35 personnes accusées dans des affaires de corruption    Opérateurs algériens et libyens se concertent sur l'impulsion de la coopération bilatérale    Rencontre mardi sur    Pétrole/gaz de schiste : opportunités et risques    Proposition de paix    «La décision de mon exclusion du bureau exécutif est antiréglementaire»    Le DEN satisfait des résultats    Deuxième place pour Reguigui    Démantèlement d'un gang armé spécialisé dans le vol par effraction    Les services douaniers ont enregistré 70 contraventions depuis le début de l'année en cours    Nécessité d'un schéma national de transport pour réduire les accidents de la route    «L'Hommage au jazz» de Noredine Chegrane    Décès du moudjahid Guergour Ahmed    Découverte d'un bain romain dans la commune de Ferkane    Le Mouloudia vidé de ses cadres !    Rien n'est confirmé Algeria 2020    Le président Tebboune ordonne la tenue d'un Conseil interministériel    Le gouvernement dément la mort de manifestants    Ankara veut créer une zone de libre-échange avec l'Algérie    Les vols à destination de la Chine suspendus    11 harraga interceptés au large d'Oran    "Mal négociés", selon Wahiba Bahloul    Visite inopinée de CHerif Omari a la laiterie de birkhadem    Objectif atteint pour les Verts    Marc Lavoine prochainement en concer    avec «force» l'attaque terroriste contre le camp militaire de Sokolo au Mali    M. Davaasuren, Secrétaire d'Etat au ministère des Affaires étrangères de Mongolie, effectuera une visite de travail en Algérie    Belhimer : consacrer la place de leader de la Télévision publique dans le secteur audiovisuel    Complexe de sidérurgie "Tosyali" d'Oran: le challenge des exportations hors hydrocarbures    Cour suprême: poursuites contre l'ancien wali de Mostaganem Abdelwahid Temmar    Une force africaine en Libye garantira le respect du cessez-le-feu    HADJADJ : Arrestation de 2 vendeurs illicites de boissons alcoolisées    L'EHU d'Oran au chevet des malades de Tiaret    Les consommateurs dénoncent    Découverte d'un bain romain    Nomination de Ahmed Bensebbane à la tête de l'EPTV    Visite d'Erdogan à Alger: le caractère stratégique des relations entre les deux pays réaffirmé    Hand/Tournois de qualification olympique: l'Algérie dans le groupe de l'Allemagne    "Le hirak n'a pas vocation à conquérir le pouvoir"    Lahouazi, Alloune, Khallil et Ferhani sous contrôle judiciaire    Un "terminus" brutal pour la JSK    Liban : le nouveau gouvernement rejeté par la rue    Hirak : discuter pour être indiscutable    5 morts et 32 blessés dans un accident de la circulation    Sortir ...Sortir ...Sortir ...    Deux moi ou la comédie romantique réinventée    Mouvement dans le corps des walis    La présidente par intérim candidate à la présidentielle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Grandiose marche à Tizi-Ouzou.. «Système dégage…» «Ulac smah Ulac»
Publié dans Le Temps d'Algérie le 19 - 04 - 2019

A bord de bus, de camions, de fourgons, de véhicules personnels, ils étaient tous là. Ils sont arrivés de partout par milliers, par monts et par vaux.
Ils étaient tous là, ils sont venus de partout. Ils ont venus à bord de fourgons, de bus, de véhicules personnels. Ils ont envahi la ville de Tizi Ouzou qui avait du mal à les contenir en ce vendredi de la confirmation. Ils sont arrivés de partout par milliers, par monts et par vaux. Le mouvement de protestation ne faiblit donc pas dans la capitale du Djurdjura. Bien au contraire. Pour cet acte IX de la protesta, de centaines de milliers de manifestants ont envahi la ville des Genêts au point de ne pas pouvoir les contenir. A bord de bus, de camions, de fourgons, de véhicules personnels, ils étaient tous là. Ils sont arrivés de partout par milliers, par monts et par vaux. Les premiers marcheurs qui étaient à peine quelques milliers devant le portail du campus Hasnaoua de l'université Mouloud Mammeri avant 13h, ont été rejoints par des milliers d'autres qui arrivaient de partout, à telle enseigne qu'en l'espace de quelques quarts d'heure, la foule était plus qu'impressionnante. Dans les derniers carrés, on pouvait distinguer la présence de Said Sadi, de Hend Sadi, de Mouloud Lounaouci. Said Sadi a été, pour ainsi dire, triomphalement accueilli.
Comme lors des précédents actes du mouvement de protestation, les marcheurs ont déployé des milliers de banderoles et pancartes. Ils ont aussi fait preuve de génie en actualisant leurs slogans aux développements qu'a connus la scène politique cette dernière semaine. Aussi pouvait-on ressentir l'ombre du printemps noir de 2001. Les slogans les plus scandés par les manifestants étaient surtout «Pouvoir assassin» et «Ulac smah ulac». Sur un camion, il a été dressé d'énormes baffles qui diffusaient à forts décibels la chanson d'Oulahlou «Pouvoir assassin». Au Carrefour du Bâtiment Bleu, des portraits des martyrs du printemps noir étaient collés à d'immenses pancartes posées sous les Trois horloges. A côté, un vieil homme de 96 ans assis sur la bordure, tenait sa pancarte où il avait écrit «Seule une vraie République peut garantir tout le reste». Sur le Boulevard Lmali, un gigantesque drapeau composé de l'emblème amazigh et de l'emblème national était déployé. Il a fallu au mois deux cents personnes pour le tendre correctement. Plus loin, à proximité du jardin du centre-ville, un camion garé là depuis le milieu de la matinée servait gratuitement des gobelets de thé bien chaud et de l'eau minérale aux marcheurs. Le thé était préparé sur place.
Des fourneaux ont été installés sur la benne du camion. Des dizaines de milliers de gobelets ont été distribués. D'autres s'affairent à les ramasser dans des sacs poubelles alors que les «anges des marches», les secouristes du Croissant- Rouge algérien, munis de leurs trousses de secours, étaient partout. C'est dire que tout le monde apportait sa touche pour réussir cette nouvelle démonstration de force contre le système dont le départ est plus que jamais réclamé. En plus des slogans habituels «Système dégage», et bien d'autres encore comme «FLN dégage», le chef du gouvernement, le chef de l'Etat ont en eu pour leur compte ou encore d'autres à l'endroit de Gaid Salah ! «Ya el Gaid, la patrie est un amour réel, pas une idée». D'autres slogans ont été scandés en soutien aux femmes dénudées au commissariat de Baraki.
Comme la dernière fois aussi, les milliers de marcheurs ont déployé le drapeau national et le drapeau amazigh en force. Les femmes étaient présentes en masse à cette nouvelle démonstration de force qui s'est déroulée sans heurts ni incidents. Les manifestants ont commencé à se disperser dans le calme vers 16h. Il est à rappeler que jeudi dernier, ce sont les maires et les élus APC et APW qui ont organsiné une marche à Tizi Ouzou pour réaffirmer une nouvelle fois leur refus d'encadrer l'élection annoncée pour le 4 juillet prochain. Ceci tandis que la capitale du Djurdjura vibrera aujourd'hui au rythme d'une nouvelle marche pour célébrer le double anniversaire du Printemps berbère et du Printemps noir 2001.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.