Makri agite la menace d'un retrait    Tous les recours rejetés par le tribunal administratif    Brahim Laâlami transféré à la prison de Bouira    L'inquiétude des patrons    Les micro-entreprises appelées à s'inscrire    Alliance Assurances lance une nouvelle offre    Le gouvernement envisage une protection policière pour les députés    Italie : deuxième tour des élections municipales à Rome    Stambouli : "Bravo aux joueurs, mais le plus dur reste à faire !"    Rencontre Amara-membres du BF pour désamorcer la crise    PSG : Icardi toujours absent de l'entrainement    Près de 54% de la population cible vaccinée jusqu'à présent    Près de 300 harraga secourus en mer par les Espagnols    Sensibilisation au dépistage du cancer du sein    Un collège baptisé au nom de Fatima Bedar à Stains    Nombreux appels à la désescalade    Milan prend la tête après un samedi renversant    Chassé-croisé entre Chelsea et Liverpool, City qui rit et United qui pleure    L'intrigante histoire du consulat américain    Issine ? Connais pas !    Le chef de l'état se recueille au sanctuaire du Martyr    Cherchem    Plus de 79 000 produits pyrotechniques saisis en 2021    Le Cnapeste opte pour une grève cyclique    Tebboune déclare la guerre aux spéculateurs    Présentation à Alger d'une pièce théâtrale sur la Révolution algérienne    WA Tlemcen: Une nouvelle ère commence    Asphyxiées par le monoxyde de carbone: Trois personnes sauvées par la protection civile à Es-Sénia    Haï Edhaya: Un quinquagénaire mort dans un incendie    Croissance factice    Incertitudes sur le projet Peugeot    La mort comme seul héritage    17 octobre 1961: L'Algérie n'acceptera jamais une amnistie des mémoires    Tlemcen: Une stèle dédiée à Benaouda Benzerdjeb    Un après-midi cauchemardesque    Une loi pour protéger les institutions    Les néo-harkis reviennent cette semaine    La main tendue de Lamamra    Le Polisario demande à l'ONU de préciser la mission de son émissaire    Déboires d'un père de 9 enfants    Où finira robert Lewandowski?    La France officielle se cloisonne    L'Algérie «rapatrie» le 17 octobre 1961    Un langage et des paradoxes...    Vers de nouvelles hausses en 2022    "Ni complaisance, ni compromission"    Plusieurs secteurs à l'ordre du jour    Des dizaines de candidatures éliminées à Bouira    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Hommage aux disparus
Cinémathèque algérienne
Publié dans Le Soir d'Algérie le 28 - 09 - 2021

Brahim Tsaki, Saïd Hilmi, Yazid Khodja, Yacef Saâdi et même Jean-Paul Belmondo reviennent sur les écrans cette semaine à l'occasion d'un hommage organisé par la Cinémathèque d'Alger.
Neuf films au total sont au programme de la Cinémathèque d'Alger depuis samedi dernier, et ce, jusqu'au jeudi 30 septembre.
Après la projection ces trois derniers jours des films La voisine (2002) de Ghaouti Bendeddouche en hommage au comédien Saïd Hilmi décédé en août dernier ; Histoire d'une rencontre (1983) réalisé par Brahim Tsaki mort le 10 septembre ; Si Mohand ou Mhand, L'insoumis coréalisé par Yazid Khodja (disparu en juillet) et Rachid Benallal, la cinémathèque consacre le programme d'aujourd'hui et de demain au monstre sacré du cinéma français Jean-Paul Belmondo, décédé le 6 septembre, avec une rétrospective de ses films les plus marquants.
Il s'agit de Le marginal (1983) de Jacques Deray. Ce polar dont les dialogues sont signés Jacques Audiard, où J-P Belmondo joue le rôle du commissaire Philippe Jordan, un flic atypique et encombrant pour sa hiérarchie à cause de ses méthodes expéditives et à la limite des lois, qui se retrouve muté à Marseille où il mènera une croisade contre un célèbre trafiquant de drogue et pédophile notoire.
Au programme également, le film culte de l'acteur Le professionnel (1981) réalisé par Georges Lautner et dont la bande originale signée Ennio Morricone a accompagné Belmondo à sa dernière demeure lors de l'hommage officiel organisé aux Invalides.
Il y joue le rôle d'un agent secret chargé d'abattre un dictateur africain. Succès populaire et commercial (plus de cinq millions d'entrées), Le professionnel demeure jusqu'à ce jour le rôle mythique de Belmondo malgré un accueil critique plutôt mitigé.
Enfin, la cinémathèque a choisi pour cette rétrospective un autre film célèbre du défunt acteur, à savoir À bout de souffle (1960) du non moins renommé Jean-Luc Godard qui signe là l'une des œuvres emblématique de la nouvelle vague.
Ce jeudi 30 septembre, la cinémathèque rend hommage à Yacef Saâdi, chef de la zone autonome d'Alger durant la Révolution, devenu producteur de cinéma au lendemain de l'indépendance, décédé le 10 septembre dernier à l'âge de 93 ans.
Au programme : le documentaire l'Histoire du film La bataille d'Alger, qui replonge dans les coulisses de ce long-métrage signé Gilo Pontecorvo et produit par Yacef Saâdi qui y joue également son propre rôle ; suivi de La bataille d'Alger et d'un documentaire inédit Les mains libres (1965) produit par Casbah Films (la boîte de Yacef Saâdi) et réalisé par l'Italien Ennio Lorenzini.
Le film sous-titré Fresque sur l'Algérie : passé, présent et avenir a été projeté à Alger une seule fois à sa sortie avant de disparaître des écrans.
S. H.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.