Real Madrid: Navas tout proche du PSG ?    CRB: Amrani dirigera le Chabab à N'Djamena    JSK - Zeghdane: «Nous sommes déterminés, la qualification est notre seul objectif»    "Il y a beaucoup d'arnaques"    Le maréchal Haftar source d'alimentation du marché noir pétrolier    «Les manœuvres marocaines à Guerguerat menacent la sécurité de toute la région»    L'ONU craint une fragmentation    Le Soudan se dote de nouvelles institutions    Une nouvelle coalition pour barrer la route à Matteo Salvini    5e colonne, en marche !    Benflis insiste sur le départ du gouvernement    Le projet de convention nationale finalisé aujourd'hui    Rassemblement demain devant l'ambassade d'Algérie à Paris    Ribéry prolonge le plaisir chez la Viola    Les joueurs mettent fin à la grève    Où en est l'aménagement du futur parc de Sidi-Ghilès ?    Collecte d'affaires scolaires pour les enfants défavorisés    Nouveau décès parmi les pèlerins algériens    3 morts et 35 blessés dans deux accidents de la route    Un danger permanent en période de grosses chaleurs à Naâma    Tôt ou tard, le rêve redémarrera !    Grande offensive des affaires religieuses    Où est passé le ministre des Moudjahidine ?    Trois sœurs de Kasdi Merbah appellent à rouvrir le dossier    Slimani : Tout pour aider son nouveau club    CAN-2019 (U23) : La sélection nationale en stage à Sidi Moussa    Ligue 2 : Le RCA et l'OMA autorisés à jouer à domicile    L'incident a créé la panique : Deux blessés dans la chute du toit d'une bâtisse à Skikda    Litige opposant Hydro Canal à une société italienne: Risque de vente aux enchères des actions de la société algérienne    Enième report de la livraison des 2.800 logements AADL de Misserghine: Les souscripteurs protestent devant la wilaya    Un sommet avant le SommetV: Poutine en villégiature à Bormes-les-Mimosas    Constantine - Marchés des fruits et légumes: Chute relative des prix et timide reprise des activités    Chlef: Le secteur hôtelier renforcé    Djemaï s'essaye au désespéré sauvetage du FLN    La discipline des juges et magistrats    Risque d'embrasement ?    Après d'importants travaux de restauration: Les Arènes d'Oran ouvertes aux visiteurs    Tiaret: Le cimetière, ce lieu de rencontre des vivants    Artistes en herbe à l'affiche    Après le Front El Moustakbel, rencontre avec Talaï El-Houryate : L'instance de médiation et du dialogue à la rencontre de la société civile    Au deuxième trimestre : L'économie allemande s'est contractée, l'export souffre    Carlos Lopes: Avec la ZLEC, "les Africains ont avantage à faire du commerce intra-africain"    Au second trimestre : Thomson Reuters relève ses prévisions après une croissance de 4%    Energie solaire L'Algérie est prête pour la réalisation du projet national de production de 5600 MW d'électricité    Les 4 conditions de Benflis    Appel à l'investissement privé    L'opposition s'inquiète de l'entrée en vigueur de l'état d'urgence    Javier Bardem appelle à protéger les océans    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Séminaire sur l'investissement dans le tourisme saharien: Des atouts à mettre en valeur
Publié dans Le Temps d'Algérie le 04 - 12 - 2018

Les participants à un séminaire international sur l'investissement dans le tourisme saharien, ouvert, lundi à Adrar, ont plaidé pour la valorisation des potentialités touristiques existantes dans le Sud pour une efficience économique du secteur. Les intervenants, experts, chercheurs et opérateurs du secteur, ont mis l'accent sur le déploiement de davantage d'efforts pour mettre en valeur les atouts touristiques des wilayas dans le Sud du pays, à l'instar de leur patrimoine matériel et immatériel, en vue d'exploiter cette richesse dans l'efficience économique du secteur du tourisme en général et celui du tourisme saharien en particulier. Intervenant à cette occasion, Pr Abdelhamid Gueddi, de l'université d'Alger, a mis en exergue l'importance du développement du secteur du tourisme en Algérie et de l'investissement dans le tourisme saharien, dans le but de faire face aux multiples défis induits par la rude concurrence sur les marchés touristiques mondiaux, l'émergence de clients fins connaisseurs et plus exigeants, notamment concernant les prestations et la qualité des services, et la réalisation de revenus à même de consolider l'économie nationale. Il a appelé, dans ce cadre, à la coordination entre instances concernées par la mise en œuvre du schéma directeur d'aménagement touristique (SDAT) et au relèvement du double défi de protection de l'environnement et de promotion du tourisme, en plus de l'ouverture sur le monde extérieur tout en préservant les valeurs culturelles et civilisationnelles. Le conférencier a soulevé, en outre, la question de la «faible» intégration des wilayas concernées par le tourisme saharien dans le système touristique algérien, par rapport aux activités touristiques dans les régions balnéaires et montagneuses, avant d'appeler à la revitalisation des écosystèmes sahariens à travers la création de réserves naturelles, la lutte contre la désertification, la gestion rationnelle des ressources hydriques dans le Sud et la réhabilitation de l'artisanat, tous métiers confondus. Pour la chercheuse égyptienne Soheir El-Damanhouri (Université de Helwan), «le secteur du tourisme est une affaire sociale générale, ne devant pas relever d'une seule instance particulière», et il appartient de déployer de grands efforts par les divers secteurs pour «promouvoir le tourisme de façon générale et d'opter, ainsi, pour la valorisation de la diversité des cultures caractérisant nos sociétés en vue d'assurer l'attrait du touriste». L'intervenante a préconisé, dans ce contexte, la création des supports d'information efficients pour faire la promotion du tourisme saharien, en exploitant les réseaux sociaux, ainsi que l'amélioration des conditions d'accueil des visiteurs par la consolidation des relations hôte-visiteur-destination touristique, susceptible d'assurer une affluence touristique stable et durable. Le programme de cette rencontre, de trois jours, prévoit l'examen, à travers les communications animées par des experts et spécialistes nationaux et étrangers, des facteurs et conditions de relance du tourisme saharien. Initié par le laboratoire d'intégration économique algéro-africain de l'université d'Adrar, avec le concours du laboratoire des économies financières générales de l'université de Tlemcen, ce séminaire s'assigne comme objectifs l'échange d'expériences et de connaissances pour diagnostiquer les enjeux du tourisme saharien, de mettre en place une plate-forme pour des plans d'action susceptibles de faire de ce créneau une alternative de développement durable, selon le coordinateur du séminaire, Mohamed Beneddine.
Le programme prévoit l'organisation, outre les assises scientifiques, d'un salon du tourisme saharien avec la participation d'entreprises et institutions, activant dans le domaine, ainsi que des artisans, visant à mettre en relief les potentialités touristiques dans le Sud du pays et les voies de leur impulsion au service de l'économie nationale.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.