Selon Gaïd Salah: L'institution militaire ne nourrit «aucune ambition politique»    Taleb Ibrahimi revient avec une lettre    FLN: Des députés empêchent Bouchareb de tenir une réunion    Présidence du FCE: Moncef Othmani jette l'éponge et Hassen Khelifati se retire de la course    Chlef: Pas de problème d'eau cet été    Elections européennes dans un fort climat eurosceptique    Ce qu'aurait pu être l'Algérie post-indépendance    Ligue 1 - Titre et relégation: Qui s'en sortira indemne ?    Volleyball - Coupe d'Algérie - Demi-finales: Le GS Pétroliers en favori    MC Oran: Le Mouloudia des grands rendez-vous    552 centres d'examen et 3.830 encadreurs: Plus de 33.000 candidats attendus aux examens de fin de cycle primaire    Office de promotion et de gestion immobilière-OPGI: Des dispositions pour le recouvrement de plus de 70 milliards de créances    Répartis à travers trois sites de la daïra d'Aïn El-Turck: Les travaux des projets de réalisation de 1.420 logements à l'arrêt    Les colères algériennes    Les ambiguïtés autour du mot « dialogue »    L'AMOUR ET LA GUERRE    Rabiot pour remplacer Rodrigo?    Giroud prolonge d'un an    Le GS Pétroliers et le NR Chlef en finale    Trump ira en Irlande en juin    Affrontements à Jakarta après les résultats de l'élection    Ankara se prépare à d'éventuelles sanctions américaines    LG partage un Iftar avec la presse nationale    Les jus de fruits mortels    C'est le Hirak permanent    La nouvelle définition mondiale du kilogramme entre en vigueur    Le dossier du général Hassan transmis à Blida    Après le décret Trump, Google coupe les ponts avec Huawei    Un festival du malouf et du chaâbi à Annaba    Dans le désert des Berbères...    Avant-première de Hirafi    Tizi-Ouzou : Une wilaya engagée dans la restructuration de la filière oléicole    Transition politique : Toute nouveauté appelle l'angoisse…    Royaume-Uni et Italie : Vers des séismes politiques ?    OCDE : L'organisation plus pessimiste sur le commerce mondial et la croissance    British Steel : Le repreneur d'Ascoval, pourrait déposer le bilan    Commerce : Les prix des fruits et légumes toujours en hausse    Le Hirak entre l'admiration et la peur    CAN-2019 : La présélection de l'Afrique du Sud dévoilée    Les adhérents exigent le départ de Sidi Saïd    Analyse : Les transmutations génétiques des coups d'Etat africains    Des milliers de travailleurs dans la rue à Tizi Ouzou    Pour une présidentielle dans 6 moi    Aux côtés de la Côte d'Ivoire dans la lutte;contre le terrorisme    Le procès de Kamel "El bouchi" reporté au 19 juin    Deux stages et trois amicaux pour les éléphants    Les fondements de la psychologie de l'enfant en débat    Aïn El Hammam : Le bureau de poste rouvert    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bab El Oued(Alger).. Cinq marchés de proximité seront ouverts
Publié dans Le Temps d'Algérie le 19 - 04 - 2019

L'on sait que tout est fin prêt pour l'ouverture des marchés de proximité en question, une ouverture devant en principe coïncider avec le Ramadan, mois de piété certes mais néanmoins celui de la goinfrerie et des achats frénétiques.
En prévision du mois de Ramadan, la circonscription administrative(CA) de Bab El Oued compte ouvrir un marché dans chacune de ses cinq communes à savoir Bab El Oued, la Casbah, Oued Koriche, Bologhine et Rais Hamidou. Cette action se veut vraisemblablement éponger un nombre important de petits marchands activant dans l'informel. Il faut dire qu'une grande partie des habitants de la ville populaire vit de petits boulots et surtout des activités informelles. Comme toute chose, cela n'est point sans revers quand on sait les conséquences négatives induites par le marché parallèle à commencer par l'anarchie au niveau des rues et ruelles et où circuler tant à pied qu'en voiture relève souvent d'une prouesse. C'est un peu le charme particulier des vieilles villes, disent les gens d'ici, façon de prendre leur mal en patience.
L'on sait toutefois que tout est fin prêt pour l'ouverture des marchés de proximité en question, une ouverture devant en principe coïncider avec le Ramadan, mois de piété certes mais néanmoins celui de la goinfrerie et des achats frénétiques. Les points de vente seraient, selon une source proche de la wilaya d'Alger, fixés comme suit : la Place Ferhani faisant face au front de mer pour la commune de Bab El Oued, le quartier de Climat de France pour Oued Koriche, le marché Amar El Kama(ex-rue de Chartres) pour la Casbah, l'ancien marché de proximité longtemps resté sans activité pour Bologhine et enfin Sidi Lekbir(Rais Hamidou) où un marché a été nouvellement construit. Ce qu'il importe de retenir c'est que cette action a fait des heureux parmi les marchands informels des quartiers de Bab El Oued. Ces derniers, les marchands, sont, depuis la démolition du mythique marché de Trois Horloges, venus grossir les rangs des chômeurs de la commune. Des jeunes qui subvenaient aux besoins de leurs familles vont bientôt reprendre leurs activités au niveau du marché de proximité de Ferhani.
Il y a lieu de noter que la réalisation des cinq marchés de proximité répond à un programme de la wilaya initié d'abord dans le but d'éradiquer le marché informel, devenu une véritable plaie et source d'anarchie et de désagréments divers aux riverains. Leur ouverture permet sur un autre plan de contrôler la qualité et les prix des produits. Le wali d'Alger, Abdelkader Zoukh, avait déclaré à ce sujet qu'il devait se réunir avec l'APW pour arrêter le nombre de marchés de proximité en fonction de la disponibilité des assiettes foncières. Pour leur part le ministère du commerce et celui de l'agriculture ont respectivement annoncé que toutes les mesures avaient été prises pour assurer d'une part une suffisance en matière de produits alimentaires, fruits et légumes ainsi qu'une stabilité des prix à la vente tout en veillant à lutter contre la spéculation durant le mois sacré.
A rappeler à cet égard la décision du secteur du commerce de baisser, durant la période de Ramadan, la TVA sur certains produits d'importation comme les viandes, les légumes et fruits secs. L'union des commerçants et artisans(UGCAA) devait quant à elle assurer durant cette même période, la gestion des marchés de solidarité, initialement organisés chaque Ramadan par la centrale syndicale UGTA. Une organisation décriée par les consommateurs pour le peu d'une part, de points de vente et d'autre part la différence insignifiante par rapport aux prix pratiqués au niveau des autres marchés. Le ministère du commerce compte lancer durant le mois sacré 400 marchés de proximité pour assurer une bonne disponibilité des produits et garantir une stabilité des prix.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.