Cérémonie d'installation du nouveau wali    2 millions d'Irakiens manifestent contre la présence des USA    Allez à Ghaza et criez «plus jamais ça !»    Vivre le (dés) espoir d'une mère nigériane    Changer d'entraîneur, est-ce la bonne option ?    Anes Tounsi sacré «Meilleur nageur» à juste titre    L'OMS tire la sonnette d'alarme    Le parc d'attraction rouvre ses portes    La collection «Continents Noirs» fête ses 20 ans    Découverte d'un bain romain à Ferkane (Tébessa)    La 10e édition prévue pour la mi-février    Tebboune préside une séance de travail    Les militairesisraéliens frappent une cible du Hamas    Le Consulat de France annonce de nouvelles mesures    «Accélérer la réalisation des projets de partenariat et les élargir à d'autres domaines»    «L'équipe a retrouvé sa confiance et sa stabilité après le départ de Lavagne»    Le Tunisien Zelfani pour sauver les meubles    Décès de l'international IsmailMahieddine    Appel à lancer des cadres juridiques plus adéquats pour lutter contre ce phénomène    Le chiffre d'affaires de la CNMA s'est établi à 15 milliards de dinars    Tebboune ordonne le rapatriement des ressortissants algériens    Le président du Conseil scientifique de l'Agence de greffe d''organes    Le CNES revient à la charge    Ouverture de la 14e èdition    Décès du pilote et de son assistant    Poursuites contre l'ancien wali de Mostaganem Abdelwahid Temmar    Arrestation de cinq individus en possession de 100 millions de centimes en faux billets    Crash d'un avion militaire: Le Président Tebboune observe une minute de silence à la mémoire des deux pilotes    Les walis appelés à prendre des mesures urgentes pour améliorer les conditions de vie des citoyens    Algérie-Libye: le renforcement de la coopération économique soulignée lors d'un forum d'affaires    VENTE DU LAIT EN SACHET : Bras de fer entre le ministre du Commerce et les distributeurs    Palestine: le rejet du plan de paix américain pour le Proche-Orient s'intensifie    L'Algérie face à l'Allemagne, la Suède et la Slovénie    Noureddine Chegrane expose son «Hommage au jazz» à Dar Abdeltif    Une feuille de route «sérieuse et réaliste» pour réformer le domaine    Un monde pas si fou que ça !    Alger, Annaba, Constantine et Blida accueillent la "Nuit des idées"    «En Libye, Erdogan et Poutine profitent du retrait des états-Unis et de la division des Européens»    Coupes africaines : Le PAC se rapproche de l'élimination    Moyen-Orient : Spirale de violence en Irak    Archéologie à Ferkane à Tébessa : Découverte d'un bain romain dans la commune de Ferkane    BONBONS ET CARAMELS    Détenus du Hirak: Des libérations et des procès reportés    MC Oran: Chérif El-Ouazzani dénonce des faits graves    L'après Berlin et la crise libyenne    Education: Grève dans le primaire et mécontentement chez les syndicats    Tébessa: La journée de la douane    Il y a de l'eau dans le gaz !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





AFFAIRE DU MEURTRE DU M�DECIN DE LA CIT� UNIVERSITAIRE DE B�JA�A
La famille de l�accus� convaincue de l�innocence de leur enfant
Publié dans Le Soir d'Algérie le 21 - 03 - 2010

La famille de l�accus� a �t� profond�ment choqu�e et abattue apr�s la �lourde� peine de 10 ans de r�clusion criminelle pour �homicide volontaire avec pr�m�ditation� prononc�e, il y a une semaine, par la cour d�assises de B�ja�a � l�encontre du directeur de l�administration, pour le meurtre du m�decin de la cit� universitaire de B�ja�a le 5 mai 2009.
Les membres de sa famille, fermement persuad�s de l�innocence de leur enfant dans cette tragique affaire, ont, dans un point de presse anim� jeudi dernier, longuement mis en �vidence les faits et preuves disculpant, selon eux, le mis en cause. �Nous avons confiance en la justice de notre pays pour r�examiner rapidement l�affaire en tenant compte de tous les �l�ments vers�s dans le dossier innocentant notre enfant Lakhdar�, clame d�embl�e l�un des parents de l�accus� tout en indiquant avoir introduit un pourvoi en cassation aupr�s de la Cour supr�me pour la r�vision du proc�s. �Pendant l�audience, la cour d�assises de B�ja�a n�a pas tenu compte de la version de l�infirmier, le t�moin-cl� du drame, et encore moins des preuves scientifiques prouvant l�innocence de notre enfant ainsi que le refus de l�appel � la barre du m�decin l�giste en pleine audience pourtant accept� par le procureur g�n�ral � la demande �crite des avocats de la d�fense dans les d�lais avec des arguments solides plaidant clairement en faveur d�une th�se de suicide de la victime blanchissant de fait le mis en cause�, fait encore observer le m�me parent du pr�venu. Parmi les �l�ments plaidant pour l�acquittement de leur enfant, les membres de la famille du pr�venu citent les analyses pouss�es de l�ADN et des empreintes effectu�es au laboratoire sp�cialis� de l�Ecole sup�rieure de la police de Ch�teauneuf qui n�ont �aucunement incrimin� l�accus�, soutient-on. Les conf�renciers mettent �galement en avant le rapport d�autopsie �tabli par le m�decin l�giste � l�h�pital Khelil-Amrane affirmant �clairement� que la victime s�est �automutil�e�. De son c�t�, l�avocat de la d�fense, Me Fawzi Hamoudi, affirme que toutes les preuves disculpent son client. �Dans l�affaire du m�decin, malgr� que toutes les preuves scientifiques notamment l�autopsie du m�decin l�giste qui a conclu � une automutilation de la victime par arme blanche visant par trois coups la pointe du c�ur, les analyses de l�ADN et l�absence d�empreinte sur l�arme du crime, des t�moins d�clarant n�avoir jamais vu mon client porter des coups et que tout au contraire la victime avait les poings ferm�s serrant l�arme, le tribunal s�appuyant sur le principe de l�intime conviction rend son verdict de condamnation � 10 ans de r�clusion criminelle � l�encontre de mon client�, pr�cise Me Fawzi Hamoudi, tout en appelant � favoriser la preuve scientifique, notamment l�ADN (identification des empreintes), l�analyse et l�autopsie par rapport au principe de l�intime conviction du magistrat qui ne doit rejeter ou �vincer la preuve scientifique sans se r�f�rer � des contre-expertises scientifiques ou � des examens scientifiques de m�me action et de m�me nature pour �viter toute erreur judiciaire.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.