TRIBUNAL MILITAIRE : L'avocat du général Toufik demande le report du procès !    PRESIDENTIELLE : 39 postulants à la candidature retirent les formulaires    ELECTION PRESIDENTIELLE : Le parti de Makri garde le suspense    AIN TEMOUCHENT : 3 ‘'harraga'' interceptés à Oulhaça    BACCALAUREAT PROFESSIONNEL : Installation d'une Commission pour l'examen du dossier    MASCARA : 8 individus arrêtés pour vol de véhicule    Real Madrid: Benzema, un record de la tête en 2019    Boudjemaâ Talaï placé sous mandat de dépôt    Vent de contestation au groupe média d'Ali Haddad    Le bilan s'élève à près de 200 victimes    L'Iran plaide pour un projet régional de sécurité    L'armée envoie des renforts à proximité du plateau du Golan    Affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Suez    Les magistrats confirment et dénoncent    Résultats    Bien négocier la manche aller    Batelli critique le rendement des joueurs    Ce que risque Sofiane Bouchar    Le temps des incertitudes    Les travailleurs exigent le versement de leurs salaires    Un Plan national climat pour bientôt    Des partis et des personnalités soutiennent Kaïs Saïed    Plus de 16 500 étudiants affiliés    Lancement de la campagne à Naâma    Le policier à l'origine de l'accident mortel à Oued R'hiou écroué    Un espace pour préserver l'histoire de cette expression populaire    "Trésor humain vivant" du Sénégal    Blonde ou brune ?    Tinder lance une série interactive qui influencera les rencontres proposées à l'utilisateur    Réception de plusieurs équipements au 1er trimestre 2020    Affaire Kamel Chikhi : Report du procès au 6 octobre prochain    «La classe politique et les personnalités doivent se positionner avec le peuple»    Le procès renvoyé au 29 septembre    JS Kabylie : Enchaîner par une troisième victoire face au CRB    MO Béjaïa : Nechma remplace Bouzidi    La langue de Molière ou la langue de Shakespeare : «Is that ‘‘la question'' ?»    Aït Ferrach (Bouzeguène) : Un mémorial de chouhada en chantier    Aïn Defla : Abdelkader Chaterbache, un artisan au service de l'éducation    Pommades cancérigènes: Les précisions du SNAPO    Le spleen du professeur avant la retraite    El-Tarf: Des transporteurs bloquent l'accès d'une base de vie chinoise    Division nationale amateur - Ouest: Le SCMO, l'IRBEK et le CRT confirment    La future coalition en Israël : blanc bonnet et bonnet blanc    Le ministère s'explique    Les victimes protestent et réclament leur argent    Téhéran met une nouvelle fois en garde contre une attaque    Présidentielle en Tunisie … La logique arithmétique plaide pour Kaïs Saïed    Brexit : Le Royaume-Uni quittera l'Union européenne le 31 octobre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Golan occupé.. Les habitants du Golan dénoncent Washington
Publié dans Le Temps d'Algérie le 23 - 03 - 2019

Hier, les habitants du Golan ont exprimé le refus de la reconnaissance illégale de la souveraineté d'Israël sur le Golan occupé.
La politique hostile menée par Washington contre nombre de pays musulmans est dénoncée par la communauté mondiale. La reconnaissance par le président américain, de la souveraineté d'Israël sur le Golan occupé, est le dernier crime commis par le président américain contre la légalité. Hier, les habitants du Golan ont exprimé le refus de la reconnaissance illégale de la souveraineté d'Israël sur le Golan occupé. Les habitants du Golan ont publié une déclaration, condamnant le président américain pour ses récents propos, sur la reconnaissance par Washington de la souveraineté illégitime d'Israël sur le Golan. « Les propos sur le Golan ne sont pas nouveaux, car nous connaissons le soutien qu'il apporte au chef du gouvernement de l'entité occupante, à un moment où Benjamin Netanyahu traverse une crise politique et judiciaire », est écrit dans cette déclaration. « L'équilibre politique actuel dans la région résulte de la fermeté de la Résistance et de l'échec du projet des ennemis de la Syrie », ajoute le texte.
La déclaration souligne : « Par le passé, le peuple arabe syrien du Golan a déjà rejeté l'occupation française. Nous allons continuer à adhérer à la position nationale de tous les Syriens, qui consiste à rejeter tous les projets des occupants, surtout le projet de l'annexion du Golan, et nous restons fermes sur notre volonté qui n'a jusque-là pas été vaincue ». « Le peuple du Golan occupé affirme au monde entier, et particulièrement à l'administration américaine, que la stabilité régionale ne sera pas obtenue tant que l'occupation sera maintenue, et que Washington soutiendra les politiques racistes de l'entité sioniste », peut-on lire dans le texte, cité par la presse. Le président américain a fait preuve d'hostilité aux pays musulmans en reconnaissant El Qods occupé capitale d'Israël. De nombreux pays ont dénoncé la décision illégale du président américain. Celui-ci fait tout, surtout ce qui est illégal, pour soutenir le premier ministre d'Israël, Netanyahu, pour les élections législatives anticipées d'avril.
Le premier ministre d'Israël, accusé de corruption, pourrait gagner politiquement avec la reconnaissance par le président américain, d'El Qods occupé capitale d'Israël. Le premier ministre d'Israël a besoin de gagner aux élections législatives anticipées d'avril, pour échapper au procès pour corruption. Le président américain a reconnu la souveraineté d'Israël sur le Golan occupé, pour que le premier ministre d'Israël gagne aux élections. Le président américain, que certains dirigeants arabes qualifient d'homme de paix, mène une politique hostile aux pays musulmans. Londres, Ankara, Paris, Damas, Moscou et les pays du Golfe ont dénoncé la décision du président américain, qui cautionne la colonisation. Le président américain, qui a fait preuve de racisme, soutient les crimes de guerre commis par la coalition arabe dirigée par l'Arabie saoudite contre le Yémen.
Le président américain est aligné à la politique de colonisation lancée par le premier ministre d'Israël, et ne respecte pas la légalité mondiale. Il accorde la caution au coup d'Etat mené par Juan Guaido contre le président légitime du Vénézuela, et dit être prêt à une guerre contre ce pays. Une politique hostile, d'occupation et raciste est lancée par le président américain, qui est dénoncé par la communauté mondiale, et applaudi par seulement le premier ministre d'Israël, et quelques dirigeants arabes qui le sollicitent pour attaquer l'Iran. Le président américain cherche à former une coalition contre l'Iran, mais a échoué lorsque nombre de pays arabes ont refusé. Le président américain est dénoncé par la communauté mondiale pour la politique hostile contre les musulmans.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.