LE SILENCE TUE ENCORE PLUS LES ENFANTS YEMENITES    Renouvellement des membres du Conseil de la Nation : Le collège électoral convoqué pour le 29 décembre    Louisa Hanoune fustige les partisans de la «continuité»    Un élu de l'APW pour représenter le FLN    Ould-Abbès passe la main    La sous-traitance représente 10% de l'activité    Marchés pétroliers : La surabondance annonce-t-elle une mauvaise année ?    Un dialogue pour désamorcer la crise    La démission surprise d'Ould Abbès    Libye, la quadrature du cercle    Jamal Khashoggi, Ankara enfonce Riyad par petites doses    Votre week-end sportif    Violences dans les gradins du 5-Juillet    Le Mouloudia a mal de ses recrues estivales    Campagne d'information pour expliquer le projet    Plus de 33 000 pétards saisis à Djimla    Des dizaines de villageois de Souk-Lekhmis bloquent le CW15    Six millions d'Algériens sont diabétiques    Zombies-Land !    Logements sociaux : Les recalés des listes des bénéficiaires protestent    Assassinat par la DST en novembre 1954 de Kacem Zeddour Mohammed-Brahim Une affaire d'Etat    WA Tlemcen: Biskra, un cap important pour le Widad    USM Bel-Abbès: Un exploit qui en appelle d'autres    Le pétrole, toujours    Ce n'est pas Trump le problème mais l'Amérique qui l'a élu    Europe: «Brexit or not Brexit ?»    Le FFS dénonce: Le projet de loi de finances 2019 «présenté de façon expéditive»    Présidentielle : on se perd en conjectures !    Skikda: Saisie de kif, 8 arrestations    Suite aux nombreuses opérations de relogement: Des terrains combinés de proximité pour les nouveaux pôles urbains    Lycée Dergham Hanifi: La police sensibilise les élèves sur les dangers de l'Internet    FLN: Ould Abbès démissionne    EN - Les Verts dès demain à Lomé: Belmadi mobilise ses troupes    France 1914-1918 : centenaire de l'Armistice, le 11 novembre    Le virus des primaires    Est-il Halal de prier à la grande mosquée d'Alger ?    Hamas plonge Israël dans une crise politique    Situation économique et sociale alarmante dans la wilaya de Khenchela :    Bedoui : " L'Algérie est sur de bons rails vers un lendemain meilleur "    Les assiettes foncières inexploitées seront mises à la disposition des porteurs de projets    Des otages druzes libérés portent en triomphe Bachar el-Assad    FLN : Ould Abbès "débarqué"    Arnaud Montebourg nouveau président de l'Association    2e édition du prix Cheikh Abdelkrim-Dali à Alger    L'étape d'Alger a coûté 5 MD    «Nous allons à Lomé pour la gagne»    L'échec programmé de Rome    Disney : Les exploits des super-héros font les affaires de Mickey    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





TLEMCEN/CHETOUANE (EX-NEGRIER)
De grands projets et des contraintes
Publié dans Le Soir d'Algérie le 31 - 05 - 2006

