Les pharmacies d'officine désormais ouvertes jusqu'à minuit    JSK-Royal Léopards d'Eswatini décalé à jeudi    La CAF sanctionne la FAF d'une amende de 5 000 dollars    Un jeune de 24 ans succombe au monoxyde de carbone    L'Algérie participe avec plus de 600 ouvrages    Paiement des amendes en contrepartie de la récupération du permis de conduire    Ligue 1 : Le live des matches de la 15e journée    L'Algérie envoie une deuxième cargaison d'aides humanitaires au Mali    Les efforts de l'Algérie dans la lutte contre le terrorisme dans la région sahélo-saharienne salués    Le Pr Kamel Djennouhat appelle à rendre accessible les tests antigéniques    Une députée britannique affirme avoir été évincée du gouvernement car musulmane    Ce n'était pas mission impossible pour les Aigles de Carthage    Des chutes de neige sur les reliefs de l'Ouest à partir de demain mercredi    Le Brent à plus de 87 dollars    L'Algérie condamne les agressions répétées contre l'Arabie saoudite et les Emirats Arabes Unis    La police recrute dans les nouvelles wilayas    Le sélectionneur se plaint des conditions d'hébergement    Vers le dénouement !    Sellal écope de 5 ans de prison ferme et Metidji de 8 ans    Bruits de bottes aux portes de Kiev    Les notaires en colère    Les horaires de distribution réaménagés    Plusieurs arrêtés de fermeture signés par le wali de Jijel    Danger sur les non-vaccinés    Plus de 60 000 m2 pour abriter la première mini-zone d'activités    Un homme apparemment déséquilibré fait 3 blessés dans un tram à Tunis    Amara-Belmadi, l'explication !    Victoire de l'ASMO devant le MC Saïda    Tayeb Mehiaoui livre ses «vérités»    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    La campagne de vaccination ne suscite pas d'engouement    Le Président Tebboune en visite de travail et de fraternité en Egypte    Un malheureux «chibani» à la croisée des chemins    Numérisation de 40 œuvres    Quarante millions d'entraîneurs pour aider Belmadi    Le président Tebboune quitte Alger à destination de l'Egypte    Eloge de l'amitié    Des juges qui ont le vertige...    «Les Algériens découvrent leur Sahara»    150000 quintaux produits à Oran    L'élan économique en sursis    Comment avoir les ripoux?    Les Emirats interceptent deux nouveaux missiles houthis    Plus de 150 morts dans l'assaut de l'EI    TAM renoue avec le tourisme    «Fouroulou était chacun de nous»    Ce patrimoine qu'on nous envie    Tebboune entame aujourd'hui une visite de travail et de fraternité en égypte    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Retrouvailles inédites à Doha !
Coupe arabe Fifa (groupe D, 3e journée), ce soir (20h) au stade Al-Janoub (Doha), Algérie-Egypte
Publié dans Le Soir d'Algérie le 07 - 12 - 2021

Plus que les trois points et le leadership du groupe D, ce duel entre l'Algérie et l'Egypte aura des incidences sur l'avenir immédiat des deux sélections qui pourraient se croiser aussi bien lors de la CAN du Cameroun qu'en match de barrage des qualifications au Mondial du Qatar.
Algérie-Egypte acte 28 ! Un duel historique qui a souvent été intensément ressenti par les deux peuples de même que ceux qui espéraient que la simple confrontation de football dérape vers d'autres confrontations, plus douloureuses celles-là qu'une défaite ou une élimination.
Pour ce soir, l'enjeu n'a rien à voir avec toutes les précédentes explications algéro-égyptiennes. Un match de poule d'une compétition régionale à peine reconnue par la Fifa, pour des affinités liées au prochain Mondial qu'abritera le Qatar qui, au final, doit décider de qui terminera leader du groupe et évitera ce qui paraît être le vrai favori du tournoi, en l'occurrence le Maroc qui a atomisé la Palestine puis la Jordanie (4-0).
