réunion président de la FAF- membres des différents staffs des Verts pour préparer le Cameroun    Man United : Martial très proche de ce club    L'UE interpellée sur l'illégalité des activités économiques au Sahara occidental    Le Président Tebboune rencontre des représentants de la communauté nationale en Egypte    Burkina Faso: incertitude autour du sort du président Kaboré, appels au dialogue    Comores : Un défenseur pour garder les buts face au Cameroun    Covid-19: le dispositif de protection reconduit pour 10 jours à compter de mardi    Handi-basket / Championnat d'Afrique : l'Algérie s'impose devant l'Afrique    Affaire Metidji: 5 ans de prison ferme pour Sellal et 8 ans à l'encontre de Metidji    Coupe de la CAF: JSK-Royal Léopards d'Eswatini décalé à jeudi    Du fleuve de sang et de larmes... au rayonnant Hirak    Le président Tebboune quitte Alger à destination de l'Egypte    Covid: malgré sa contamination, le personnel médical continue de braverla pandémie et assurer le service    Le dinar poursuit sa baisse face au dollar    Les voies de la résilience    Des reports de procès en cascade    Les notaires emboîtent le pas aux avocats    Le dernier délai de la Cnas d'Alger aux employeurs    Les Verts n'ont jamais raté les matches barrages    MSF accuse la coalition menée par l'Arabie saoudite    L'Amérique livre le premier Super Hercules à l'Algérie    Le ras-le-bol des Oranais    "La physionomie des couples algériens a beaucoup évolué"    Farès Babouri veut nous faire sortir de notre zone de confort    Le prix "Halli-Ali" décerné à Mohamed Yadadène    Colloque sur l'engagement intellectuel durant la Guerre d'Algérie    Quelque 4 millions d'euros et 1 million d'USD d'exportations hors hydrocarbures en 2021    Tebboune entame aujourd'hui une visite de travail et de fraternité en égypte    Un soldat français tué à Gao    De l'ecstasy et du kif traité saisis par la police    «La hausse des prix n'est pas à l'ordre du jour»    La FAF suspend momentanément les compétitions    La grève des boulangers massivement suivie    L'association culturelle «Saharienne», un outil de valorisation des artistes et des arts    Coups de théâtre à répétition !    Bouira - Université : suspension des cours jusqu'à début février    RC Kouba: Est-ce la bonne saison ?    La solution des autotests    «50% des centres inaptes à accueillir l'examen»    La junte nomme les membres du Conseil national de transition    Quel crédit accorder à l'initiative?    Le rapport déposé incessamment sur le bureau de l'APN    Où en est la ruée vers l'or?    123 morts en 4 jours    Focus sur les intellectuels    L'ADN de la Nation algérienne    Pionnier de la musique kabyle    Les avocats prônent la prudence    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«On s'emploiera à la révision de la loi sur l'information»
Aïmene Benabderrahmane à la famille de la presse :
Publié dans Le Soir d'Algérie le 01 - 12 - 2021

Le Premier ministre et ministre des Finances Aïmene Benaberrahmane s'est engagé hier, à l'occasion de la célébration du 60e anniversaire de la création de l'agence nationale de presse Algérie presse services (APS), à remettre de l'ordre sur le plan juridique, dans le secteur de l'information. Il a dévoilé l'intention de son gouvernement de se pencher prochainement sur la révision de la loi sur l'information.
Massiva Zehraoui- Alger (Le Soir) - Dans un message à la famille de la presse, Aïmene Benabderrahmane a longuement insisté, lors de son allocution d'ouverture, sur la nécessité de réussir à instituer une presse qui repose sur les principes «d'éthique et de responsabilité en termes de diffusion de l'information au grand public».
Une démarche qui s'impose aujourd'hui, car «cohérente avec les textes qui composent l'essence de la Constitution de 2021», a-t-il souligné. Le Premier ministre a assuré que «le gouvernement s ́emploiera à faciliter l ́exercice et la promotion de la profession en vue d'améliorer l ́action des organes de presse écrite, électronique et audiovisuelle à travers la promulgation de textes législatifs».
Aïmene Benabderrahmane a dans ce sens annoncé que cette opération englobera les dossiers du statut particulier lié à la profession, les dispositions juridiques inhérentes à l'audiovisuel, ainsi que le rôle de la publicité dans la presse. Dans le même registre, «d'autres textes cruciaux seront revus dans le même but», a-t-il ajouté. Rappelant l'importance de procéder à une révision de la loi sur l'information dans ce contexte précis, le responsable met en relief les mutations induites par les nouvelles technologies. «Il devient nécessaire de s'adapter à ces nouveaux paramètres».
Et ce, en encourageant davantage «la liberté de la presse selon des critères professionnels bien définis». Il est aussi important de faire en sorte, enchaîne-t-il, de «regagner la confiance des citoyens en leurs médias.
Ceci, pour répondre à un besoin légitime qui est le droit à l'information et la communication de façon entièrement transparente et libre». Par ailleurs, le Premier ministre met l'accent sur l'urgence de concrétiser cette démarche dans le sens où «une presse libre et développée sera entièrement apte à défendre l'image de l'Algérie, en toute crédibilité».
Il fait remarquer, dans la foulée, que les médias ont une part obscure dans le sens où ils peuvent aussi « dans un certain cadre nuire à la stabilité du pays à coups de fake news et de propagande dont le seul objectif est de détourner l'opinion publique des réelles menaces».
Il regrette qu'aujourd'hui, les outils de communication soient devenus des «armes à double tranchant» entre les mains de la nouvelle génération.
Il invite dans ce registre les parties concernées à contribuer positivement dans «l'orientation de la société et la lutte contre les fléaux qui peuvent découler du mauvais usage des outils de communication». Il appelle le gouvernement à procéder dès maintenant «à l'examen poussé des dispositions juridiques à même de hisser la presse à un niveau de professionnalisme meilleur».
Le ministre de la Communication Mohamed Bouslimani, qui a également pris part à cet évènement, a assuré que son département appuiera toute approche visant à améliorer les prestations des médias et encourager la promotion de ce secteur hautement stratégique. «Nous nous engageons à appuyer et soutenir les organes de presse relevant des secteurs privé et public», a-t-il affirmé.
La concrétisation des acquis consacrés par la Constitution démontre, selon lui, «la volonté du gouvernement, la volonté de l'Etat de faciliter aux journalistes l ́exercice de leur profession».
M. Z.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.