Situ�e au nord du chef-lieu en pleine zone semi-industrielle, la commune de Chetouane abrite plus de 35 000 �mes. L�ex-N�grier figure parmi les 3 communes qui forment le grand Tlemcen. Cette localit�, � vocation plut�t agricole durant l��re coloniale, s�est compl�tement m�tamorphos�e avec l�implantation des sites industriels et d�un grand campus universitaire qui accueille 3000 �tudiantes.
Toutes ces caract�ristiques font que la gestion d�une telle commune n�est pas une simple affaire. En effet, selon M. Benali Belarbi, pr�sident de l�APC, Chetouane aurait pu �tre un mod�le, car elle dispose de tous les atouts, mais malheureusement, il y a eu un laisser-aller pendant une certaine p�riode, le maire nous d�clare avec d�ception : �A notre retour � la t�te de l�ex�cutif communal, nous avons constat� des insuffisances qui nous ram�nent 5 ans en arri�re, et nous sommes oblig�s de corriger ces erreurs tout en tenant compte de notre programme actuel.� Cependant, le v�ritable drame de cette commune, ce sont les constructions illicites qui poussent comme des champignons. Selon le P/APC, on note de 10 � 15 constructions illicites par jour et cela, malgr� les mesures prises par l�APC de d�molir toute construction anarchique, car le plus souvent, d�autres structures concern�es ne sont gu�re disponibles � suivre ces op�rations de d�molition. A titre d�exemple, M. Belarbi nous cite le cas d�une personne, de surcro�t ancien moudjahid, qui a r�ussi � mettre les autorit�s devant le fait accompli, car malgr� trois interventions pour arr�ter les travaux, cette personne habite sa maison achev�e aujourd�hui, sans qu�elles soit inqui�t�e. En clair, les services de la commune ne peuvent � eux seuls faire respecter la loi. D�autre part, on assiste � des transactions illicites de lots de terrain � moiti� construits. Les cas les plus courants touchent les quartiers (A�n-Zetoun, M�ssala et Hamri) o� m�me l�environnement n�est pas �pargn�, les espaces forestiers sont menac�s. Cette situation a asphyxi� la commune de Chetouane, il n�y a plus d�assiette publique pour accueillir des projets importants. En d�pit de ces contraintes et autres probl�mes, l�ex�cutif communal a lanc� une large campagne d��lectrification et d�assainissement � travers les zones recul�es (Ouzidane, M�ssala et A�n-Hout). Ces derniers jours, l�APC s�attaque aux d�charges sauvages, cette op�ration n�est pas sans risque, un employ� communal s�est fait agresser � l�arme blanche au pont de A�n-Hout. Dans le domaine de l��ducation, certaines infrastructures scolaires ont �t� r�alis�es avec le budget communal. En mati�re de sant�, la commune vient de r�ceptionner une polyclinique avec une maternit� de 14 lits qui est op�rationnelle depuis 3 mois. Cette structure est dot�e d�un service de radiologie et d�un laboratoire d�analyses. A noter que lors de notre visite sur le terrain, le maire nous a fait part d�un grave laisser-aller qui menace la sant� publique des citoyens. En effet, dans la cit� r�alis�e par l�EPLF, on constate que le r�seau d��go�ts n��tait pas branch� et avec le temps, il a fini par d�border sur des conduites d�eau potable. Cette question m�rite d��tre soulev�e, car o� �taient les services concern�s lors de la r�ception de ces b�timents (Dlep, EPLF) ? Pour l�instant, c�est l�APC qui intervient pour pallier cette insuffisance en utilisant de grands moyens mat�riels et financiers. Rappelons que la commune de Chetouane sort de son anonymat une fois par an en organisant le c�l�bre cross national Chelda- Boulanouar qui voit la participation d�athl�tes nationaux et �trangers. Nonobstant les difficult�s et autres contraintes, Chetouane pr�sente un visage plut�t propre o� il fait bon de vivre tout de m�me, et ce, gr�ce � la mobilisation de l�actuel ex�cutif communal. Fa�za B.

L�examen de 6e : un bon d�roulement
16246 candidats aux �preuves de 6e se sont pr�sent�s aux centres des examens r�partis sur 102 centres � travers toute la wilaya de Tlemcen. Ce sont 2817 encadreurs qui se sont charg�s de la surveillance. La da�ra de Maghnia a accueilli 2058 candidats sous la surveillance de 255 encadreurs. Le chiffre indiqu� est celui des candidats de 8 da�ras � savoir Maghnia, Bab-El-Assa, Marsat- Ben M�hidi, Ghazaouet, Sebra, Fellaoucen, Nedroma, B�ni-Boussa�d. Trois centres ont accueilli 450 candidats � travers toute la da�ra de B�ni- Snous. Ce sont 230 candidats � B�ni- Snous, 170 � Aza�l et 40 � B�ni-Bahdel. Il y a lieu de signaler que le nombre de candidats dans la da�ra de Remchi est l�g�rement inf�rieur � celui enregistr� � la session de l�ann�e pr�c�dente, 1620 candidats, r�partis sur 10 centres, sont encadr�s par 230 enseignants. La nouveaut� en cette ann�e ce sont le repas pr�sent� aux candidats au niveau des cantines scolaires et la disponibilit� du transport. D�autre part, 30 v�hicules ont �t� mis � la disposition de 30 inspecteurs. Dans l�ensemble, ces examens se sont d�roul�s dans de meilleures conditions, notamment pour ce qui du renforcement des mesures de s�curit� dans certains centres.
L�Onec a un nouveau secr�taire
Elu � l�unanimit� il y a un mois par les membres du conseil de wilaya de l�Onec (53 communes), M. Khaled Boumedi�ne, ing�nieur de profession, a �t� d�sign� comme secr�taire de l�Onec de la wilaya de Tlemcen, en remplacement de M. Bena�ssa Abdelghani. L�installation du nouveau secr�taire de l�Onec a eu lieu mercredi dernier en pr�sence du secr�taire national charg� de l�organique, M. Zahali Abelkader ainsi que du secr�taire national de l�administration et des finances de l�Organisation nationale des fils de chahid (Onec), Hadj Abdelkader Mokhtar. M. Zahali a saisi l�occasion pour souligner les efforts consentis par l�ex-secr�taire pendant sa mission. D�autre part, les responsables de l�Onec ont lanc� un appel de solidarit� et coop�ration afin de donner l�image qu�il convient � cette organisation. Par ailleurs, Hadj Abdelkader a lanc� un autre appel aux militants de l�Onec pour multiplier les efforts en vue d�aboutir au projet pr�sidentiel relatif � la charte pour la paix et la r�conciliation nationale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.