5 exercices qui n'affecteront pas vos genoux    Brésil : Dani Alves mécontent du public    Les manipulateurs ont été mis en échec    Régularisation foncière: 3.700 actes délivrés et 90 milliards de recettes    Société civile: Une feuille de route pour sortir de l'impasse politique    Entendus aujourd'hui: Zoukh, Karim Djoudi et Amar Tou devant la Cour suprême    Relizane: Près de 10.500 candidats au bac    Selon un récent bilan de la wilaya: Plus de 600 constructions illicites démolies depuis le début de l'année    Pour la réussite de la saison estivale: 78 gestionnaires des plages en formation    Cour suprême : Abderrachid Tabi installé au poste de Premier président    Afin de saluer les décisions de la justice contre la corruption : Marches à travers les wilayas du pays    Improvisation économique à des fins politiques : Industrie de pseudo-montage automobile    Pour poursuivre les corrupteurs : Les services judiciaires aux taquets    Coupe d'Algérie 2019 : Le CR Bélouizdad honoré par le wali d'Alger    Malgré le soutien du pétrole Les place européennes finissent en petite hausse    Deux pétroliers ciblés dans le golfe d'Oman : L'or noir en hausse    CAN-2019 de football, préparation Algérie - Mali, ce soir à Doha : Vaincre et convaincre avant l'Egypte    Solution de la crise en Libye: Les pays voisins préoccupés et insistent sur le dialogue    XXe réunion de l'Association des Sénats d'Europe : Les Sénats européens et africains expriment leur volonté de promouvoir les valeurs communes    Guerre commerciale : Huawei réclame plus d'un milliard de dollars à Verizon sur des brevets    Abdelkader El Gouri élu    Affrontements meurtriers à Nzérékoré    Nouvelle escalade entre les Etats-uniset l'iran    Un avion d'Air Algérie rebroussechemin !    La situation s'enlise    Nouveau dérapage de Naïma Salhi    Le prix du chef de l'Etat Ali-Maâchi décerné à 24 jeunes talents    Andy Delort : «C'est une fierté d'être là»    COUR SUPREME : Chakib Khelil, Djoudi et Tou convoqués    PLUS DE 600.000 CANDIDATS CONCERNES : Début aujourd'hui des épreuves du Bac    Helaïmia s'engage avec les Belges de Beerschot Anvers    Le GS Pétroliers remporte sa 20e Coupe d'Algérie    Pour le régime Bouteflika, la chute est brutale    Bensalah et Bedoui sommés de partir    Le bleu pour le Soudan sur les réseaux sociaux    Le gouvernement de Hong Kong essuie des critiques de son camp    Des citoyens bloquent le siège de l'APC de Bouti Sayeh    24 hectares de récoltes sur pied ravagés par le feu    Gendarmerie nationale : Saisie de 9,3 kg de kif traité, une arrestation    «Le certificat prénuptial est très important»    L'UE insiste sur le traité négocié avec Londres    «Le résultat du match CSC-USMA est douteux»    Fidèle à la mémoire de Fouad Boughanem    Chef d'entreprise en Algérie, il est devenu vendeur de fripe aux «puces» de Montreuil    Le retour de La Dolce Vita    «J'ai couru vers le Nil»* de Alaa El Aswany: Comment la révolution égyptienne a été brisée ?    Mohamed Zerrouki (1902-1957): Un écrivain visionnaire précoce resté méconnu    LES AIGLES EN CARTON    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Groupe abordable pour l'Algérie à la CAN 2019.. Le Kenya premier adversaire des Verts
Publié dans Le Temps d'Algérie le 13 - 04 - 2019

La qualification aux huitièmes de finale semble à la portée des troupes de Djamel Belmadi.
