AS Rome : Mourinho très remonté contre ses joueurs    Newcastle aurait trouvé le successeur de Steve Bruce    Djabelkhir dans l'attente d'un avis du Conseil constitutionnel    Rejet de 77 dossiers de candidature    Des candidats exclus font appel    Renforcement de la coopération policière entre les pays africains    L'économie dans le brouillard    Les remises plafonnées à 50% à compter de 2022    L'impérative réforme du système de protection sociale    Vers un durcissement des contrôles    Large consensus sur les élections du 24 décembre    L'Espagne ouvre la porte aux migrants mineurs    Le Conseil de sécurité de l'ONU débarque chez le colonel Goïta    27 morts dans un attentat à Damas    Prix Nobel algérien ? Tu rêves, mon frère !    Le procès Hamel reporté au 17 novembre    Un scrutin miné ?    Environ 290 transactions enregistrées    Slimani absent à Prague    Amara appelle les clubs à se conformer aux exigences de la CAF    Le Chabab affûte ses armes    Retour du public dès demain sous conditions    Les citoyens ne se vaccinent plus    Entre relâchement et réticences vaccinales des Algériens    2 morts et 7 blessés dans une collision entre un véhicule léger et un bus scolaire    Des maires français réclament "la reconnaissance du crime d'Etat"    Le numérique au placard ! Vive le placard !    Le cartable allégé pour demain ?    El Kerma: Plus de 1.500 nouveaux logements pour répondre à la forte demande    Tlemcen: 350 tonnes de pomme de terre déstockées    Mendicité, la loi existe, il faudrait juste l'appliquer !    Force humaine    L'écrivain Dib et le rapport à la nationalité française    Eric, tu fais honte à tes anciens camarades    Les colons sionistes volent la récolte d'olive au sud de Naplouse    35e anniversaire de la mort de Samora Machel    Spéculation sur le livre scolaire    Double meurtre sur l'autoroute    Les dates des compositions fixées    «Il faut se mobiliser pour accompagner ces efforts»    Griezmann, du paradis à l'enfer    Aucun effet sur les prix du poulet    Ces «experts» Algériens    La guerre des spéculateurs    «Barrons la route aux ennemis de la paix»    Cette obsession qui nourrit les amalgames    Une opportunité pour l'émergence de jeunes talents    Des rejets «excessifs et arbitraires»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Kaïs Saïed ordonne la réouverture des frontières avec la Libye
Tunisie
Publié dans Le Soir d'Algérie le 18 - 09 - 2021

De Tunis, Mohamed Kettou
Les frontières tuniso-libyennes ont été rouvertes, aujourd'hui samedi, tôt le matin, à travers les postes de Ras Jdir et Dhehiba. La décision a été prise, hier vendredi, par le Président Kaïs Saïed après avoir pris connaissance du rapport établi, la veille, par un comité tuniso-libyen composé de hauts responsables sanitaires et sécuritaires des deux pays et réunis à Djerba (Tunisie).
La réouverture des frontières était réclamée, par les citoyens des deux pays dont les échanges se sont réduits à néant pénalisant de centaines, sinon, de milliers de familles. Elle constitue la concrétisation de l'engagement pris par les ministres des Affaires étrangères des deux pays le 28 août dernier. Ce jour-là, les deux parties s'étaient mises d'accord sur la nécessité de gérer, avec la vigilance requise, le dossier sanitaire pour bien lutter contre la propagation de la Covid-19.
La fermeture des passages frontaliers quelques jours plus tôt, avait suscité l'étonnement de la Libye qui y avait vu un geste inamical. D'où le déplacement à Tunis, de la ministre libyenne des Affaires étrangères pour tirer les choses au clair.
Pour la Tunisie, les relations bilatérales sont inaltérables et la décision ne visait pas les Libyens. Au contraire, elle concernait toutes les personnes, sans distinction de nationalité, y compris les Tunisiens désireux de rentrer en Tunisie. Finalement, le rendez-vous de Djerba a permis aux deux parties de s'entendre sur un protocole sanitaire devant être, scrupuleusement, respecté par les passagers, aujourd'hui heureux d'avoir recouvré la liberté de circuler entre les deux pays. Cependant, Kaïs Saïed a mis un bémol à cet enthousiasme. La réouverture des frontières pourrait être remise en cause au cas où la situation pandémique venait à l'imposer.
Dans ce contexte, le président de la commission «confinement» au ministère de la Santé a réaffirmé que toute personne venant de l'étranger sera soumise à un confinement de dix jours.
Cette mesure est d'autant plus nécessaire qu'une vingtaine de voyageurs entrés en Tunisie, depuis le 28 août, ont été testés «positifs» bien que les documents sanitaires en leur possession furent en règle.
À rappeler que les frontières avaient été fermées le 17 juillet à l'initiative de la Tunisie dans le cadre de la lutte contre la pandémie de la Covid-19. C'était l'officiel. Mais, selon certaines sources, des raisons sécuritaires avaient été aussi à la base de cette fermeture qui a beaucoup déplu aux Libyens. D'où la visite inattendue en Tunisie, du Premier ministre libyen qui a rencontré le chef de l'Etat tunisien pour dissiper tous les malentendus.
Aujourd'hui, seule une éventuelle recrudescence de la propagation du virus pourrait conduire, de nouveau, à un blocage des frontières.
M. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.