Groupe A : L'Ouganda et le Zimbabwe se neutralisent    Dernière séance d'entrainement pour les Verts avant le choc face au Sénégal    AHMED GAID SALAH : ‘'L'armée accompagnera le peuple au sens propre du terme''    TERRAINS NON EXPLOITES : Une enquête dévoile les faux investisseurs à Oran    Serdouk Samir, le supporteur algérien expulsé d'Egypte écroué à la prison d'El Harrach    Pacte politique pour une véritable transition démocratique    Moyen-Orient : Pourquoi les Etats-Unis jouent avec le feu    Grève et sit-in des avocats à Béjaïa    20 hectares ravagés par les flammes    La prise en charge des malades à revoir    La Protection civile prend les devants    EN : Belmadi ne fait pas de différence entre Baldé et Mané    Heurts entre policiers et manifestants à Nouakchott    Houassi invite les actionnaires à une réunion    Kalu, victime de déshydratation, apte à rejouer    Le Caire, ville sous haute sécurité    Hanane Ashrawi dénonce    8 opérateurs ont la mainmise sur le marché du médicament en Algérie    Sonatrach revoit ses ambitions d'investissement à la baisse    «Il n'y a pas de volonté politique de lutter contre la drogue»    Plusieurs agresseurs d'automobilistes appréhendés    Côtelettes d'agneau marinées au four    Pèlerinage au village natal de Matoub Lounès    Qu'est-ce qu'être algérien aujourd'hui ? éloge du vivre-ensemble    Le vieil esthète n'est pas fatigué !    Un voyage à travers 600 ans d'art universel    La Fondation Casbah condamne    Plan bleu de l'ETUSA : 17 dessertes vers les plages de la capitale    Lutte contre la criminalité : Saisie de plus de 1100 comprimés de psychotropes    Les étudiants réclament une Algérie «libre et démocratique»    Le match Sénégal-Algérie dirigé par le Zambien Janny Sikazwe    Pour désigner un successeur à Ouyahia: Session extraordinaire du RND le 6 juillet    L'inflation à 3,6%    Blida: Sept arrestations pour un trafic de 1,5 million de dollars et 600.000 euros    D'énormes potentialités    Signature d'une charte d'exploitation des nappes souterraines    La SDO change de main : Un nouveau directeur installé    Le HCA plaide pour la suppression de l'aspect facultatif    Un art, un sport de compétition et une thérapie    Toufik Hamoum à la tête d'un conseil technique    Ecole supérieure des blindés de Oued Chaâba (Batna) : Sortie de six promotions    Crise anglophone au Cameroun : La difficile équation d'un dialogue à plusieurs inconnues    Guerre commerciale avec les USA : Comment pourrait répliquer la Chine à cette escalade ?    Transfert : Billel Dziri nouvel entraîneur de l'USM Alger    Djellab à Dakar: "L'Algérie continuera à jouer un rôle primordial pour l'intégration économique intra-africaine"    L'opposition en conclave le 6 juillet    Qui a trompé l'agence Sputnik ?    Deux nouvelles attaques meurtrières dans le Nord    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Alimentation en eau potable
Les barrages devraient mobiliser jusqu'à 8,7 milliards m3
Publié dans Le Soir d'Algérie le 07 - 02 - 2018

Les pluies ne fournissent en Algérie qu'environ 19 milliards de mètres cubes par an, alors que l'objectif est de mobiliser déjà grâce aux barrages une capacité de retenue d'eau se situant entre 8,6 à 8,7 milliards de mètres cubes. Des données, entre autres, qui contraignent de se tourner vers des ressources alternatives, notamment le dessalement d'eau de mer, pour combler autant que faire se peut les déficits en eau potable.
Si l'on doit se fier aux propos de M. Smaïn Amirouche, le directeur central au ministère des Ressources en eau chargé de l'alimentation en eau potable, le recours aux solutions alternatives pour pallier le déficit naturel des précipitations est en train de donner satisfaction dans la résolution de cette grande problématique que constitue l'alimentation en eau potable des populations partout à travers le pays.
De ces alternatives, le directeur central mettra surtout l'accent sur le recours aux stations de dessalement d'eau de mer, dont 11 sont en exploitation et quitus a été donné par le Premier ministère pour la réalisation de deux autres, à Zeralda et à El-Tarf.
Une solution qui, selon le cadre du ministère des Ressources en eau, a prouvé son efficience d'autant que la maîtrise de la technologie acquise par l'Algérie dans ce domaine a permis d'observer que le coût de revient du mètre cube d'eau dessalée n'en finit pas de suivre la tendance baissière.
Les stations de dessalement sont donc une alternative pour combler le déficit naturel des précipitations d'autant qu'il faut savoir que les 79 barrages en exploitation à travers le pays ne participent que dans une proportion de 33 à 35 % dans l'alimentation en eau potable, alors que 50 % proviennent des forages et entre 15 et 17 % sont le résultat de la production des stations de dessalement d'eau de mer, un taux qui ne cesse de croître au fil des années.
Pour les barrages, eu égard à la bonne année hydrologique qui a cours, l'on prévoit d'atteindre une capacité de mobilisation de 8,6 à 8,7 milliards de mètres cubes. Ceci pour continuer à assurer l'alimentation en eau potable de la population algérienne dont 73 % est alimentée quotidiennement avec des plages horaires que M. Amirouche qualifiera de confortables, et parmi eux 34 % le sont H24, reconnaissant tout de même que «dans des zones éparses du pays», le problème de l'alimentation en eau se pose toujours.
Elles sont un certain nombre de communes à travers 24 wilayas à connaître les affres induites par la rareté de l'eau potable dans les robinets, a précisé le directeur central avant de donner des assurances quant à l'amélioration de la situation avant le mois de Ramadhan 2018 dans un maximum de communes de ces wilayas peu gâtées sur le plan de l'alimentation en eau potable.
C'est dans cette optique, a rappelé M. Amirouche, que le Premier ministre a donné instruction pour orienter les plans communaux de développement, entre autres, sur l'alimentation en eau potable et l'assainissement tout en triplant les dotations financières.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.