La sélection algérienne de football est désormais fixée sur ses adversaires à la phase finale de la CAN 2019 qu'abritera l'Egypte du 21 juin au 18 juillet. L'EN évoluera dans le Groupe «C» en compagnie de ses homologues du Sénégal, du Kenya et de la Tanzanie. Un groupe des plus abordables. Sur le papier, le Sénégal est le grand favori de cette poule devant l'Algérie. La qualification aux huitièmes semble à la portée des troupes de Djamel Belmadi qui a assisté au tirage au sort, vendredi soir au Caire, en compagnie de ses assistants, Hakim Medane et Djamel Bouras, et du président de la FAF, Kheireddine Zetchi. Les Verts qui ont évité les trois sélections nord-africaines, l'Egypte, le Maroc et la Tunisie au premier tour, débuteront la compétition face au Kenya, le 23 juin à 22h au stade de la Défense Aérienne au Caire, d'une capacité de 30 000 places, construit en 2009.
Les Kenyans, un très mauvais souvenir
Classé à la 108e place au classement FIFA, le Kenya qui revient à la CAN après une longue absence (dernière participation en 2004) et qui n'a jamais franchi le premier tour dans ses cinq précédentes participations à cette fête du football africain, est un adversaire qui ne réussit pas trop aux Fennecs. L'on garde un très mauvais des Harambee Stars, ayant éliminé, à la surprise générale, le onze algérien au tour préliminaire des qualifications au Mondial 1998. La dernière confrontation entre les deux sélections qui sont en égalité parfaite (3 victoires chacune et 1 nul) et qui ne se sont jamais rencontrées à la CAN, a tourné en faveur des Kenyans (1-0). C'était un match amical disputé en Tanzanie en septembre 1997. Les camarades de Mahrez doivent s'en méfier pour éviter une mauvaise surprise, comme c'était le cas lors de la CAN 2017 au Gabon face au Zimbabwe (2-2).
Chaudes retrouvailles avec les Sénégalais
Le second adversaire de l'EN à la CAN 2019 sera le Mondialiste sénégalais, leader africain au classement FIFA (23e). C'est le favori du groupe, mais c'est un adversaire qui réussit aux Verts à la CAN. Les Fennecs restent sur trois victoires de suite, dont une au premier tour de la CAN 2015, et un nul face aux Lions de la Teranga qui sont à leur 17e participation à ce grand rendez-vous continental. Les Sénégalais se sont présentés aux dernières éditions de la CAN dans la peau de favoris, mais ils n'ont pu franchir les quarts de finale. Leur meilleur résultat a été réalisé en 2002 où ils avaient atteint la finale. Les retrouvailles entre les Fennecs et les Lions de la Teranga et le beau duel entre les deux stars de la Premier League, Riyad Mahrez et Sadio Mané, s'annoncent très chaudes et fort prometteuses. Ce sera la quatrième confrontation entre les deux sélections à la CAN.
La Tanzanie nous réussit bien
Les coéquipiers de Sofiane Feghouli boucleront le premier tour le 1er juillet à 21h face à la Tanzanie sur l'arène du stade Essalem du Caire. Ce sera une première entre les deux sélections en phase finale de la CAN. La Tanzanie qui est à sa seconde CAN après celle de 1980, est un adversaire qui réussit bien au onze national. Les Fennecs ont perdu un seul match contre les Taifas Stars, 131es au classement FIFA. C'était en janvier 1995 à Dar Es Salam pour le compte des éliminatoires de la CAN 1996. La dernière confrontation entre les deux sélections a tourné en faveur des Verts sur le score sans appel de 7 à 0. C'était en novembre 2015, à Blida, pour le compte des éliminatoires de la CAN 2017. Si elle termine en tête de sa poule, l'EN affrontera au second tour le troisième des groupes A, B ou F. Si elle obtient la seconde place, elle en découdra avec le deuxième du Groupe A. Au cas où elle achève le 1er tour parmi les meilleurs troisièmes, elle aura comme adversaire le leader du Groupe A.
Larbi Bouazza
La composante des groupes :
Groupe A : Egypte, RDC, Ouganda, Zimbabwe
Groupe B : Nigeria, Guinée, Madagascar, Burundi
Groupe C : Sénégal, Algérie, Kenya, Tanzanie
Groupe D : Maroc, Côte d'Ivoire, Afrique du Sud, Namibie
Groupe E : Tunisie, Mali, Mauritanie, Angola


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.