L'ANIE à pied d'œuvre    Signature d'une convention entre le GIE monétique et l'ANPT    Destruction de cinq abris pour terroristes à Batna et Skikda    APRES SES PROPOS HOSTILES AU SAHARA OCCIDENTAL : Le CNASPS qualifié Saadani ‘'d'aventurier sans conscience''    SYNDICATS AUTONOMES : Le CSA appelle à une grève générale    ANARCHIE DANS LE TRANSPORT DES VOYAGEURS DE LA CORNICHE ORANAISE : 200 Da le prix d'une place par taxi à partir de 17h00    ACTION ANTI-DROGUE DE LA 8EME SURETE URBAINE (MOSTAGANEM) : Huit consommateurs de drogue arrêtés    TIARET : Des citoyens ferment le siège de l'APC de Rechaiga    Régulation de l'économie avec l'apport des Nations-Unies et de l'UE    Rencontre régionale sur le code des marchés publics    Suspension d'une usine de boissons gazeuses    L'illicite défigure le site Aadl à Tamanrasset    "Nous sommes toujours aux côtés du peuple"    Erdogan menace de reprendre l'offensive mardi soir si l'accord n'est pas respecté    Grève générale et manifestation à Barcelone    L'UE menace Washington de représailles    14 civils tués dans des raids turcs    "Atal ne partira pas l'été prochain"    Les joueurs mettent fin à la grève    Zetchi : "Il y a des contraintes de calendrier, mais les motivations sont là"    Les «Verts» face à leur destin    Medaouar répond aux Usmistes et à Messaoudène    Les fans boudent, Laoufi s'interroge    Les avocats des détenus mettent à exécution leurs menaces    Le prix Pomed décerné à Soufiane Djilali    Dossier clos    Silence radio à la Sonatrach    La "harga" vers les côtes italiennes s'intensifie    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Un sit-in de la communauté chrétienne violemment réprimé    Marie-Antoinette, cette figure de la pop culture    Concours de la chanson patriotique    Un lien entre deux peuples et deux cultures    L'Algérie représentée par le jeune Chikhi Samir    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 9ème journée    Oued Tlelat - El Braya: Plus de 190 000 sachets de « chemma » saisis    Mers El Hadjadj et Misserghine: Deux morts dans des accidents de la route    Projets des Jeux méditerranéens: Constat satisfaisant et confirmation de l'échéance de réception, juin 2020    Conseil de la nation: Début des procédures de levée de l'immunité de deux sénateurs    Pour blanchiment d'argent et financement occulte de partis politiques: Tliba incarcéré à la prison d'El Harrach    Automobile: L'usine Renault Algérie reprendra ses activités en 2020    Nouvelle sortie de Amar Saâdani: L'«Etat profond», le hirak et le Sahara Occidental    Pour contrer le Hirak, le pouvoir tente d'obtenir la bienveillance internationale    La révolution légale    En marge de la vente dédicace de son livre: Le styliste espagnol Adolfo Dominguez revient sur son parcours artistique    Commémoration du 80ème anniversaire de l'exil républicain: Oran rend hommage aux réfugiés espagnols    Rohani : Les "Israéliens et les Saoudiens ont poussé les USA à sortir de l'accord    L'Algérie domine l'Irlande 4-0    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Belaili offre à l'ES Tunis sa 3e Ligue des champions.. La VAR provoque le scandale du siècle en Afrique
Publié dans Le Temps d'Algérie le 17 - 05 - 2019

L'ES Tunis a remporté dans la nuit de vendredi à samedi sa troisième Ligue des champions africaine face au WA Casablanca au terme d'une finale retour qui n'est pas allée à son terme à cause d'un énorme scandale lié à une panne de l'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR).
C'est un scénario surréaliste qui s'est produit à Radés lors de la nuit du destin. On jouait l'heure de jeu de ce deuxième acte du grand derby maghrébin lorsque l'attaquant du WAC Walid El Karti a vu son but annulé par l'arbitre pour une position de hors jeu inexistence. Sûrs de la validité de cette égalisation qui allait leur permettre de remettre les pendules à l'heure après que leur adversaire ait ouvert le score peu avant la mi-temps sur une frappe somptueuse signé Belaili, les Marocains ont réclamé à l'arbitre gambien Bakary Gassama le recours à la VAR pour rectifier son erreur.
