L'adoption de la nouvelle Constitution "contribuera à l'édification de la nouvelle Algérie"    APN: levée de l'immunité parlementaire des députés Abdelkader Ouali et Mohcine Bellabas    Opep+ : priorité à la conformité totale de tous les pays membres    Le projet d'amendement de la Constitution garantit la souveraineté totale du pays sur ses ressources naturelles    Rentrée sociale: Rezig met en garde contre toute augmentation des prix des articles scolaires    Real Madrid: Ramos forfait contre le Shakhtar    Report du procès de l'ex-wali d'Alger, Zoukh, au 3 novembre prochain    Plus de 5 millions d'élèves rejoindront mercredi l'école dans des conditions sanitaires exceptionnelles    JEUNES ET PECHEURS BENEVOLES PARTICIPENT AUX RECHERCHES : Disparition de 12 harraga sur les côtes de Chlef    BECHAR : Le wali visite les ksour du Nord    REFERENDUM CONSTITUTIONNEL : Talaie El Hourriyet décide de participer    Le procès de l'affaire El Watan et les fils de Gaïd Salah reporté    Tayeb Louh inculpé dans l'affaire des bracelets électroniques    JM Oran-2022 : les aspects organisationnels abordés avec une délégation française    UNIVERSITE ‘'IBN BADIS'' MOSTAGANEM : Journées portes ouvertes pour les nouveaux bacheliers    LDC : Le programme de ce mardi    Accidents de la circulation: 17 morts et 1 263 blessés en une semaine au niveau national    Nouveau round des négociations entre Londres et Bruxelles    Tensions autour de résultats non proclamés    La mouvance islamiste dans l'œil du cyclone en France    Le rapport 2019-2020 soumis au gouvernement fin novembre prochain    L'année sans Sila...    Une fresque poétique sur une Algérie de tolérance et de diversité    Un guide pratique sur les traditions anciennes    Les Canaris en stage à Palm-Beach    Le plan stratégique national dévoilé    Luis Arce, le dauphin d'Evo Morales, remporte la présidentielle    Début d'une réunion de la commission militaire conjointe à Genève    Guterres estime «possible» le dialogue avec certains groupes extrémistes    «L'équilibre entre l'offre et la demande est nécessaire»    Les partisans du «non» se plaignent de l'interdiction de leurs activités    Réserves de change, la dégringolade    Doublé de Bendebka face à Al-Nassr    Le Raja Casablanca s'incline devant le Zamalek    «Un crime colonial» peu présent dans le cinéma algérien    «La littérature algérienne en exil», thème d'une conférence tenue à Alger    Banksy revendique une œuvre murale à Nottingham    Culture-PLF 2021: proposition de clôture de 3 comptes spéciaux pour le secteur    Gestion de l'après Covid-19: appel à un nouveau modèle de soutien à la Culture    Présomptions condamnables ?    Un destroyer américain fait escale au port d'Alger    USM Bel-Abbès: Reprise sur place en attendant les stages    JSM Béjaïa: Le bon sens a prévalu    Marché de Aïn El Turck: Retour en force des étals de vente de viande de l'abattage clandestin    Des opérations en faveur des populations des zones d'ombre    Plusieurs quartiers ciblés par une opération de nettoiement: Plus de 4 tonnes de déchets transférées au CET de Hassi Bounif    L'ex-commissaire: Kaddour Benkhira n'est plus    "La révision constitutionnelle consacre et préserve les constantes de l'identité nationale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Programme du gouvernement visant à réduire les importations: Le complexe Tayal de Relizane, un fleuron de l'industrie textile
Publié dans Le Temps d'Algérie le 01 - 01 - 2019

Le complexe intégré des métiers du textile Tayal implanté dans la zone industrielle de Sidi Khettab, dans la wilaya de Relizane, est entré en production en mars 2018, ouvrant de larges perspectives pour le développement de la région. Ce projet est le fruit d'un partenariat algéro-turc dans le domaine des textiles, selon la règle 49/51. C'est une joint-venture entre la société turque Intertay (filiale du groupe Taypa) et des sociétés algériennes publiques, S & H et Texalg, ainsi que la Société nationale de tabac et des allumettes (SNTA). Le partenariat a donné lieu à la naissance de la société mixte Tayal. Ce complexe, dont les travaux de réalisation ont démarré en février 2016, sur une surface de 250 ha, et pour un investissement de 171 milliards DA, soit l'équivalant de 714 millions USD, est la plus grande usine de ce type à l'échelle africaine, selon la direction locale de l'industrie et des mines. Cet acquis économique s'inscrit dans le cadre du programme du gouvernement visant à réduire les importations, diversifier l'économie nationale et contribuer à former une main-d'oeuvre locale spécialisée, comme l'avait souligné le ministre de l'Industrie et des Mines, Youcef Yousfi, lors de sa dernière visite en 2018 à ce complexe. La mise en place de ce projet se subdivise en deux étapes. La première porte sur la réalisation de 8 unités de fabrication du textile et de filature dont quatre ont été réalisées, une école de formation dans les métiers du tissage pour une capacité de 40 stagiaires, achevée avec le lancement de la formation des stagiaires. Il s'agissait également de construire un pôle immobilier de résidence des personnels (567 logements). Le projet est en cours de réalisation.
Premières exportations
La seconde étape portera sur l'installation de dix usines spécialisées dans la production des matières premières de tissus (fibres synthétiques), ainsi que des tissus techniques et autres linges de maison. Ce projet emploiera au total 25.000 personnes, soit 10.000 durant la première étape et 15.000 autres lors de la seconde étape, ont indiqué les responsables du complexe. D'autre part, afin d'assurer les opérations d'exportation de ses produits, le complexe Tayal est entré progressivement en phase de production dès mars 2018. La capacité productive de cette usine a atteint les 30 millions de mètres de fils pour le textile, 12.000 tonnes de filature et 30 millions d'unités pour la confection de pantalons et chemises. Le complexe industriel a exporté le premier chargement de fils en juin dernier vers la Turquie, l'Italie, la Belgique, le Portugal et la Pologne. Ce chargement comprend 11 containers pour un volume global de 200 tonnes de matières premières (fils). L'opération a été suivie par un autre chargement de 4 containers de fils de coton, et des chemises vers la Belgique et la Pologne, selon le directeur-adjoint du complexe, Fikret Kobanglu, qui a signalé que jusqu'à la fin décembre 2018, il a été procédé à l'exportation d'un total de 40 containers représentant une valeur de 3,5 millions USD. Ces quantités de filature et de textiles produites par le complexe permettront d'augmenter des capacités du secteur de textile en Algérie, notamment en ce qui concerne les tissus, la confection de vêtements et autres, pour la couverture des besoins du marché national et atteindre des marchés internationaux, selon les responsables du complexe.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.