Covid-19: le bilan dépasse un million de morts dans le monde    Lutte contre la rage: atteindre l'objectif de "zéro cas" en Algérie    Real : Absence courte durée pour Toni Kroos    Naples : Revirement de situation pour Koulibaly ?    Arrestation d'un usurpateur de fonction de cadre auprès de la présidence de la République    Campagne de sensibilisation pour l'utilisation des TPE    La flamme de l'espoir    48 directeurs d'annexes Ansej limogés    Adel Kansous, nouveau P-dg de l'Anep    L'Azerbaïdjan et l'Arménie au bord de la guerre    Investiture controversée de Loukachenko au Bélarus : L'opposition redescend dans la rue    Le ministère de la Défense dénonce une atteinte à la sécurité    Le SG de l'ONU en appelle à la responsabilité des états    Téhéran dévoile un nouveau missile sur fond de tensions avec les états-Unis    Le ministre des Affaires étrangères à Tunis pour une visite de travail    Visite du président du gouvernement espagnol    Trump exige un contrôle antidopage de Biden en vue de leur débat    Mohamed Sbahi dément sa convocation par la justice    Nabila Smaïl démissionne de l'APW de Tizi Ouzou    La fille des Aurès    Belhoucini à Umm Salal, c'est fait !    Le soutien sans réserve du FLN    Les avocats maintiennent la pression    Les commerçants de boissons alcoolisées reviennent à la charge    Hamidou appelle à la promotion d'un tourisme responsable et durable    Prise en charge psychiatrique d'adolescents : Plaidoyer pour l'aménagement de structures d'hospitalisation    Les partenaires sociaux pas très convaincus    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Un tribunal de la "raison" et de la "saison"    "Le prix Yamina-Mechakra toujours dans l'attente d'un agrément"    Actucult    Beni Amrane : Le déplacement de la stèle des martyrs contesté    Adrar: Des promesses pour le secteur de la jeunesse et des sports    CA Bordj Bou-Arréridj: Vers une autre saison ratée    Protection des consommateurs: «Les Associations sont empêchées d'accomplir leur mission»    Pluies orageuses sur le Centre et l'Est    USM Bel-Abbès: Chérif El-Ouazani ne fait pas l'unanimité    Mutisme !    Une délégation en visite à la Zone industrielle d'Es-Senia: La Chambre du Commerce apporte son soutien aux opérateurs économiques    Sites expropriés pour l'implantation des logements AADL à Es-Sénia: Des exploitants agricoles non indemnisés en appellent au ministre    Mascara: Le foncier industriel inexploité sera récupéré    LE BIENFAIT D'UN VIRUS    De pays de demain et de l'Algérie post-novembriste    «Le vent du sud ou ouargla la sultane des oasis»    Sit-in des avocats à Alger    Report du procès en appel    L'Algérie a besoin d'un baril à 157 dollars    Guardiola encense de nouveau Mahrez    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Séminaire sur l'investissement dans le tourisme saharien: Des atouts à mettre en valeur
Publié dans Le Temps d'Algérie le 04 - 12 - 2018

Les participants à un séminaire international sur l'investissement dans le tourisme saharien, ouvert, lundi à Adrar, ont plaidé pour la valorisation des potentialités touristiques existantes dans le Sud pour une efficience économique du secteur. Les intervenants, experts, chercheurs et opérateurs du secteur, ont mis l'accent sur le déploiement de davantage d'efforts pour mettre en valeur les atouts touristiques des wilayas dans le Sud du pays, à l'instar de leur patrimoine matériel et immatériel, en vue d'exploiter cette richesse dans l'efficience économique du secteur du tourisme en général et celui du tourisme saharien en particulier. Intervenant à cette occasion, Pr Abdelhamid Gueddi, de l'université d'Alger, a mis en exergue l'importance du développement du secteur du tourisme en Algérie et de l'investissement dans le tourisme saharien, dans le but de faire face aux multiples défis induits par la rude concurrence sur les marchés touristiques mondiaux, l'émergence de clients fins connaisseurs et plus exigeants, notamment concernant les prestations et la qualité des services, et la réalisation de revenus à même de consolider l'économie nationale. Il a appelé, dans ce cadre, à la coordination entre instances concernées par la mise en œuvre du schéma directeur d'aménagement touristique (SDAT) et au relèvement du double défi de protection de l'environnement et de promotion du tourisme, en plus de l'ouverture sur le monde extérieur tout en préservant les valeurs culturelles et civilisationnelles. Le conférencier a soulevé, en outre, la question de la «faible» intégration des wilayas concernées par le tourisme saharien dans le système touristique algérien, par rapport aux activités touristiques dans les régions balnéaires et montagneuses, avant d'appeler à la revitalisation des écosystèmes sahariens à travers la création de réserves naturelles, la lutte contre la désertification, la gestion rationnelle des ressources hydriques dans le Sud et la réhabilitation de l'artisanat, tous métiers confondus. Pour la chercheuse égyptienne Soheir El-Damanhouri (Université de Helwan), «le secteur du tourisme est une affaire sociale générale, ne devant pas relever d'une seule instance particulière», et il appartient de déployer de grands efforts par les divers secteurs pour «promouvoir le tourisme de façon générale et d'opter, ainsi, pour la valorisation de la diversité des cultures caractérisant nos sociétés en vue d'assurer l'attrait du touriste». L'intervenante a préconisé, dans ce contexte, la création des supports d'information efficients pour faire la promotion du tourisme saharien, en exploitant les réseaux sociaux, ainsi que l'amélioration des conditions d'accueil des visiteurs par la consolidation des relations hôte-visiteur-destination touristique, susceptible d'assurer une affluence touristique stable et durable. Le programme de cette rencontre, de trois jours, prévoit l'examen, à travers les communications animées par des experts et spécialistes nationaux et étrangers, des facteurs et conditions de relance du tourisme saharien. Initié par le laboratoire d'intégration économique algéro-africain de l'université d'Adrar, avec le concours du laboratoire des économies financières générales de l'université de Tlemcen, ce séminaire s'assigne comme objectifs l'échange d'expériences et de connaissances pour diagnostiquer les enjeux du tourisme saharien, de mettre en place une plate-forme pour des plans d'action susceptibles de faire de ce créneau une alternative de développement durable, selon le coordinateur du séminaire, Mohamed Beneddine.
Le programme prévoit l'organisation, outre les assises scientifiques, d'un salon du tourisme saharien avec la participation d'entreprises et institutions, activant dans le domaine, ainsi que des artisans, visant à mettre en relief les potentialités touristiques dans le Sud du pays et les voies de leur impulsion au service de l'économie nationale.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.