ARRIVES AU PORT DE MOSTAGANEM EN 2019 : L'usine Tahkout demande le déblocage de sa marchandise    AUTOMOBILE : Les premières voitures Peugeot dès janvier 2020    Zetchi écarté de la photo souvenir    AIN TEMOUCHENT : Un train de voyageurs percute un semi-remorque    «Le meilleur moyen de procurer de la joie au peuple est de gagner des titres»    Officiel : Bennacer à Milan pour la visite médicale !    Loukal appelle L'OFID à poursuivre ses efforts    Les auteurs du cambriolage neutralisés    Résultats du BAC : Session de juin 2019 à Aïn Témouchent    La fanfare de la Protection civile égaye les annabis    Affaire Tahkout : Le wali d'El Bayadh Mohamed Khenfar auditionné à la Cour suprême    Zinédine Zidane félicite l'Algérie    Renard, c'est fini !    L'Algérie dans le groupe A avec le pays hôte    Djemaï boude ?    Un dialogue, deux approches    Un calvaire quotidien pour les populations    Un jeune de 18 ans meurt noyé à Oued Fragha    Des habitants de Kendoula ferment la route    L'autre casse-tête pour le gouvernement    ACTUCULT    Le faux débat sur les langues en Algérie    "La présidentielle a pour vocation de désigner un autre potentat"    L'intruse    La majorité des Français trouve le phénomène "normal"    Le Forum France-Algérie se joint à l'appel du mouvement associatif    Essebsi refuse de ratifier la nouvelle loi électorale    Le dialogue politique au point mort    Rassemblement de soutien aux détenus d'opinion    Plus de 7530 microentreprises créées    Le calvaire des usagers à Draâ Ben-Khedda    Les travailleurs de l'ADE menacent de couper l'eau    Une chaîne de télé franco-algérienne sera lancée en 2020    Jack Lang : "Nous sommes tous un peu algériens"    L'Ukrainienne Juicy M en guest star au Blackout Festival    France : Un quai baptisé Josette et Maurice Audin à Aubervilliers    Bouira : Hausse des piqûres de scorpions    Une cache d'armes et de munitions découverte à Tamanrasset    Guterres appelle à des partenariats plus forts pour les transitions post-conflits    La liste des accusations s'élargit    De la conquête par Tarik Ibn Ziad aux principautés    Vers la réhabilitation du vieux lycée technique    Wilaya d'Alger: Large campagne de nettoiement des cités des communes d'El Harrach    Lac Tchad : Boko Haram continue à faire des morts et des milliers de réfugiés    Aïd El Adha: Fixation de points de vente de bétail contrôlés à travers le pays    Les exigences de "l'Alternative démocratique"    Des centaines de fans coincés au Caire    Le blocage du pétrolier algérien a duré 1h15mn    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Indice de performance logistique de la Banque mondiale: L'Algérie à la 107e place
Publié dans Le Temps d'Algérie le 28 - 07 - 2018

En s'établissant à la 107e place dans le classement de la performance en matière de logistique, l'Algérie, selon l'édition 2017 du rapport «Connecting to compete 2018» de la Banque mondiale sur les pays les plus performants en matière de logistique, enregistre un score de 2.45 points.
En effet, cette sixième édition consacrée à l'estimation de la performance logistique des pays met en avant les pays les mieux classés sur les 160 recensés, en plaçant en tête l'Allemagne et en deuxième position la Suède, et enfin la Belgique à la troisième place du classement. Pour ce qui est de l'Afrique du Nord, le Maroc est à la 87e position et la Tunisie à la 104e place. Chez les pays arabes, on retrouve les Emirats Arabes Unies en 14e position. Selon le rapport Connecting to Compete, publié par la Banque mondiale, «les pays à revenu élevé affichent un score de performance logistique supérieur de 48 %, en moyenne, à celui des pays à faible revenu». C'est à travers plusieurs indicateurs que les pays sont évalués, comme «les compétences logistiques, la qualité de l'infrastructure commerciale, le prix des envois internationaux et le respect des délais de livraison». Le classement de l'Algérie a varié depuis 2017, puisque le pays était à la 75e place, atteignant un score de 2.77 points, en raison de «l'inadéquation des procédures douanières, du manque d'infrastructures et de compétences en logistique, de la réglementation, du suivi et le traçage», selon le rapport. D'ailleurs, la croissance économique et la compétitivité d'un pays dépendent de sa performance logistique. En fait, quand «la logistique est inefficiente, le coût de la pratique des affaires augmente et les perspectives d'intégration dans les chaînes de valeur mondiales diminuent. Les conséquences peuvent être particulièrement lourdes pour les pays en développement qui cherchent à se faire une place sur le marché mondial. Les performances du secteur de la logistique ont donc une «»»incidence directe sur quasiment toutes les activités économiques», précise le rapport. Aussi, comme le note le rapport Connecting to Compete, si ce secteur pèse 4.300 milliards de dollars c'est parce que «le commerce international repose sur les services logistiques», souligne Caroline Freund, directrice au pôle mondial d'expertise en Macroéconomie, commerce et investissement du Groupe de la Banque mondiale. La force d'un pays réside dans la conception d'un réseau de services pour le transport, stockage, courtage, livraison express, opérations dans les terminaux, gestion des données et des informations de différentes marchandises. «Avec la dispersion croissante des chaînes d'approvisionnement dans le monde, la participation d'un pays à l'économie mondiale dépend de la qualité de ses services logistiques», ajoutera Caroline Freund. Le rapport rappelle que pour analyser les performances d'un pays, l'indice de performance logistique se base sur deux indices: l'indice de performance intérieur présente une évaluation quantitative et qualitative des services selon le point de vue des professionnels de la logistique du pays. Cette composante donne des informations détaillées sur l'infrastructure d'un pays, la qualité de ses prestataires de services, ses procédures douanières et la fiabilité de sa chaîne d'approvisionnement.
Le second est lié à l'indice de performance international évalue les services selon les professionnels de la logistique situés hors du pays. Cette composante donne des informations qualitatives sur la façon dont les partenaires commerciaux d'un pays perçoivent l'efficacité et la qualité de ses services logistiques. Enfin, le rapport souligne que sur les 30 pays les plus performants, 24 sont membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.