Un adversaire qui, pourtant, n'effraie ni les Algériens ni les égyptiens qui semblent vivre cette manifestation arabe comme une fête à partager avec leurs fans. C'est vrai que le véritable enjeu, la qualification en quarts de finale, n'est plus de mise, les deux sélections ont scellé leur sort au bout des deux premières rencontres devant le Soudan et le Liban, autres équipes formant le groupe D.
Pour le rendez-vous de ce soir qui se jouera à guichets fermés, les deux formations hésitaient encore à afficher leur préférence quant à l'équipe à aligner. Faut-il préserver le groupe de base pour ce qui reste du tournoi et aligner les plus en forme au risque de perdre quelques pièces importantes pour le match de samedi prochain ?
à cette question, les deux entraîneurs ont préféré se dérober, eux qui savent que le plus important est de bien préparer le quart de finale et, allant, la prochaine Coupe d'Afrique. Car il ne faut pas perdre de vue que les ensembles recèlent en leur sein une bonne partie du noyau de l'équipe A qui doit se rendre dans un mois au Cameroun.
Cette incertitude mise à part, les deux sélectionneurs auront aussi à panser les plaies. Lors des deux premiers matchs, l'Algérie a perdu Sayoud (blessé) puis Mrezigue (exclu). Les deux ex-équipiers au CRB ne seront pas alignés aujourd'hui par Bougherra qui pourrait donner la chance au jeune Titraoui, pour remplacer Mrezigue. Il faut aussi souligner que Bendebka, Brahimi, Soudani, Benayada et autres Chetti et Bounedjah ont besoin de récupérer des forces après deux matchs intenses sur le plan physique. Il ne sert à rien de vouloir éviter coûte que coûte le Maroc en misant sur une indispensable victoire ce soir contre l'Egypte . Surtout qu'un résultat nul pourrait être salutaire pour les hommes de Bougherra. De même que pour l'équipe de Carlos Queiroz arrivée au Qatar dans la peau d'un favori qui sait où il va. Privé de quelques éléments dont le dernier est Hamdy Fethi, touché au visage lors du derby du Nil, Queiroz a tout le temps expliqué depuis son intronisation à barre technique des Pharaons, en remplacement de Hossam Al-Badry, que son objectif est la qualification au Mondial-2022. Ce qui ne veut pas dire qu'il dira «non» à un trophée arabe qui aura ses conséquences sur le moral de son team qui a beaucoup perdu depuis son dernier triomphe africain en 2010 en Angola, tournoi où, durant la demi-finale jouée à Benguela, les Pharaons ont infligé leur dernière lourde défaite aux Verts (4-0).
M. B.
Il a dirigé Maroc-Jordanie
L'Argentin Facundo Tello au sifflet
La rencontre de ce soir a été confiée à l'arbitre argentin Facundo Tello qui sera assisté de ses compatriotes Ezequiel Brailovsky et Gabriel Alfredo Chade. Le 4e arbitre est le Zambien Janny Sikazwe tandis que l'arbitrage VAR a été confié à l'Espagnol Guillermo Cuadra assisté du Vénézuélien Juan Soto. Facundo Tello, âgé de 39 ans, est un nouveau dans le monde de l'arbitrage sur la scène internationale (2019) lui qui a commencé le métier en 2013. Le match Algérie-Egypte sera à cet effet, le 23e sous la coupe de la Fifa et du Conmebol dont le dernier est Maroc-Jordanie durant la présente Coupe arabe Fifa, samedi.
M. B.
Les Verts tout en blanc
Les Verts termineront le premier tour avec un jeu de maillot tout en blanc. C'est lors de la réunion technique d'hier que le choix des couleurs a été fixé. L'Egypte , quant à elle, évoluera avec un maillot rouge et une cuissette noire. Il est à signaler qu'une réunion a eu lieu hier matin au niveau du stade Al-Janoub, où se tiendra le match de ce soir, entre les chefs des groupes des supporters des deux sélections. Au menu, une franche discussion sur le comportement à observer durant ces retrouvailles entre les deux équipes.
