ARRIVES AU PORT DE MOSTAGANEM EN 2019 : L'usine Tahkout demande le déblocage de sa marchandise    AUTOMOBILE : Les premières voitures Peugeot dès janvier 2020    Zetchi écarté de la photo souvenir    AIN TEMOUCHENT : Un train de voyageurs percute un semi-remorque    «Le meilleur moyen de procurer de la joie au peuple est de gagner des titres»    Officiel : Bennacer à Milan pour la visite médicale !    Loukal appelle L'OFID à poursuivre ses efforts    Les auteurs du cambriolage neutralisés    Résultats du BAC : Session de juin 2019 à Aïn Témouchent    La fanfare de la Protection civile égaye les annabis    Affaire Tahkout : Le wali d'El Bayadh Mohamed Khenfar auditionné à la Cour suprême    Zinédine Zidane félicite l'Algérie    Renard, c'est fini !    L'Algérie dans le groupe A avec le pays hôte    Djemaï boude ?    Un dialogue, deux approches    Un calvaire quotidien pour les populations    Un jeune de 18 ans meurt noyé à Oued Fragha    Des habitants de Kendoula ferment la route    L'autre casse-tête pour le gouvernement    ACTUCULT    Le faux débat sur les langues en Algérie    "La présidentielle a pour vocation de désigner un autre potentat"    L'intruse    La majorité des Français trouve le phénomène "normal"    Le Forum France-Algérie se joint à l'appel du mouvement associatif    Essebsi refuse de ratifier la nouvelle loi électorale    Le dialogue politique au point mort    Rassemblement de soutien aux détenus d'opinion    Plus de 7530 microentreprises créées    Le calvaire des usagers à Draâ Ben-Khedda    Les travailleurs de l'ADE menacent de couper l'eau    Une chaîne de télé franco-algérienne sera lancée en 2020    Jack Lang : "Nous sommes tous un peu algériens"    L'Ukrainienne Juicy M en guest star au Blackout Festival    France : Un quai baptisé Josette et Maurice Audin à Aubervilliers    Bouira : Hausse des piqûres de scorpions    Une cache d'armes et de munitions découverte à Tamanrasset    Guterres appelle à des partenariats plus forts pour les transitions post-conflits    La liste des accusations s'élargit    De la conquête par Tarik Ibn Ziad aux principautés    Vers la réhabilitation du vieux lycée technique    Wilaya d'Alger: Large campagne de nettoiement des cités des communes d'El Harrach    Lac Tchad : Boko Haram continue à faire des morts et des milliers de réfugiés    Aïd El Adha: Fixation de points de vente de bétail contrôlés à travers le pays    Les exigences de "l'Alternative démocratique"    Des centaines de fans coincés au Caire    Le blocage du pétrolier algérien a duré 1h15mn    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





AIN-SEFRA : JOURNEE D'ETUDE SUR LA BIODIVERSITE
L'Atlas saharien en débat
Publié dans Le Soir d'Algérie le 16 - 05 - 2015

La Direction de la culture de la wilaya de Naâma a, en étroite collaboration avec la Direction nationale du projet «conservation de la biodiversité d'intérêt mondial et utilisation durable des services écosystèmes dans les parcs culturels en Algérie», organisé jeudi 14 mai 2015, à la salle de cinéma Mzi de Aïn-Sefra, une journée d'étude nationale sur le «patrimoine naturel et diversité culturelle de l'Atlas saharien».
Ont pris part à cette journée nationale, les représentants des ministères de l'Intérieur, des Finances, de la Défense nationale, les représentants locaux des différents secteurs, à l'exemple du tourisme, de l'environnement et des forêts, ainsi que des représentants des différentes associations locales et un grand nombre du public.
Plus d'une dizaine de conférences ont été au programme. C'est, en effet, le directeur de la culture, M. Lahcène Abdeldjebbar, représentant le wali de Naâma, qui a donné le coup d'envoi des travaux. La première intervention qui avait pour thème : «Parcs culturels : patrimoine, territoire et identité» a été présentée par M. Salah Amokrane, directeur national du projet. Suivie d'une présentation du projet : «Conservation de la biodiversité des parcs culturels algériens», présentée par Mlle Wafa Amoura, assistante technique du projet. «Le parc culturel de l'Atlas saharien : héritage et biodiversité» a été un autre exposé de Mme Louiza Belkhiri, représentante de l'Office du parc de l'Atlas saharien. Le Pr Kamel Sadou, enseignant chercheur à l'IIC (Institut de l'information et de communication) d'Alger, a fait son exposé sur le rôle de la communication dans l'émergence d'une nouvelle identité territoriale.
Le Pr Dida Badi, chercheur anthropologue au CNRPAH, a donné une approche écosystémique du patrimoine culturel dans les deux parcs culturels de l'Ahaggar et du Tassili N'ajjer.
M. Larbi Mansour, conservateur du patrimoine auprès de la Direction de la culture de Naâma, a présenté un aperçu sur les ksour entre protection et développement.
Alors que l'intervention du Pr Aïssa Moali, de l'Université de Béjaïa, a été consacrée à la diversité biologique de l'Atlas saharien.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.