Défiant l'armada policière, les étudiants donnent une leçon de nationalisme    Protestation des journalistes hier à Tizi Ouzou    L'ordre des avocats dénonce une atteinte aux libertés    Plusieurs actions de protestation à Béjaïa    Rencontre, demain, des partisans d'une «transition de rupture»    Samy Agli, nouveau président du FCE    Redorer le blason de l'UGTA    Le Femise évoque la persistance du système de rente en Algérie    Poutine prolonge l'embargo alimentaire contre les Occidentaux    Ankara discute avec Moscou sur la date de livraison des missiles S-400    Le Mozambicain Anibal Manave élu président de FIBA Afrique    Dix à quinze jours d'indisponibilité pour Salif Sané    Allik sur les traces de Benkhelifa…    L'ONA actionne son dispositif d'intervention et d'alerte    Le plan canicule activé à Constantine    L'Algérien Toufik Hamoum à la tête du Conseil technique de l'Unesco    ACTUCULT    Le plasticien Ahmed Stambouli dévoile une nouvelle exposition    Deux stèles à l'effigie de Matoub Lounès et d'Imache Ammar    17,56 millions de dollars pour un film jamais tourné    Rétrospective sur le virtuose du cinéma algérien    Nouvelles de l'Ouest    Le secteur de la santé à Chlef : Beaucoup d'argent consommé sans impact sur la population    Retards dans la réalisation de projets sportifs : Des mises en demeure adressées aux entreprises et bureaux d'études    Saison estivale 2019 : Aménagement de 62 plages autorisées à la baignade    Equipe nationale: Pouvait mieux faire !    El Khroub: 8 compteurs électriques détruits par un incendie     Rocher de la vieille: Chute mortelle d'un homme du haut de la falaise    Tri et recyclage des déchets: Près de 1.024 tonnes de plastique valorisées par des entreprises en 6 mois    Chambre de commerce et de l'industrie de l'Oranie - CCIO: La commission ad-hoc des JM 2021 installée    Groupe F : Cameroun-Guinée Bissau, aujourd'hui à 18h00: Les Lions Indomptables veulent rugir    Alger : Rassemblement pour la libération de manifestants détenus    Le PDG de Sonelgaz à Oran: Deux nouveaux directeurs de distribution installés à Oran et Es-Senia    Conseil de la nation: La demande de levée de l'immunité parlementaire de Amar Ghoul à l'étude    Ali Benflis au « Le Quotidien d'Oran »: «Impérieuse nécessité d'un grand compromis national»    L'ARBRE DESSECHE    Analyse : Paix et sécurité en Afrique pour les nuls…et les plus avertis    Pour "réduire leur dépendance envers Moscou" : Les USA veulent accorder des prêts aux pays de l'Otan    Dédollarisation : Les alliés des Etats-Unis se débarrassent eux aussi du dollar    Energies renouvelables : L'Algérie s'est dotée d'une stratégie "ambitieuse" pour son développement    Avec Uptis : Michelin lance le pneu increvable    Libye: Le président du Conseil social des tribus Touareg salue les efforts de l'Algérie    Les études se poursuivent pour la reconversion de la prison de Serkadji en musée public    L'Etat à la rescousse    L'opposant Abdourahman Guelleh a pu quitter le pays    Mustang Shelby GT 500, un V8 de…770 chevaux !    Can 2019 Les verts réussissent leurs débuts    Speedy Algérie : Promo vacances sur les pneus, freins et cli    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





SONELGAZ DE BOUMERDES
Entre l'obligation de fournir l'�nergie et le ph�nom�ne de fraude
Publié dans Le Soir d'Algérie le 24 - 01 - 2007

Coupures intempestives, pannes, r�seaux d�fectueux, contestations de factures sal�es� ce sont quelques remarques que font g�n�ralement les citoyens sur la Sonelgaz. Qui n�a pas, un jour, critiqu� la Sonelgaz ? Et pour cause, cette entreprise �tatique, restructur�e depuis peu en SPA, est un partenaire tr�s important des citoyens.
