Soudan, une troisième révolution ?    Ce que veut la rue, en Algérie    Me Bouchachi favorable à un accompagnement de la période de la transition par l'ANP    Un inconnu à la tête du Conseil constitutionnel    L'AGEx de la FAC aujourd'hui à Ghermoul    Yemma Gouraya, dix ans plus tard !    Ghorbal, Gourari et Etchiali retenus    Des étudiants interpellés à l'intérieur de la faculté de droit    Stress, le nouvel ennemi de la peau    Gâteaux au café    Aucune baisse    Pas question d'en rester là ! (fin)    Ahmed Malek, le «Ennio Morricone algérien»    L'écrivain et dramaturge Aziz Chouaki n'est plus    Crise libyenne : Consternation et horreur à Tripoli    Contestation au Soudan : Omar El Béchir jeté en prison    Le géant «peuple» viendra à bout du nain «système»    Division nationale Amateur - Ouest: Six clubs sous la menace de la relégation    Sit-in des syndicalistes du CMT devant le siège de l'UGTA    La catastrophe de Notre-Dame de Paris    Projets du groupe Cevital bloqués: Rebrab entendu par la Gendarmerie    Solidarité Ramadhan: Des virements CCP pour 1.100 familles démunies    Bilan des différents services des urgences du CHUO: 16.293 consultations et 2.039 hospitalisations durant le mois dernier    Ils ont déposé des dossiers de logements depuis plusieurs années: Les mal-logés des quartiers populaires interpellent le wali    Ils demandent le départ du sytème: Les avocats protestent    Audiovisuel: L'ARAV appelle au respect des principes de déontologie et de service public    Division nationale Amateur - Est: L'USM Khenchela repasse en tête !    Division nationale Amateur - Centre: L'ESBA et le RCA ne se lâchent plus    LES ENVAHISSEURS    Système éducatif et deuxième République...    Compagnie aérienne : Tassili Airlines rouvre sa ligne Strasbourg-Oran    Forum Russie-Monde arabe: La sécurité et la stabilité en tête des priorités    Pourquoi le KGB n'a pas pu empêcher l'effondrement de l'URSS    Exportation hors-hydrocarbures: Un cadre juridique propice est nécessaire    Présidentielle du 4 juillet : Les partis de l'opposition n'y participeront pas    La solution la plus douce politiquement à la crise    Afin de booster le climat d'affaires local : Les Douanes se dotent d'un nouveau système d'information    L'ANP veille "sans répit"    Les précisions du gouvernement    Le groupe Benamor se disculpe    Youm El îlm.. Hommage à Benbadis à Constantine    Arrivés de Libye.. Onze diplomates français armés arrêtés en Tunisie    USM Alger Rebbouh Haddad : «Céder les actions du club ? Ce ne sont que des spéculations»    Après le report de la 26e journée de la Ligue 1 au 21 avril.. La demi-finale JSMB-ESS décalée au 25 avril    Relizane.. Boissons alcoolisées saisies    Boumerdès.. Préparatifs pour la réussite de la saison estivale    Soudan : L'UA lance un ultimatum aux militaires    Lancement à Paris d'un certificat international    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Séminaire sur l'investissement dans le tourisme saharien: Des atouts à mettre en valeur
Publié dans Le Temps d'Algérie le 04 - 12 - 2018

Les participants à un séminaire international sur l'investissement dans le tourisme saharien, ouvert, lundi à Adrar, ont plaidé pour la valorisation des potentialités touristiques existantes dans le Sud pour une efficience économique du secteur. Les intervenants, experts, chercheurs et opérateurs du secteur, ont mis l'accent sur le déploiement de davantage d'efforts pour mettre en valeur les atouts touristiques des wilayas dans le Sud du pays, à l'instar de leur patrimoine matériel et immatériel, en vue d'exploiter cette richesse dans l'efficience économique du secteur du tourisme en général et celui du tourisme saharien en particulier. Intervenant à cette occasion, Pr Abdelhamid Gueddi, de l'université d'Alger, a mis en exergue l'importance du développement du secteur du tourisme en Algérie et de l'investissement dans le tourisme saharien, dans le but de faire face aux multiples défis induits par la rude concurrence sur les marchés touristiques mondiaux, l'émergence de clients fins connaisseurs et plus exigeants, notamment concernant les prestations et la qualité des services, et la réalisation de revenus à même de consolider l'économie nationale. Il a appelé, dans ce cadre, à la coordination entre instances concernées par la mise en œuvre du schéma directeur d'aménagement touristique (SDAT) et au relèvement du double défi de protection de l'environnement et de promotion du tourisme, en plus de l'ouverture sur le monde extérieur tout en préservant les valeurs culturelles et civilisationnelles. Le conférencier a soulevé, en outre, la question de la «faible» intégration des wilayas concernées par le tourisme saharien dans le système touristique algérien, par rapport aux activités touristiques dans les régions balnéaires et montagneuses, avant d'appeler à la revitalisation des écosystèmes sahariens à travers la création de réserves naturelles, la lutte contre la désertification, la gestion rationnelle des ressources hydriques dans le Sud et la réhabilitation de l'artisanat, tous métiers confondus. Pour la chercheuse égyptienne Soheir El-Damanhouri (Université de Helwan), «le secteur du tourisme est une affaire sociale générale, ne devant pas relever d'une seule instance particulière», et il appartient de déployer de grands efforts par les divers secteurs pour «promouvoir le tourisme de façon générale et d'opter, ainsi, pour la valorisation de la diversité des cultures caractérisant nos sociétés en vue d'assurer l'attrait du touriste». L'intervenante a préconisé, dans ce contexte, la création des supports d'information efficients pour faire la promotion du tourisme saharien, en exploitant les réseaux sociaux, ainsi que l'amélioration des conditions d'accueil des visiteurs par la consolidation des relations hôte-visiteur-destination touristique, susceptible d'assurer une affluence touristique stable et durable. Le programme de cette rencontre, de trois jours, prévoit l'examen, à travers les communications animées par des experts et spécialistes nationaux et étrangers, des facteurs et conditions de relance du tourisme saharien. Initié par le laboratoire d'intégration économique algéro-africain de l'université d'Adrar, avec le concours du laboratoire des économies financières générales de l'université de Tlemcen, ce séminaire s'assigne comme objectifs l'échange d'expériences et de connaissances pour diagnostiquer les enjeux du tourisme saharien, de mettre en place une plate-forme pour des plans d'action susceptibles de faire de ce créneau une alternative de développement durable, selon le coordinateur du séminaire, Mohamed Beneddine.
Le programme prévoit l'organisation, outre les assises scientifiques, d'un salon du tourisme saharien avec la participation d'entreprises et institutions, activant dans le domaine, ainsi que des artisans, visant à mettre en relief les potentialités touristiques dans le Sud du pays et les voies de leur impulsion au service de l'économie nationale.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.