«Marcher en duo», le premier pas vers une industrie compétitive    Réouverture du poste frontalier de Debdeb dans les prochains jours    Le parti du peuple palestinien salue l'invitation du Président Tebboune pour réunir les factions palestiniennes à Alger    Réunion de coordination de la délégation parlementaire participant à la 45e EUCOCO    Coupe arabe : l'Algérie et l'Egypte se neutralisent (1-1)    FC Barcelone : Un cador de la Premier League vise Memphis Depay    Nous n'adhérerons à aucun processus de paix au vu de la poursuite du terrorisme marocain et du silence onusien    L'armée d'occupation israélienne attaque une ville palestinienne    Plusieurs interventions dans le Centre et l'Est du pays ces dernières 24h    Les nouvelles technologies contribueront à sa généralisation    Les ressources du secteur industriel "permettent de se passer d'une grande partie des revenus des hydrocarbures"    «Réception de la majorité des structures sportives vers la fin du mois»    Coronavirus: 197 nouveaux cas 161 guérisons et 3 décès    LDC : Le programme des matchs de ce mardi    Les Benhamadi condamnés    Le dossier sera traité jeudi prochain    Seules deux femmes siégeront à l'APW de Béjaïa    Le procès de Chakib Khelil aura lieu le 20 décembre    En souvenir d'Omdurman    12 militaires et "des dizaines de terroristes" tués    Tentatives de relance des projets d'amélioration urbaine    Des exploitations agricoles privées d'électricité    Le Covid contamine les écoles    Légère baisse de la production d'agrumes    "l'industrie musicale vit sa plus mauvaise période"    Nouvelles de Mostaganem    Importation de véhicules neufs : Les opérateurs dans l'expectative    Grippe saisonnière : Les pharmaciens autorisés à pratiquer la vaccination    Khalfallah Abdelaziz. Moudjahid et auteur : «Notre histoire doit être engagée contre l'amalgame et la déformation...»    Belmadi 4e, Mancini sacré !    La fraude, on y est, c'est le FLN qui le dit !    Du gluten dans votre shampooing    Tout dépendra encore des recours    Le détail qui échappe à Charfi    Kaïs Yaâkoubi satisfait    A Tierra met le cap sur Annaba    Au bled de cocagne !    Le 11 décembre à l'Institut «Cervantès» d'Oran: Conférence en ligne sur des monuments historiques d'Oran    Le renvoi révélateur?    Le bras de fer continue !    Les points à retenir du Conseil des ministres    Aziza Oussedik en paisible retraite    L'interaction Tamazight et l'informatique    7e édition des Journées du cinéma amateur    10 milliards de dollars octroyés à de faux investisseurs    Le processus politique s'enlise en Libye    L'Algérie octroie 100 millions de dollars à la Palestine    Les talibans nient les accusations d'«exécutions sommaires»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le procès Hamel reporté au 24 novembre
COUR DE BOUMERDÈS
Publié dans Le Soir d'Algérie le 28 - 10 - 2021

Comme annoncé dans les colonnes du Soir d'Algérie d'hier mercredi, l'ouverture du procès en appel intenté contre l'ancien général-major et ex-DGSN (directeur général de la Sûreté nationale), Abdelghani Hamel, et consorts est reporté au 24 novembre 2021. Motif invoqué pour cet ajournement, qui, notons-le, convient parfaitement à la défense qui s'apprêtait à demander ce report, deux accusés en détention dans cette affaire n'ont pu être acheminés vers le siège de la cour de Boumerdès.
La cour de Boumerdès devait donc juger pour la seconde fois les faits et les accusés. Les accusés vivront un troisième procès pour le même dossier lequel dossier a été néanmoins scindé en deux parties.
Pour rappel, « ce dossier » a été instruit par les magistrats de la circonscription judiciaire de Tipasa. En effet, l'ancien général-major, son fils, 3 ex-walis de Tipasa, l'ex-directeur de la Sûreté de la même wilaya, l'ex-directeur des Domaines de cette localité, un ancien ministre des Finances et d'autres cadres ont été jugés la première fois fin juin 2020 par le tribunal correctionnel de la ville de Boumerdès sur la base de dossiers instruits par les enquêteurs de la wilaya de Tipasa. C'est la Cour suprême qui a transmis les dossiers et donné une injonction de juger les accusés. La justice leur a collé les accusations de « dilapidation du foncier agricole, détournement de la nature juridique des terres agricoles, abus de fonction et trafic d'influence ». En fait l'affaire tournait autour de 14 000 m2 de terres à vocation agricole, estiment les enquêteurs, qui ont été attribuées au fils Hamel pour l'implantation d'une usine de production de médicaments. Cette unité n'a jamais vu le jour. Usant de leur droit, les accusés ont fait appel auprès de la cour de Boumerdès. Cette instance avait rejugé les faits et les accusés en septembre 2020. Elle avait confirmé le verdict de première instance. Dans ce verdict, l'ex-DGSN a écopé de 12 ans de prison. Son fils Toufik (en détention) s'est vu infliger une peine de 3 ans de prison ferme. La même peine (3 ans ferme) a été prononcée contre Salim Djaidjai (en détention), ex-directeur de la Sûreté de la wilaya de Tipasa.
L'ancien directeur des Domaines de la wilaya de Tipasa a été condamné à 5 ans de prison ferme. D'autres cadres de la wilaya de Tipasa ont été cités. Dans la seconde partie du dossier, les ex-walis Ghelaï Moussa et Kadi Abdelkader (en détention) ont eu 12 ans de prison ferme chacun tandis que Layadi Mustapha (en détention) est condamné à 10 ans de prison.
L'ancien ministre des Finances Hadj Baba Ammi, en liberté, s'est vu, lui, infliger une peine de prison de 4 ans avec sursis. Dès la fin du procès en appel au niveau de la cour de Boumerdès, les coaccusés ont introduit un appel auprès de la Cour suprême. La Cour suprême a renvoyé le dossier à la cour de Boumerdès, précisant qu'elle rejetait le verdict. La cour de Boumerdès va donc juger pour la seconde fois la même affaire mais avec d'autres magistrats.
Abachi L.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.