Université Blida 1 : Séjour d'études en Allemagne des étudiants en gestion des déchets    Baccalauréat 2019 à Médéa : L'heure de vérité pour les 12 566 candidats    Médéa : La place du 1er Novembre fait pitié    Des astuces pour améliorer naturellement sa vue    Un scandale du foncier industriel à Skikda : Un investisseur «curieusement» écarté et remplacé !    Situation du logement public locatif à Sétif : 10 613 appartements non distribués    Revêtement de la route principale de la commune de Berrahal : Désagréments et soupçon de dilapidation    16e édition du rallye féminin    Parution : Amour sublime, un roman de Abdelkader Gouchène    RC Relizane: Le président Hamri jette l'éponge    Sa gestion sera confiée à une EPIC de wilaya: La plage artificielle des Genêts officiellement ouverte l'été prochain    Une attitude pour le moins équivoque    Justice: L'ex-wali d'Alger et le wali d'El Bayadh sous contrôle judiciaire    DES DIPLOMES COMME ORNEMENT    Bordj Badji-Mokhtar: Deux enfants meurent piqués par des scorpions    Bac 2019: Les maths «abordables» pour certains, «compliquées» pour d'autres    Equipe nationale: Une notable progression est à relever    MC Oran: L'éclaircie n'est pas pour demain    Requête pour un réarmement moral de l'Algérie    Tlemcen: Disparition de la tente géante : Khalida Toumi et Abdelouahab Nourri devant la Justice    CAT: L'Algérien Mohamed Bessaâd élu vice-président    Equipe Nationale : Delort signe son baptême du feu et offre la victoire aux Verts    Sucre: Salariés et betteraviers font pression sur l'Allemagne    Libye : Poursuite des bombardements sur Tripoli malgré les appels au cessez-le-feu    Sénégal : Le "dialogue national" engagé, "nécessaire" ou "jeu de dupes"?    Après une pique à l'Iran : La Royal Navy a-t-elle déployé des troupes en mer d'Oman ?    Dans le respect des dispositions de la constitution : Urgence d'accélerer l'élection présidentielle affirme Gaïd Salah    Ecole supérieure d'infanterie de Cherchell : Sortie de neuf (9) nouvelles promotions d'officiers et de sous-officiers    Prévarication, concussion, corruption, dilapidation    Foire internationale d'Alger : Ouverture de la 52e édition ce mardi avec la participation de 15 pays    Avionneur : Boeing veut réduire la portée et la durée de certains essais    Préparation de la CAN-2019 : L'Algérie bat le Mali (3-2)    Rajoelina obtient la majorité absoluedes députés    Ali Haddad écope de 6 mois de prison ferme    Les personnes sinistrées seront indemnisées    Mohamed Morsi meurt pendant son procès    L'ex-P.-dg du CPA placé sous mandat de dépôt    300 milliards de dollars détournés en 20 ans !    Seat algérie : main-d'oeuvre gratuite pour la première vidange    Le sujet qui fâche    130 millions DA pour l'aménagement de lazaouia de Sidi Cheikh    Des troupes de la Royal Navy déployées dans le golfe d'Oman    L'armée veut imposer sa feuille de route    La procédure de levée de l'immunité parlementaire de Talaï enclenchée    Remise des prix de la meilleure photo    ACTUCULT    L'ex-wali d'Alger Abdelkader Zoukh mis sous contrôle judiciaire    La présidentielle et la lutte contre la corruption, deux priorités pour l'ANP    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Déradicalisation et de lutte contre le terrorisme.. Messahel vante les efforts de l'Algérie
Publié dans Le Temps d'Algérie le 22 - 02 - 2019

Le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, a animé avant-hier, à l'Institut néerlandais des relations internationales Clingendael Institute à La Haye (Pays-Bas), une conférence sur l'approche algérienne en matière de déradicalisation et de lutte contre le terrorisme et son impact sur la sécurité régionale. «L'Algérie ne ménage aucun effort pour contribuer, autant que faire se peut, à l'avènement de la paix, la sécurité et la stabilité dans sa région qui connaît, depuis quelques années déjà, un haut niveau d'instabilité, d'insécurité et une grande volatilité, notamment en Libye et dans la bande sahélo-saharienne», a-t-il déclaré, affirmant que l'Algérie «est un gage de stabilité et de sécurité régionales».
S'exprimant devant un panel d'experts, le chef de la diplomatie algérienne a souligné que les efforts de son pays sont basés sur des principes clairs de non-ingérence, d'équidistance et d'appropriation par les acteurs eux-mêmes des processus de règlement. Il a passé en revue les différentes menaces et défis que connaît la région sahélo-saharienne et l'Afrique du Nord, ainsi que leurs répercussions sur la stabilité de l'ensemble de la région. Il a cité notamment le terrorisme, la radicalisation, le crime organisé, ainsi que l'immigration clandestine massive. Cela, avant d'exposer les efforts de l'Algérie pour faire face à ces défis sur le plan national, avec la mobilisation des forces de l'Armée et des forces de sécurité, ainsi que sur le plan régional en apportant son concours aux pays de la région, dans la limite de ses moyens, notamment à travers la formation de troupes spécialisées, l'équipement et le partage de renseignements et d'expériences. M. Messahel a mis en exergue «l'importance d'une approche holistique pour assurer et préserver la paix et la stabilité dans la région». «Une telle approche doit focaliser non seulement sur les aspects sécuritaires, mais aussi sur les aspects de Gouvernance, du développement socio-économique, ainsi que la lutte contre toutes les formes de marginalisation ou de stigmatisation», a-t-il expliqué.
Selon lui, les cinq piliers sur lesquels reposent la politique algérienne en la matière, à savoir le respect et la promotion des droits de l'Homme, l'attachement aux vertus du dialogue pour la résolution des divergences et le règlement des crises et conflits, le recours aux politiques de concorde civile et de réconciliation nationale, la conviction que la démocratie constitue l'antidote au discours extrémiste et sectaire, ainsi que la mise en œuvre d'une politique de dé-radicalisation axée sur la promotion du référent religieux national, la protection des composantes de l'identité nationale -Islam, arabité et amazighité- de toute exploitation, la lutte contre le discours extrémiste et sectaire, et la lutte permanente et structurelle contre les facteurs de marginalisation, d'exclusion ou de stigmatisation politiques, économiques, culturelles, sociales ou encore contre l'injustice et les inégalités sociales.
S'appuyant sur le nombre «très insignifiant des Combattants terroristes d'origine algérienne dans les rangs des groupes terroristes», M. Messahel a indiqué que «malgré ce succès de l'approche algérienne, il y a lieu de rester vigilant, en raison du fait que la bête immonde du terrorisme a la capacité de se régénérer rapidement». Dans le cadre de sa visite, Abdelkader Messahel a rencontré les représentants de la communauté nationale établie aux Pays Bas. Cette rencontre, qui s'inscrit dans le cadre des rencontres traditionnelles qu'organisent le ministre des Affaire étrangères à l'occasion de ses déplacements à l'étranger, a été une opportunité pour lui de prendre connaissance des préoccupations et des attentes de cette communauté.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.