M. B.
Madjid Bougherra :
«Pas une guerre»
Devant la presse, hier, le sélectionneur national Madjid Bougherra s'est montré serein à la veille du choc du groupe D face à l'Egypte , comptant pour la dernière journée du premier tour. Un rendez-vous qui ne semble pas affoler le «Magic» qui pense plutôt que la rencontre d'aujourd'hui est un vrai bonus pour son équipe. «Nous sommes déjà qualifiés en quart de finale et c'est déjà une première étape de franchie. Il nous reste ce match de haut niveau pour être premier face à l'Egypte . Tout est là pour continuer à progresser», dira-t-il d'emblée en assurant que tous les matchs contre les Pharaons ont de l'importance. «On a toujours joué l'Egypte dans des matchs décisifs. C'est un match qui doit se jouer sur l'état d'esprit, de la solidarité extrême même si l'aspect tactique reste important. Je pense qu'il faut élever le niveau pour espérer réussir», admet Bougherra qui estime que la donne change forcément lorsqu'on affronte cette équipe d'Egypte comme joueur puis en tant qu'entraîneur. «Comme entraîneur, c'est différent d'affronter l'Egypte parce que je ne peut pas extérioriser ma grinta. Cependant, je vais transmettre ce que j'ai vécu face à cette équipe aux joueurs qui n'ont jamais rencontré cet adversaire», fait savoir Bougherra qui ne pense pas que le match d'aujourd'hui sorte de son cadre sportif et de fraternité. «Pour moi, ce qui s'est passé en 2009 c'est du passé. Certes, la rivalité sportive est là mais cette rencontre ne doit pas sortir de son cadre sportif, l'Algérie a récemment joué en Egypte sans problème», a-t-il précisé. Concernant l'adversaire qu'il espère éviter en quarts de finale, Madjid Bougherra a répondu sans ambages. «Le Maroc réalise un bon début de compétition. Nous, on prend tous les matchs, on est venu pour jouer des matchs de haut niveau et nous ferons en sorte de les gagner les uns après les autres», conclut le coach des Verts qui était accompagné hier par le défenseur de l'ES Tunis, Abdelkader Bedrane.
Carlos Queiroz :
«L'Egypte et l'Algérie ont réalisé de belles prestations»
Carlos Queiroz, le sélectionneur portugais de l'équipe égyptienne, a affirmé que l'Egypte et l'Algérie, logées ensemble dans le groupe D de la Coupe arabe de la Fifa qui se déroule à Doha (30 novembre - 18 décembre), avaient réalisé « de belles prestations», qui leur ont permis de valider leur billet pour les quarts de finale de l'épreuve. «A présent, nous devons nous reposer et nous préparer à affronter l'Algérie. Les deux équipes ont réalisé de belles prestations. Il est temps de décider qui finira en tête du groupe», a indiqué Queiroz, à l'issue de la victoire de son équipe samedi soir face au Soudan (5-0), cité par le site officiel de la Fifa. Les deux sélections occupent conjointement le fauteuil de leader, à deux jours de leur confrontation, mardi au stade Al-Janoub (20h). «Nous avons joué à un rythme très élevé et avons mis beaucoup d'intensité, surtout en première période. Les fans peuvent être fiers de notre équipe, comme je le suis moi-même. Les joueurs ont su saisir leur chance et faire valoir leur talent», a ajouté Queiroz.
Abdelkader Bedrane :
«Ça se jouera sur des détails»
Absent contre le Liban, le défenseur de l'ES Tunis sera probablement de retour aujourd'hui dans l'axe défensif des Verts. Un renfort de choix pour une sélection qui, à son avis, ne veut rien lâcher. «On va tout faire pour finir premier et garder cette confiance qui nous sera utile pour aborder la suite du tournoi avec un moral à bloc», dira le natif de Blida qui assure qu'il ne manquera pas de communiquer son vécu dans les compétitions continentales pour aider l'EN à réussir ses objectifs. «En tant que joueur de l'Espérance de Tunis, j'ai beaucoup joué face à des équipes égyptiennes. Je sais que ce genre de matchs se jouent sur des détails», précise Bedrane qui se dit disposé à évoluer où l'entraîneur lui demandera. «Je n'ai pas de problème pour jouer côté droit ou gauche dans l'axe de la défense. Le football a évolué et personnellement je jouerais là où on me met», conclu-t-il.
M. B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.