COVID-19: fabrication et commercialisation des masques de protection à partir de juin    Washington Times prédit une riposte médiatique contre l'Algérie    DECES D'EL-YOUSSOUFI : Le président Tebboune rend hommage à un "homme d'Etat chevronné"    ALGERIE POSTE : Disponibilité du réseau de l'ordre de 97.3% durant le Ramadhan    Jeux méditerranéens : échange de vues "constructif" autour d'Oran-2022    CC du FLN : le favori bloqué et accusé d'avoir le Coronavirus    RECONDUCTION DU CONFINEMENT : Les autorisations exceptionnelles de circulation prolongées    ORAN : Le wali booste les projets en cours    Coronavirus: 133 nouveaux cas, 127 guérisons et 8 décès en Algérie durant les dernières 24h    TISSEMSILT : Saisie de stupéfiant dans deux affaires différentes    Accidents de la route: 5 morts et 294 blessés durant les dernières 48 heures    Le Président de la République présidera dimanche une réunion du Conseil des ministres    Le centre de torture de Touggourt : une des sombres pages de la présence coloniale française    Crimes du 17 octobre 1961 à Paris : un des plus grands massacres de civils en Europe au 20è siècle    Décès de Abderrahmane El Youssoufi : une étoile du Grand Maghreb s'éteint    Les talibans revendiquent une première attaque    Après la mort d'un homme noir aux mains de la police : Des manifestations à Minneapolis et un commissariat incendié    6 morts dans l'explosion d'une centrale hydroélectrique    La famille d'un passeur tue 30 migrants en Libye    La colère sociale embrase plusieurs villes tunisiennes    "Kamel-eddine était sincère, franc et courageux"    Confrontation Halfaya – Saâdaoui lundi    La maquette du projet immobilier «JSK Tower» dévoilée    L'Algérie sur le podium    Ahmad Ahmad : "Nous ne pouvons pas encore nous prononcer"    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Le député FLN Abdelmalek Sahraoui bientôt devant le juge    Polémique entre la défense et la Cour de Tipasa    De nouvelles négociations en cours : L'OPEP veut prolonger les réductions jusqu'à fin 2020    Détention préventive pour le propriétaire d'une laiterie    Politique industrielle : Ferhat Aït Ali décline les nouvelles règles à l'Assemblée nationale populaire    Relance de plusieurs chantiers à Blida    Biskra : Suspension du maire de Chetma    Une politique budgétaire incohérente    Le Brent à 34 dollars à Londres    Il y a 27 ans, Tahar Djaout était assassiné : L'homme, l'écrivain, le journaliste    Rencontres Cinématographiques de Béjaia : Appel a films au RCB 2020    «Il est très important de préserver au-delà des frontières notre beau patrimoine musical andalou»    Le Fifog reporte une partie de son édition à l'automne    Tensions entre Alger et Paris    La scène, ce reflet de la société    PETITE PRESSION, GRAND CHANTAGE    Covid-19: 360 cas guéris ont quitté les hôpitaux depuis l'apparition de la pandémie    Football - Affaire de l'enregistrement audio: Ce qu'il faut savoir sur le dossier    Le rationnement de l'eau du robinet est de retour: Une nouvelle plage horaire de 18 heures dès demain    Les mercenaires cathodiques    L'APN convoque une réunion "importante" en présence du MAE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Alimentation en eau potable
Les barrages devraient mobiliser jusqu'à 8,7 milliards m3
Publié dans Le Soir d'Algérie le 07 - 02 - 2018

Les pluies ne fournissent en Algérie qu'environ 19 milliards de mètres cubes par an, alors que l'objectif est de mobiliser déjà grâce aux barrages une capacité de retenue d'eau se situant entre 8,6 à 8,7 milliards de mètres cubes. Des données, entre autres, qui contraignent de se tourner vers des ressources alternatives, notamment le dessalement d'eau de mer, pour combler autant que faire se peut les déficits en eau potable.
Si l'on doit se fier aux propos de M. Smaïn Amirouche, le directeur central au ministère des Ressources en eau chargé de l'alimentation en eau potable, le recours aux solutions alternatives pour pallier le déficit naturel des précipitations est en train de donner satisfaction dans la résolution de cette grande problématique que constitue l'alimentation en eau potable des populations partout à travers le pays.
De ces alternatives, le directeur central mettra surtout l'accent sur le recours aux stations de dessalement d'eau de mer, dont 11 sont en exploitation et quitus a été donné par le Premier ministère pour la réalisation de deux autres, à Zeralda et à El-Tarf.
Une solution qui, selon le cadre du ministère des Ressources en eau, a prouvé son efficience d'autant que la maîtrise de la technologie acquise par l'Algérie dans ce domaine a permis d'observer que le coût de revient du mètre cube d'eau dessalée n'en finit pas de suivre la tendance baissière.
Les stations de dessalement sont donc une alternative pour combler le déficit naturel des précipitations d'autant qu'il faut savoir que les 79 barrages en exploitation à travers le pays ne participent que dans une proportion de 33 à 35 % dans l'alimentation en eau potable, alors que 50 % proviennent des forages et entre 15 et 17 % sont le résultat de la production des stations de dessalement d'eau de mer, un taux qui ne cesse de croître au fil des années.
Pour les barrages, eu égard à la bonne année hydrologique qui a cours, l'on prévoit d'atteindre une capacité de mobilisation de 8,6 à 8,7 milliards de mètres cubes. Ceci pour continuer à assurer l'alimentation en eau potable de la population algérienne dont 73 % est alimentée quotidiennement avec des plages horaires que M. Amirouche qualifiera de confortables, et parmi eux 34 % le sont H24, reconnaissant tout de même que «dans des zones éparses du pays», le problème de l'alimentation en eau se pose toujours.
Elles sont un certain nombre de communes à travers 24 wilayas à connaître les affres induites par la rareté de l'eau potable dans les robinets, a précisé le directeur central avant de donner des assurances quant à l'amélioration de la situation avant le mois de Ramadhan 2018 dans un maximum de communes de ces wilayas peu gâtées sur le plan de l'alimentation en eau potable.
C'est dans cette optique, a rappelé M. Amirouche, que le Premier ministre a donné instruction pour orienter les plans communaux de développement, entre autres, sur l'alimentation en eau potable et l'assainissement tout en triplant les dotations financières.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.