Le Conseil de la nation participe à la 33e Conférence extraordinaire de l'UIPA    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison ferme requis contre l'ancien Premier ministre Abdelmalek Sellal    Riche participation algérienne à la manifestation "Portes ouvertes des ambassades" à Washington    Nécessité de renforcer les services de réanimation en moyens matériels et humains pour une meilleure prise en charge des malades    Le Conseil de la nation prend part à une conférence sur les droits et conditions des personnes âgées dans la région arabe    Le Président Tebboune reçoit le ministre saoudien des Affaires étrangères    Le moudjahid Abbas M'hamed, un parcours remarquable au service du pays    Arkab appelle à la mise en place d'une stratégie de valorisation des mines de marbre en Algérie    Chanegriha supervise un exercice tactique au niveau de la 5ème Région militaire    Algérie-République tchèque: Signature d'un procès-verbal de coopération dans le domaine minier    Le Barça s'intéresse à Koulibaly    Leeds : Kalvin Phillips dans le viseur de Manchester City    Ligue Europa: l'Eintracht Francfort l'emporte aux tirs au but face aux Glasgow Rangers    Tlemcen: Le salon de l'étudiant de retour    Football - Ligue 1: Les poursuivants à l'affût    Tiaret : le mouvement sportif en deuil: Hadj Moumene Ahmed n'est plus    L'imposture totalitaire à l'aune de la duplicité dialectique: Lorsque les médias occidentaux jettent une lumière crue sur des vérités trop longtemps dissimulées    La nouvelle guerre de l'information ou «La vérité si je mens»    Plaques de signalisation routière, chaises métalliques...: Une bande spécialisée dans le vol démantelée à Bir El Djir    Université: La formation d'ingénieurs privilégiée    Céréales : les stocks stratégiques suffisants    Les bases de la transition énergétique    Saison estivale: 550.000 m3/jour pour l'alimentation en eau potable    La femme et le réajustement des ordres établis    L'ivrogne, ce que dit le cœur et ce que dit la bouche    L'archéologie islamique en question    Brèves Omnisports    La double confrontation face à la Palestine fixée    Le message fort du président Tebboune    La dernière trouvaille du Makhzen    Manifestation à Londres contre l'extradition de Julian Assange    La Médiation internationale se mobilise    «Il couronnera le triomphe électoral du parti»    Des faussaires de billets de banque arrêtés    Pêche en eau trouble    Une femme à la tête d'un gang de voleurs    Pourquoi les prix ont baissé    La Sonelgaz se met de la partie    Les entreprises privées du Btph suffoquent    Une amitié de 60 ans sans aucune ride    Mbappé quasiment d'accord    Amara Rachid: de l'école au maquis    Les nouveaux membres installés    Amar Metref ou la voix d'un humble    Armée sahraouie : nouvelles attaques contre les positions des forces de l'occupant marocain dans le secteur de Mahbes    M. Lamamra s'entretient avec son homologue saoudien    Justice: 10 ans de prison requis contre Skander Ould Abbès et 5 ans contre Tliba    Recadrage en règle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Pas de président à l'issue du deuxième tour de vote
Italie
Publié dans Le Soir d'Algérie le 27 - 01 - 2022

Le deuxième tour de scrutin pour l'élection du nouveau Président italien n'a pas permis de désigner un vainqueur mardi, prolongeant l'incertitude quant à l'avenir du Premier ministre Mario Draghi et de son gouvernement.
Plus de la moitié des quelque 1 000 députés, sénateurs et représentants régionaux concernés ont voté blanc pour le deuxième jour, reflet de l'absence de consensus sur un candidat entre les principaux partis. Un troisième tour de scrutin aura lieu mais aucune avancée n'est attendue avant jeudi. A partir du quatrième tour, le seuil d'élection passe de la majorité des deux tiers à la majorité absolue.
Le président de la République a un rôle surtout protocolaire en Italie, mais cette année l'enjeu est de taille : si Mario Draghi était élu, il pourrait abandonner la tête du gouvernement. Un tel choix pourrait provoquer des élections anticipées, voire faire dérailler les réformes nécessaires à l'obtention des milliards d'euros du fonds de relance européen promis à l'Italie.
L'élection du président est toutefois notoirement difficile à prévoir, les scrutins secrets, les accords en coulisses et l'absence de liste officielle de candidats lui donnant des allures de conclave papal. Aucune formation politique ne dispose aujourd'hui de la majorité absolue au Parlement. Mais presque tous les partis, de gauche à droite, forment une coalition d'unité nationale dirigée par M. Draghi. L'ex-président de la Banque centrale européenne (BCE) avait été nommé par le Président sortant Sergio Mattarella en février 2021, quand l'Italie était en récession du fait de l'épidémie de Covid.
Son gouvernement a supervisé le retour de la croissance et le succès de la campagne de vaccination contre le coronavirus. Il a également entamé plusieurs réformes (systèmes fiscal et judiciaire, de l'administration publique) réclamées par Bruxelles en échange de près de 200 milliards d'euros de subventions et de prêts de l'UE.
De nombreux investisseurs internationaux craignent que l'Italie, très endettée, ne prenne du retard sur le calendrier serré des réformes en cas de départ de M. Draghi. Et de nombreux députés craignent de perdre leur siège en cas d'élections anticipées. D'autres estiment que M. Draghi serait mieux placé en tant que Président pour garantir la stabilité politique et les bonnes relations avec Bruxelles, notamment si l'extrême droite remporte les prochaines élections. Le chef de l'Etat exerce en effet un pouvoir crucial pendant les crises politiques, qu'il s'agisse de dissoudre le Parlement, choisir un nouveau Premier ministre ou refuser des mandats à des coalitions fragiles. Paolo Maddalena, un ancien juge peu connu arrivé en tête au 1er tour lundi, est à nouveau arrivé en tête mardi avec 39 voix.
M. Mattarella, 80 ans, en a obtenu autant, bien qu'il ait clairement dit ne pas vouloir faire un deuxième mandat de sept ans.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.