Annoncée par Bensalah pour demain.. La conférence de concertation aura-t-elle lieu ?    Commémoration du printemps berbère et du printemps noir.. Imposante marche contre l'oubli et le déni à Bouira    Rassemblement des militants et cadres du RND pour exiger son départ.. Ouyahia charge Chihab    Elles sont de l'ordre de 17 %.. Les recettes douanières en hausse    Ouyahia et Loukal convoqués par le tribunal de Sidi Mhamed d'Alger    ETRHB Haddad à Tizi Ouzou.. Incertitude et angoisse des travailleurs    FAC.. L'AG élective fixée au 27 avril    Championnats d'Afrique U18 et U20 d'athlétisme.. Médaille d'or pour l'Algérien Ameur    Championnat de France de natation.. Médaille de bronze pour Sahnoune sur le 100m    Annaba.. 26 kg de drogue saisis    Lutte contre la criminalité.. Interpellations à Tlemcen, Tébessa, et Aïn defla    Célébration du mois du patrimoine à Tizi-Ouzou.. Pour la sauvegarde du patrimoine amazigh    Le président américain motive le maréchal Haftar.. Washington soutient la guerre en Libye    TLEMCEN : Du chocolat fourré aux psychotropes !    France.. Les protestations continuent    PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE : Le DG des douanes, Farouk Bahamid limogé !    TLEMCEN : Plus de 400 kg de kif saisis en 90 jours !    PROCHAINE SAISON ESTIVALE A ORAN : Trois nouvelles plages autorisées à la baignade    AEROPORT DE TUNIS : Saisie de plus de 100.000 euros sur un Algérien    Près de 223 000 cas suspects de choléra signalés en 2019    Damas mise sur le tourisme après la restauration de ses sites historiques    Laskri appelle les militants à resserrer les rangs    Les travailleurs décrètent 3 jours de grève dès le 28 avril    Début du référendum sur une révision constitutionnelle    «Je ne laisserai personne détruire ce que nous construisons»    Mois du patrimoine    Des atouts non exploités !    Le parcours scientifique du penseur Abdelkrim Bekri mis en exergue    Asma Ben Messaoud désignée DTN de la FASM    Sous le signe de «dégage !»    Papicha sur la croisette    Davantage d'efforts pour prendre en charge les bâtisses du vieux ksar    Plusieurs films algériens distingués    En bref…    L'opposition met l'armée devant le fait accompli    Un milliard d'euros pour Notre-Dame de Paris, combien pour les enfants du Yemen?    Oum El Bouaghi : 5 morts dans un accident de la route    El Braya: Un homme mortellement poignardé    Mascara: Plus de 30 dealers arrêtés    Football - Ligue 2: Une journée explosive    Affaire NCM-MCS: Le président Bennacer accuse Medouar de vengeance    LFP - Ligue 1: Les quatre dernières journées en plein mois de Ramadhan    Ils revendiquent le droit au recrutement: Les chômeurs de Bethioua entament leur troisième semaine de protestation    Nabni: Pour un système électoral anti-fraude en six mois    Tizi Ouzou: Des maires marchent pour refuser l'encadrement de la présidentielle    Les marches se poursuivent: Les Algériens exigent des comptes    La date sera fixée dimanche    Exposition « L'Afrique à la mode » jusqu'au 25 juillet à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





LES �TATS-UNIS ET LE CONFLIT DU SAHARA OCCIDENTAL
Les raisons du soutien am�ricain au Maroc
Publié dans Le Soir d'Algérie le 11 - 05 - 2009

�Pour avoir jou� un r�le pr�pond�rant dans la politique am�ricaine en Afrique et au Moyen-Orient, le Maroc s�est �lev� au rang du plus important pays au Maghreb pour les Etats-Unis�, a estim� Yahia Zoubir, professeur des relations internationales � l�universit� Euromed de Marseille.
Lotfi Merad - Alger (Le Soir) - Invit� hier � une conf�rence sur �les Etats-Unis d�Am�rique et le conflit du Sahara occidental�, organis�e par le Centre Ech-cha�b pour les �tudes strat�giques, l�universitaire a indiqu� que le Maroc a �t� le premier pays au Maghreb � avoir sign� un trait� avec les Etats-Unis en 1787 entre Mohamed III et Georges Washington. Plus tard, le soutien des Am�ricains au royaume alaouite s�est traduit par des aides militaires consid�rables qui se chiffrent � plusieurs centaines de millions de dollars. De 1975 � 1990, un cinqui�me des aides militaires am�ricaines pour l�Afrique est revenu au Maroc soit plus d�un milliard de dollars. A l��chelle maghr�bine, le Maroc a re�u 72% du total des aides am�ricaines en 2002 et 83% en 2005, soit 58 millions de dollars. �Une aide qui a permis au Maroc de poursuivre sa colonisation du Sahara occidental �, note Yahia Zoubir. Selon lui, ce sont �les Etats- Unis qui ont donn� le feu vert aux Marocains pour envahir le Sahara occidental� apr�s le d�part des Espagnols. Ce qui a �t� confirm� quelques ann�es apr�s par un ancien ambassadeur des Etats-Unis en Alg�rie. Le conf�rencier soutient que �le diplomate a d�clar� avoir �t� tromp� par son administration�. �Mon propre gouvernement m�a menti en tant qu�ambassadeur �, m�avait confi� l�ambassadeur. Contrairement au Maroc et � la Tunisie qui avaient choisi le camp occidental, l�Alg�rie a �t� longtemps consid�r�e comme un pays prosovi�tique en raison de ses liens �troits avec le bloc sovi�tique et les pays des non-align�s. D�ailleurs, les relations entre Alger et Washington se sont interrompues de 1967 � 1974. N�anmoins, les �changes commerciaux �taient maintenus, et les Etats-Unis �taient le premier partenaire de l�Alg�rie. �Si les Etats-Unis ne s�opposent pas au principe d�autod�termination, ils doivent cependant prot�ger les int�r�ts de la monarchie marocaine qui elle-m�me est garante des int�r�ts am�ricains �, souligne Yahia Zoubir en pr�cisant que �c�est un Am�ricain qui a r�dig� la proposition d�autonomie du Sahara occidental d�fendue par le Maroc�. Selon le conf�rencier, le Maroc, qui a durant la guerre froide constitu� un rempart contre le communisme, est devenu aujourd�hui un rempart contre l�islamisme radical. Mais le rapprochement am�ricano-marocain s�explique �galement par le travail effectu� par le lobby marocain, tr�s influent au sein du Congr�s, mais aussi par l�orientation pro-occidentale du royaume qui est consid�r� par les Etats-Unis �comme le meilleur mod�le de d�mocratie dans le monde arabe�. De l�avis de cet expert des relations internationales, si la r�solution du probl�me sahraoui est dans l�int�r�t des Etats-Unis, une solution aurait �t� trouv�e il y a longtemps. Et tant que les int�r�ts des Am�ricains ne sont pas touch�s, on maintiendra le statu quo. Une situation qui arrange le Maroc qui craint de voir les colons marocains choisir une r�publique au lieu de la monarchie marocaine au cas o� un r�f�rendum sur l�autod�termination serait organis�. Les USA n�ont pas de politique maghr�bine. Ils ont une vision �conomique globale pour ce march� potentiel de 100 millions d�habitants, d�o� l�int�r�t de voir les fronti�res alg�ro-marocaines rouvertes qui en r�alit� est une demande des Am�ricains. Et du point de vu politique, l�Am�rique proc�de de mani�re bilat�rale en ayant une politique pour chaque Etat.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.