«Marcher en duo», le premier pas vers une industrie compétitive    Réouverture du poste frontalier de Debdeb dans les prochains jours    Le parti du peuple palestinien salue l'invitation du Président Tebboune pour réunir les factions palestiniennes à Alger    FC Barcelone : Un cador de la Premier League vise Memphis Depay    Coupe arabe des nations : L'Algérie et l'Egypte se neutralisent    Nous n'adhérerons à aucun processus de paix au vu de la poursuite du terrorisme marocain et du silence onusien    L'armée d'occupation israélienne attaque une ville palestinienne    Plusieurs interventions dans le Centre et l'Est du pays ces dernières 24h    Les nouvelles technologies contribueront à sa généralisation    Les ressources du secteur industriel "permettent de se passer d'une grande partie des revenus des hydrocarbures"    «Réception de la majorité des structures sportives vers la fin du mois»    Coronavirus: 197 nouveaux cas 161 guérisons et 3 décès    LDC : Le programme des matchs de ce mardi    Le procès de Chakib Khelil aura lieu le 20 décembre    Légère baisse de la production d'agrumes    Les Benhamadi condamnés    Le dossier sera traité jeudi prochain    Seules deux femmes siégeront à l'APW de Béjaïa    En souvenir d'Omdurman    12 militaires et "des dizaines de terroristes" tués    Tentatives de relance des projets d'amélioration urbaine    Des exploitations agricoles privées d'électricité    Le Covid contamine les écoles    Le SG de l'ONU condamne "fermement"    "l'industrie musicale vit sa plus mauvaise période"    Nouvelles de Mostaganem    Importation de véhicules neufs : Les opérateurs dans l'expectative    Grippe saisonnière : Les pharmaciens autorisés à pratiquer la vaccination    Khalfallah Abdelaziz. Moudjahid et auteur : «Notre histoire doit être engagée contre l'amalgame et la déformation...»    Belmadi 4e, Mancini sacré !    La fraude, on y est, c'est le FLN qui le dit !    Du gluten dans votre shampooing    Tout dépendra encore des recours    Le détail qui échappe à Charfi    Kaïs Yaâkoubi satisfait    A Tierra met le cap sur Annaba    Au bled de cocagne !    Le 11 décembre à l'Institut «Cervantès» d'Oran: Conférence en ligne sur des monuments historiques d'Oran    Le renvoi révélateur?    Le bras de fer continue !    Les points à retenir du Conseil des ministres    Aziza Oussedik en paisible retraite    L'interaction Tamazight et l'informatique    7e édition des Journées du cinéma amateur    10 milliards de dollars octroyés à de faux investisseurs    Le processus politique s'enlise en Libye    L'Algérie octroie 100 millions de dollars à la Palestine    Les talibans nient les accusations d'«exécutions sommaires»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



6 morts et 30 blessés dans des échanges de tirs à Beyrouth
Liban
Publié dans Le Soir d'Algérie le 16 - 10 - 2021

Six personnes ont été tuées et 30 autres blessées ce jeudi lors d'échanges de tirs pendant une manifestation à Beyrouth des mouvements Hezbollah et Amal pour exiger le limogeage du juge chargé de l'enquête sur l'explosion au port de la capitale, rapportent des médias dans un nouveau bilan.
Des tirs nourris et des explosions résonnaient non loin du palais de justice, devant lequel s'étaient massés des centaines de manifestants, alors que des hommes portant des armes légères ou moyennes circulaient aux alentours, selon des médias. Sur les réseaux sociaux, des images montraient des écoliers d'un établissement du secteur se cachant sous leurs bureaux ou rassemblés par terre devant les salles de classe. Les chars de l'armée se sont déployés dans le quartier, en bouclant les accès, et la troupe a prévenu qu'elle tirerait à bout portant sur toute personne qui ouvrirait le feu.
Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a accusé lundi dernier le juge menant l'enquête sur l'explosion du port de Beyrouth d'avoir des «objectifs politiques», appelant à son remplacement par un magistrat «honnête et transparent».
Le juge Tareq Bitar, chargé de l'enquête depuis février après que son prédécesseur a été récusé par la cour de cassation, est dans le collimateur de nombreux responsables politiques, pour avoir convoqué l'ex-Premier ministre Hassan Diab et quatre anciens ministres. Il a été forcé en septembre de suspendre son enquête pendant une semaine, en raison d'une plainte déposée contre lui par un ex-ministre, Nohad al-Machnouk, soupçonné d'implication dans le drame et réclamant le dessaisissement du juge.
Des centaines de Libanais en colère étaient descendus dans la rue pour protester contre la suspension de l'enquête.
R. I./APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.