Le journaliste Tarek Aït Seddik n'est plus    L'information locale au centre des préoccupations    Les médicaments prescrits dans le protocole thérapeutique disponibles    Forte hausse des exportations algériennes en 2021    Une politique difficile à mettre en œuvre    Quel avenir pour la force Takuba au Mali ?    JSK - Royal Leopards de nouveau annulé    Quid des nouveaux statuts de la FAF ?    Le Maroc et le Sénégal passent en quarts de finale    Les personnels de l'éducation boudent le vaccin    Un casse-tête chinois    Quand les plans de l'AEP font défaut    Ali Ghediri de nouveau devant le juge aujourd'hui    Le procès du groupe Benamor à nouveau reporté    Le refus de remplacement des candidats rejetés suscite l'ire des partis    Les secrets du président de la FIFA...    «On reviendra plus forts... Soyez en sûrs»    Le Chabab à une longueur du titre de champion de l'aller    Des enjeux plus grands qu'un sommet    Le gouvernement renonce à la suppression des subventions des carburants    Pas de président à l'issue du deuxième tour de vote    Participation algérienne à la 53e édition    La 1ère édition à Constantine en mai prochain    50 pièces de monnaie rares saisies à el Ogla    L'Afrique ou les changements anticonstitutionnels    Tlemcen: Des habitants attendent toujours leur livret foncier    Dans la vie, rien n'est acquis une fois pour toutes    Promotion des enseignants aux grades supérieurs: Le Snapest boycotte le concours    Es-Sénia: Le service des cartes grises fermé à cause de la Covid-19    Loi de finances 2022 revue et corrigée : après les avocats, à qui le tour ?    Chlef: Un complexe sportif pas comme les autres    Jungle/Pub sur Internet ?    Les Français accepteraient-ils d'être gouvernés par un président raciste ?    Albert Cossery : l'écrivain égyptien de l'indolente paresse et de la douce allégresse (1/3)    Les APC sans majorité absolue débloquées    «Le pays est toujours ciblé»    Le temps de l'efficacité    La Sadeg améliore sa desserte    9 Tonnes de sucre stockées illicitement    Cinq éléments de soutien arrêtés    L'Algérie redessine les contours de la région    Le Tchad et la Libye veulent raffermir leurs relations bilatérales    Messi penserait à un retour au Barça    Un challenge au sommet de l'UA    Les preuves du complot    Fermeture des espaces culturels    L'illusion d'un eldorado européen    Rachid Taha au coeur de l'actualité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Quel plan de vol pour la JSK ?
Elle affronte le Royal Leopards (Eswatini) le 28 novembre
Publié dans Le Soir d'Algérie le 22 - 11 - 2021

La JS Kabylie, qui doit affronter dimanche 28 novembre l'équipe de Royal Leopards d'Eswatini (Swaziland) en match aller des barrages (16es de finale bis) de la Coupe de la CAF, est confrontée au problème de plan de vol.
Habituellement, la JSK se déplace dans les pays africains sur des vols spéciaux, mais cette année, depuis l'arrivée d'une nouvelle direction, elle évoque le coût très élevé d'un vol spécial pour l'extrême sud du continent, puisque le Swaziland est situé au nord-est de l'Afrique du Sud, distant de 10 615 km d'Alger. Pour rallier le Swaziland, à défaut d'un vol spécial, la direction de la JSK a deux possibilités : soit avec la compagnie Qatar Airways pour 22h 45min de vol ou avec Air France, 23h 20min de vol. Yazid Iarichène, président du conseil d'administration de la SSPA/JSK, a affirmé la semaine dernière qu'il songeait beaucoup plus à demander un vol spécial, peu importe le coût. Le départ de la JSK est prévu pour le 25 du mois et le retour pour le 29, soit au lendemain de la rencontre face aux Leopards. Lors du tour précédent, pour rallier le Maroc, la délégation des Canaris avait embarqué d'abord pour Tunis puis Rabat.
Souayah regagne Alger
L'entraîneur tunisien de la JS Kabylie, absent vendredi lors de la 4e journée de Ligue 1 face au RC Arbaâ, devait rentrer hier, pour reprendre son travail à la barre technique. Critiqué pour avoir abandonné l'équipe à un moment important, des échos ont fait état qu'avant la signature de son contrat avec la JSK, le technicien tunisien aurait exigé à ce qu'il soit libéré les 19 et 20 novembre courant pour qu'il rentre chez lui célébrer le mariage de son fils. Une décision que les supporters des Canaris n'ont pas appréciée, incombant l'échec concédé vendredi au stade de Tizi-Ouzou aux choix tactiques de l'entraîneur Kaced. Sur les réseaux sociaux, ils sont pratiquement unanimes pour dire que si la JS Kabylie a été tenue en échec par la lanterne rouge, c'est à cause des choix de l'entraîneur. Les supporters, qui sont encore fidèles à Chérif Mellal, ont profité de l'occasion, quatre matchs et quatre nuls, pour critiquer la gestion de la nouvelle direction, présidée par Iarichène. C'est dire que les fans des Canaris sont partagés cette saison ; entre les pro-Mellal et les pro-Iarichène. Sur les réseaux sociaux, ils échangent des insultes, chacun y va de ses commentaires, alors que ceux qui se disent «vrais supporters» tentent d'apaiser les tensions en rappelant à tout le monde que seul l'intérêt de la JSK doit être au-dessus de toute autre considération. «La JSK, ce n'est ni Mellal ni Yarichène, c'est toute une région, une époque et une histoire», ont-ils écrit pour sensibiliser tous les amoureux des Canaris.
A. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.