Présidentielle: l'annonce des résultats définitifs entre le 16 et le 25 décembre    OGC Nice: Atal, Vieira donne des précisions    Présidentielle: le taux de participation par wilayas annoncé à 15h    Bordj Bou Arréridj: changement du lieu de vote pour "harcèlements d'opposants" au scrutin (ANIE)    Bureaux de vote fermés, urnes saccagées    Brèves    Les citoyens hostiles au vote de plus en plus nombreux dans les rues d'Alger    Présidentielle: "une opportunité pour une nouvelle République fondée sur les jeunes"    L'Algérie condamne "avec la plus grande force" l'attaque contre l'armée au Niger    Nouveaux pourparlers de paix à Juba entre rebelles et Khartoum    Préserver cette institution de solidarité entre générations    Vers le report des 32es de finale de la Coupe d'Algérie    MCO : La voie royale pour les Oranais    Résiliation du contrat du gardien de but Salhi    Casoni viré, Mekhazni-Meguellati pour l'intérim    Ligue-Présidents de club professionnel : Le bras de fer éternel    Un an de prison dont 3 mois fermes contre le dessinateur «Nime»    Projet de traduction des plus importants écrits algériens en langue française    ACTUCULT    Est-ce un constat amer ou un brûlot ?    Bangkok en haut du classement    Cinq morts dans une attaque des shebab    Fin de la phase aller le 21 décembre    Air Algérie contrainte d'installer une cellule de crise    165 foyers raccordés au gaz naturel    La frontière algéro-tunisienne ne sera pas fermée    La circulation routière fortement perturbée    Un boycott inédit en perspective    Exportation de 460 000 tonnes de ciment    Eric Zemmour sera jugé le 22 janvier prochain    Le triptyque de l'édification de la citoyenneté    Ouverture de plusieurs ateliers et clubs artistiques et pédagogiques    Trois auteurs présentent leurs nouveautés au public    Présidentielle: la presse nationale évoque un scrutin "historique" fondateur de "l'Algérie nouvelle"    COP25 sur le climat : La protection de la nature cherche sa place    FAF - Coupe d'Algérie - 32èmes de finale: ASAM - JSK et CSC - NCM en tête d'affiche    Formation professionnelle : S'adapter aux évolutions    Constantine: Plus de 8.400 capsules de psychotropes saisies en moins de 10 jours    Dans la nuit de la prison d'El-Harrach    Maroc: Une pétition déposée au Parlement pour l'abrogation de lois "liberticides"    Relizane : Près de 6.400 employés dans le cadre du DAIP concernés par la confirmation    Polémique au Mali : Le chef de la Minusma à Kidal serait sur le départ    Afrique du sud : La Sud-Africaine Zozibini Tunzi est Miss Univers 2019    Gabon : L'opposant Jean Ping dénonce la " monarchisation de la République "    Tunisie : Les parlementaires doivent être à la hauteur de leur responsabilité    La voie de la vérité historique    Oran : L'ex-directeur de l'agence foncière de Bir El-Djir condamné à 3 ans de prison ferme    Patrimoine immatériel du sud: Des Hauts plateaux aux Oasis, la chanson saharienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un nouveau livre sur la géopolitique de la région édité
Les transformations au Maghreb
Publié dans Le Maghreb le 21 - 04 - 2008


Un livre qui traite des transformations récentes dans les cinq pays de l'Union du Maghreb arabe (UMA) et le conflit du Sahara occidental, a été édité récemment aux USA. Ce livre est écrit par dix-huit chercheurs maghrébins, européens et américains. L'équipe d'experts internationaux, qui a participé à l'écriture de ce livre, est dirigée par l'Algérien Yahia H. Zoubir (Institut Euromed, Ecole de management de Marseille) et l'Espagnol Haizam Amirah-Fernandez (Institut royal pour les études stratégiques internationales, Madrid). Ces experts sont présentés dans la préface de l'ouvrage intitulé “Afrique du Nord : politiques, région et limites des transformations”. L'Afrique du Nord, dans cette anthologie, est considérée dans sa conception géopolitique anglo-saxonne, qui exclut l'Egypte. «Les obstructions à l'unification (du Maghreb) ont miné la capacité des pays de la région à négocier en tant que bloc, provoquant une isolation économique et une marginalisation politique, accentuée par les effets de la mondialisation», écrit Miguel Hernando de Larramendi. L'UMA (Algérie, Libye, Maroc, Mauritanie et Tunisie), née en 1989, est au point mort à cause, principalement, du conflit du Sahara occidental, estime le professeur espagnol, qui enseigne l'histoire arabe contemporaine à l'université de Tolède. L'auteur prévoit dans son analyse que le renforcement de l'intégration régionale apportera des “retombées substantielles” : augmentation de la croissance économique, baisse du chômage et une capacité plus grande à négocier avec l'Union européenne. «Mais ceci demeure incertain tant que le conflit du Sahara occidental demeure non-résolu», analyse-t-il. “Plus de seize ans ont passé depuis que le Maroc et le Front Polisario ont signé un accord de cessez-le-feu, mais le référendum d'autodétermination au Sahara occidental n'a toujours pas vu le jour et la situation est dans une impasse», constate-t-il. Dans un autre chapitre intitulé “Politique de réformes en Algérie”, Ahmed Aghrout, chercheur à l'Université de Salford au Royaume-Uni, conclut que «l'Algérie est en train d'émerger de la situation chaotique dans laquelle elle se trouvait durant la dernière décennie». «Actuellement, il y a une nouvelle stabilité dans le pays et un soulagement considérable au sein de la société (parce que) la sécurité est, dans l'essentiel, restaurée», relève-t-il. M. Aghrout estime cependant qu'aussi importants soient les progrès réalisés pour assurer une transition politique en douceur après la décennie de violence, des “défis majeures” demeurent, notamment la poursuite de la réforme des institutions de l'Etat et du secteur économique, notamment bancaire. L'universitaire estime impératif que le programme actuel d'investissements publics réussisse à extraire le pays d'une dépendance quasi-totale envers l'exportation des hydrocarbures.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.