Mais à la surprise générale, le dispositif vidéo était hors service, depuis même le début de la rencontre comme l'ont assuré certains médias locaux. S'en est suivie alors une confusion totale qui a duré une heure et demie impliquant même le président de la CAF le Malgache Ahmad Ahmad, qui est descendu de la tribune pour se mêler aux discussions entre le corps arbitral et les dirigeants des deux finalistes, avant de reprendre sa place.
Le match a d'abord été annoncé interrompu puis après une longue période d'incertitude durant laquelle les joueurs du WAC ont refusé de reprendre le jeu, avant que l'arbitre décide de mettre fin aux débats, sifflant ainsi la victoire de l'ES Tunis au moment ou une grande du public avait déjà quitté l'enceinte de Radés. Qualifiant cette mascarade de «scandale du siècle», les gars de Casablanca qui ont accusé leurs homologues de Tunis d'avoir volontairement débranché la VAR, ont menacé de saisir la FIFA et le TAS pour faire valoir leurs droits après avoir au préalable déposé plainte auprès de la CAF. En attendant, cette dernière a décidé à travers son comité exécutif de convoquer une réunion d'urgence ce mercredi pour débattre des issus réglementaires à réserver à ce match, quand bien même l'instance du football africain déclare pour le moment l'EST comme le vainqueur de l'édition 2019 de la Ligue des champions africaine. «Suite aux événements survenus lors du match EST/WAC comptant pour la finale retour Total CAF Champions League 2018/2019 et après l'arrêt du match, le président de la CAF M. Ahmad Ahmad décide de provoquer un Comité Exécutif d'urgence le 4 Juin pour débattre des issus réglementaires à réserver à cette rencontre», a réagi la CAF sur son site officiel. Quoi qu'il en soit, ce qui s'est passé vendredi à Radès a terni encore plus l'image du football africain sur le plan international. Pas du tout rassurant à moins de trois semaines du coup d'envoi de la CAN…
Ouassel Mounir
La presse internationale choquée
La presse du monde entier est complètement abasourdie après la scandaleuse finale de Ligue des Champions Espérance-Wydad vendredi soir. Pour L'Equipe, «la scène est assez surréaliste, et on espère que cela n'arrivera pas ce samedi soir, lors de la finale de la Ligue des champions européenne entre Liverpool et Tottenham». «L'assistance vidéo était-elle vraiment en panne? A-t-elle été volontairement débranchée par certains organisateurs tunisiens comme certains veulent le croire ?», s'interroge pour sa part France Football. France 24 estime qu'en quelques minutes «la rencontre a pris une tournure historique». «Il y a fort à parier qu'après cet improbable dénouement, le Wydad Casablanca tentera de faire appel de la décision de la CAF. Mais que son éventuel recours aboutisse ou non, le principal grand perdant de cette soirée restera sans conteste le football africain», poursuit le média. L'Américain Fox Sports, écrit que si la VAR a créé des polémiques à travers le globe, «la finale de la Ligue des Champions africaine a atteint un nouveau niveau». Et c'est à l'issue de scènes ahurissantes que l'Espérance a été sacrée lors d'un match «qui a commencé en mai et s'est terminé en juin». L'Espagnol AS a évoqué des «circonstances exceptionnelles» où la «confusion a régné». Le Brésilien Globo Esporte estime que «l'Espérance conserve son titre l'année de son centenaire, mais les motifs de célébration s'arrêtent là».
Belaili entre dans l'histoire du football algérien
En offrant vendredi le titre à l'ES Tunis en finale de la Ligue des champions africaine, Youcef Belaili est entré dans l'histoire du football national en devenant le premier Algérien à avoir remporté deux fois la prestigieuse compétition interclubs dans sa nouvelle version. Auteur de l'unique but de la partie à la 42e minute sur une superbe frappe, l'ex-attaquant de l'USM Alger s'est offert son deuxième sacre africain de suite après celui de 2018.
Un exploit qu'aucun joueur algérien n'a réalisé jusque-là même s'il convient de rappeler que Mourad Amara et Abdelhamdi Sadmi ont déjà gagné deux fois la C1 avec la JS Kabylie en 1981 et 1990, mais c'était dans son ancienne version.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.