Micro-entreprises: Tebboune ordonne l'organisation d'un salon international début 2022    Tebboune valorise l'amélioration du débit internet réalisée depuis 2020    Le Cameroun dans l'incertitude    Ligue 1 (6e journée) : L'O Médéa nouveau leader    Real : Benzema donne de ses nouvelles    Championnat d'Afrique de karaté : 10 Algériens en finales et 13 médailles décrochées    Des vents forts sur des wilayas côtières de l'Est du pays lundi    Crisis Group: Washington doit intégrer dans son discours le droit des Sahraouis à l'autodétermination    Arrivée du Président de l'Etat de Palestine à Alger    Coupe arabe 2021 de la Fifa: L'Egypte et l'Algérie ont réalisé de belle prestations    Affaire Fethi Ghares : Procès reporté au 12 décembre    Est-ce la fin des mesures de rétention contre le Liban ?    Patchwork d'alliances pour la gestion des APC    Pourquoi ça bloque    Le difficile démarrage    Sit-in des bénéficiaires des logements AADL    Le président Tebboune préside aujourd'hui une réunion    Le Ballon d'Or 2020 finalement attribué à Lewandowski ?    "Notre participation a été un succès"    La construction de logements en plein boom    Ce qui va changer pour voyager en France    Plus de 240 enfants handicapés accueillis par les établissements spécialisés    Le moudjahid Hadj Ziane Mohamedi n'est plus    Report du procès en appel de Abdelkader Zoukh    Unifier les efforts pour lutter contre le terrorisme    Les Canaris s'entraînent enfin à... l'ESHRA    Résultats    Démantèlement d'une bande de trafiquants de psychotropes    Plus de 390 tonnes de produits alimentaires saisis dans un dépôt non déclaré    Repêchage du corps emporté par les eaux pluviales à Mediouna    La légende Saïd Mekbel    Le coup d'envoi demain à Boumerdès    Avant-première de Sœurs de Yamina Benguigui à Tunis    L'attaque dans le centre du Mali, une atteinte grave aux droits de l'Homme    Fiesta «flamenca»    Visite d'une délégation de diplomates et ministres africains et arabes    La colère de Tebboune    La justice autorise une manifestation contre les bases militaires    Les Gambiens élisent leur président    Le cadeau empoisonné des nouveaux élus    Des bombes livrées en 2016 à l'Arabie et aux Emirats par la France    Le FFS reprend sa majorité à l'APW    Une nouvelle génération des démocrates    La rupture?    Des blocages partout    Hommage à Pilar Bardem    Des films et une installation pour sensibiliser à la cause    Plus de 1.200 objets issus du film mis en vente    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le Président Ghali réaffirme sa disponibilité au dialogue
Sahara occidental
Publié dans Le Soir d'Algérie le 18 - 10 - 2021

Le Président sahraoui et secrétaire général (SG) du Front Polisario Brahim Ghali a réaffirmé la disponibilité de la partie sahraouie à dialoguer pour parvenir à une solution à la question sahraouie.
«Nous aspirons à la paix équitable et durable, nous sommes tout aussi disposés à nous sacrifier pour imposer le respect de la volonté populaire et permettre aux Sahraouis d'exercer leur droit inaliénable à l'autodétermination», a affirmé M. Ghali lors d'une conférence de presse animée samedi, appelant à «écarter les anciennes méthodes appliquées dans le traitement de la question sahraouie et des résolutions internationales y afférentes».
Pour cadrer avec la nouvelle situation, poursuit-il, «le Conseil de sécurité et le Secrétariat général de l'ONU sont appelés à assumer leur entière responsabilité, déterminer les motifs de l'entrave et assurer effectivement une solution équitable». Et de rappeler que «la guerre n'a pas été une option pour le peuple sahraoui qui ne s'est jamais attaqué à un voisin, mais elle lui a été imposée dans le cadre de la légitime défense et du droit international», indiquant que «nous demeurons un mouvement libérateur et un Etat qui défend le droit du peuple à l'existence, à la liberté et à l'indépendance (...), en ce sens que nous poursuivrons le combat jusqu'à la disparition des causes qui ont déclenché la guerre. Il n'y a pas de paradoxe, dans ce sens, entre la négociation et la poursuite de la lutte armée».
Pour le SG du Front Polisario, la fin de la guerre est tributaire de la fin de l'occupation marocaine, rappelant, à ce propos, que «le cessez-le-feu avait été établi dans le cadre d'un plan onusien signé par le Conseil de sécurité, or le processus s'est limité uniquement au cessez-le-feu et les éléments de la Minurso se sont convertis en de simples observateurs de ce processus».
«Ce cessez-le-feu est devenu un outil entre les mains de l'occupant marocain pour imposer le fait accompli, ou encore un facteur en faveur du report de la solution équitable», a-t-il précisé. «Nous avons mis en garde contre cette action à maintes reprises, notamment depuis août 2016 à l'occasion de la première brèche à El-Guergarat, mais personne n'avait pris les choses au sérieux, ce qui a amené le Maroc à aller plus loin dans ses transgressions avant la rupture du cessez-le-feu le 13 novembre dernier», a-t-il conclu.
APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.