniques et même avoir accès aux données chiffrées de WhatsApp ou de Signal.
«Zéro Clic»
Généralement, les personnes ciblées ne se rendent compte de rien, car ce logiciel ne laisse pas de traces. Il ne s'infiltre pas grâce à un lien malveillant, qui nécessite un clic de la personne ciblée pour l'activer. Mais Pegasus s'immisce d'une manière sournoise dans les smartphones en utilisant une attaque nommée «Zéro Clic» qui, comme son nom l'indique, ne nécessite aucun clic de la personne ciblée, mais utilise des failles dans le système pour espionner ses victimes. Pegasus est en fait lui-même un système très sophistiqué qui utilise à chaque fois les vulnérabilités récentes dans les smartphones.
Le projet Pegasus a des enjeux géopolitiques, il a été vendu à une soixantaine de pays, dont le Maroc, qui l'utilise pour espionner des personnalités algériennes, mais aussi mettre sous écoute le Président français Emmanuel Macron.
Comment protéger son smartphone ?
Pour protéger son smartphone des attaques de logiciels espions, certains spécialistes recommandent d'éteindre son smartphone au moins une fois par jour, afin de perturber le bon fonctionnement du logiciel espion. Ils recommandent aussi de faire les mises à jour qu'il faut pour les logiciels de son smartphone. Aussi, pour les personnes qui gèrent des informations sensibles, ils leur conseillent d'utiliser un téléphone, qui n'est pas relié à internet, donc un vieil appareil ou un smartphone qui n'a pas accès à internet ni via les données mobiles, ni via les réseaux sans fil.
Le site clubic.com propose, quant à lui, une solution sécurisée nommé «Mobile Verification Toolkit (MVT)» qui fonctionne aussi bien sous Android que sous IOS.
Amira F.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.