En effet, elle est charg�e, par l�utilisation de ses r�seaux, de ses structures et de son organisation, moyennant paiement des factures, de mettre � la disposition des citoyens, des administrations et des unit�s de production de l��nergie (�lectricit� et gaz). La consommation de cette �nergie, de par sa n�cessit� imp�rieuse quotidienne, est devenue l�un des droits fondamentaux pour les Alg�riens. Sensibles sur la place essentielle qu�occupe leur entreprise, les responsables de cette soci�t�, seront dans l�obligation d�opter pour l�am�lioration des relations avec les citoyens clients d�autant plus que la concurrence s�impatiente dores et d�j� pour grignoter des parts de march� dans le secteur de la distribution de l��nergie. C�est ce que nous avons d�cel� dans les propos de Mme Gaceb, directrice r�gionale de Boumerd�s (wilaya de Boumerd�s plus les six communes de la da�ra de Rouiba) Pour la r�gion dont elle est responsable, Mme Gaceb insiste sur la qualit� des relations commerciales � entretenir avec les abonn�s de Sonelgaz ainsi que la bonne communication et le travail de proximit� � instaurer en direction des consommateurs �si un client se pr�sente chez moi, cela signifie qu�il n�a pas �t� correctement �cout� dans l�une de nos agences�. Pr�cis�ment, � �couter la patronne de la Direction r�gionale de Boumerd�s, plusieurs actions ont �t� r�alis�es ou sont programm�es, en amont et en aval du secteur de la distribution de l��nergie, pour am�liorer les prestations, renforcer la lutte contre la fraude, endiguer les pertes de l��nergie et consolider les capacit�s de prise en charge des probl�mes des abonn�s. La DRB, pour rappel, g�re un portefeuille client�le compos� de 178 000 abonn�s ordinaires (pour l��lectricit� uniquement), 46 000 abonn�s pour le gaz et 1 200 administrations et unit�s de production connect�es aux r�seaux. Des am�liorations sont pr�vues, entre autres Khemis-El-Khechna et Regha�a qui verront bient�t l�ouverture d�agences client�le. Ce qui soulagera sans doute celle de Rouiba tant d�cri�e par les abonn�s. Cette derni�re sera transf�r�e par ailleurs, note Mme Gaceb, vers le centre-ville. En outre, la Sonelgaz de Boumerd�s a recrut� des techniciens sup�rieurs qui sont en formation et seront vers�s dans la mission des relev�s des consommations, �nous avons besoin d�agents comp�tents, qui sauront quoi dire � nos abonn�s au cas o� ceux-ci poseront des questions ou chercheront des solutions � leurs probl�mes�. A l�occasion, la responsable r�gionale nous rappelle que 480,05 MDA ont �t� consentis durant l�ann�e fiscale de 2006 uniquement, par la direction g�n�rale pour la r�gion de Boumerd�s afin de prendre en charge les grands travaux de maintenance sur le r�seau. 53% de ce budget ont �t� consacr�s au r�seau �lectrique. De m�me que la r�gion qui a sous sa responsabilit� une cha�ne de 4471 km de lignes de diverses capacit�s, a proc�d� � la r�habilitation, toujours au cours de l�ann�e �coul�e, de 80 km de lignes de transport d��lectricit�, �en 2006, le gros de nos efforts a �t� port� sur la r�gion de Dellys�, constate notre interlocutrice qui a ajout� : �Les budgets de maintenance sont puis�s sur les fonds propres de la Sonelgaz. Donc, nos abonn�s doivent savoir que nous avons besoin d�argent pour investir dans la maintenance et les grands travaux en vue d�am�liorer nos prestations�. De plus, l�ex-EGA participe au financement des extensions des r�seaux et aux raccordements � concours respectivement de 35 et 10% des co�ts des projets. Sur ce, Mme Gaceb nous a communiqu� les cr�ances d�tenues sur les abonn�s publics ou priv�s, collectifs ou particuliers. Pour cette r�gion, les factures impay�es en 2005 repr�sentaient une somme de 1 042 MDA avant de grimper en 2006 jusqu�� 1 386 MDA. Concernant les factures non pay�es, toujours pour cette r�gion, des abonn�s ordinaires sont de 290MDA. �Contrairement � l��tiquette que me colle la rumeur, je ne suis pas venue � Boumerd�s pour collecter uniquement l�argent�. De leur c�t�, les institutions de l�Etat, particuli�rement les communes sont lourdement endett�es vis-�-vis de la Sonelgaz. A l�exclusion des six communes de la da�ra de Rou�ba, les 32 APC de la wilaya de Boumerd�s tra�nent une ardoise de 349 MDA. La municipalit� de Khemis-El- Khechna, � elle seule, doit payer 7,7 milliards de centimes auxquels s�ajoute une dette de 1,7 milliard de centimes de l��tablissement de gestion des eaux de la m�me localit�. Au sujet des factures impay�es de l�alimentation des forages de l�AEP dont la plupart concernent plusieurs communes � la fois, la Sonelgaz ne souhaite pas couper l�alimentation �lectrique. �C�est une solution extr�me mise en ex�cution uniquement dans des situations o� il n�y a plus d�interlocuteur avec nous�, assure la directrice de Boumerd�s qui pr�cise par ailleurs la ligne de conduite de la direction r�gionale en mati�re de coupures pour les mauvais payeurs. �De mani�re g�n�rale, les coupures ne nous int�ressent pas, car elles nous prennent du temps, co�tent de l�argent et d�t�riorent nos relations avec nos abonn�s. Simplement, nous voulons clarifier nos relations avec tous nos partenaires et que celles-ci soient bas�es sur des obligations contractuelles mutuelles�. En d�pit des efforts consentis apr�s le s�isme pour r�tablir les r�seaux, les branchements des chalets et des nouveaux logements dans des d�lais courts, force est de constater la d�ception de la Sonelgaz quant au comportement de certains sinistr�s. � 50% des chalets sont branch�s illicitement �, nous confie la directrice. En tenant compte d�environ 20 000 chalets occup�s, l�on pourrait faire un calcul sommaire sur l�ampleur du d�tournement et le manque � gagner de la soci�t�. �Nous avons introduit un moyen de branchement pr�pay� pour donner la possibilit� aux familles transf�r�es vers les chalets de ma�triser leur consommation, mais une fois le compteur acquis, celles-ci ne reviennent plus. Elles puisent directement dans le r�seau �, affirme notre h�te. Cette fraude n�est pas l�apanage des seuls sinistr�s, elle touche toutes les localit�s. Pour elle, il y a malheureusement deux types de fraude. Celle cit�e pr�c�demment est assimil�e � du vol, il y a aussi la r�trocession, c�est-�-dire que l�abonn� s��rige en distributeur ; proc�d� jug� aussi ill�gal. Mme Gaceb �value la perte de l��nergie �lectrique � 14%. En tout �tat de cause, selon Mme Gaceb, la Sonelgaz ne compte pas rester les bras crois�s pour mettre fin � ces ph�nom�nes d�lictueux. Malgr� les difficult�s et les critiques des citoyens, aucune animosit� n�est palpable chez les cadres de la Sonelgaz. Bien au contraire, la volont� de mettre ce service public en harmonie avec l�exigence de l�heure est affirm�e.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.