La tribu de Oui-Oui !    Le directeur de la CNMA plaide pour la réforme de cette assurance    Des agriculteurs de la daïra de M'chédallah demandent le déblocage du périmètre d'irrigation    Un SUV électrique sur les tablettes    Savoir lire les indices d'un pneu    Un look plus agressif    Neghiz face à la presse    Naftal au secours d'El-Khadra    Spectaculaire rebond de l'émigration clandestine    Pascades    Zones d'ombre: l'Etat déterminé à concrétiser les projets dans les meilleurs délais    Constantine: hommage poignant à l'historien et sociologue Abdelmadjid Merdaci    Avoir conscience des rêves qui fuient !    L'Odyssée de Hamdi Benani    USM Alger : Le gardien de but Guendouz signe    JS saoura : Ferhi s'engage avec le club africain    Lutte contre la criminalité : Arrestation d'un individu usurpant d'identité    La fille des Aurès    Les non-dits    La LFP lance l'opération    La Palestine renonce à son droit d'exercice de la présidence    Guterres appelle à éviter une nouvelle guerre froide    Le chef de la junte demande la levée des sanctions ouest-africaines    Les souscripteurs AADL protestent    STABLE ET DURABLE    "La France doit aider l'Algérie à nettoyer les sites des essais nucléaires"    Condoléances    La cour d'appel allège la peine de Fouzia Argoub    Relecteur de "Vivant fils d'Eveillé"    Culture en bref...    Mise au point    Tébessa: Un camion se renverse, un mort et un blessé    Bovins et crocodiles    Algérie Poste: Un nouveau calendrier de versement des pensions de retraite    Le ministre de la Poste et des Télécommunications rassure: Le paiement électronique «sécurisé et gratuit»    Je n'ai pas voulu regarder le reportage de M6 sur le Hirak    Equipe nationale: Belmadi annonce beaucoup de changements    Chlef: Mener les projets à bon port    PAIX ET SERENITE    Reportage sur le «Hirak»: M6 conteste les accusations portées contre elle    La nouvelle Constitution répondra "aux revendications du Hirak"    La course ouverte par le ministère de l'Industrie    La prise en charge des besoins de la population commence à donner ses fruits    "La sanction pourrait aller jusqu' à la peine de mort"    La gestion bientôt assurée par une entreprise algérienne    La mesure étendue aux transporteurs de voyageurs    L'Algérie obtient une victoire définitive contre Orascom Télécom    L'Algérie prend acte de la désignation de Bah N'daw comme président de la transition au Mali    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Commémoration de l'assassinat de Tahar Djaout.. Il y a déjà 26 ans qu'il nous a quittés
Publié dans Le Temps d'Algérie le 02 - 06 - 2019

«Nul n'a le droit d'oublier, c'est un monument qu'on nous a arraché», tel est le thème d'un programme qui a été concocté par l'association Amusnaw en collaboration avec l'Association des journalistes et correspondants de la wilaya de Tizi-Ouzou (Ajecto), pour commémorer le 26e anniversaire de l'assassinat du grand écrivain journaliste et poète, Djaout, lâchement assassiné le 2 juin 1993 à Alger.
A cet effet, les associations organisatrices, en l'occurrence Amusnaw de Tizi-Ouzou et l'Ajecto, ont prévu un riche programme pour rendre un vibrant hommage à ce grand écrivain, journaliste qui a tant donné pour la liberté d'expression en Algérie et ce, au niveau l'esplanade M'Barek Aït Menguellet au centre-ville de Tizi-Ouzou. Né le 11 janvier 1953 à Oulkhou, dans la commune d'Azeffoun, wilaya de Tizi-Ouzou, Tahar Djaout reste immortel dans les esprits des intellectuels et des journalistes par ses écrits. Il fut l'auteur de la belle citation : «Si tu parles, tu meurs, si tu te tais, tu meurs, alors tu dis et meurs». D'ailleurs, dans un article publié juste après son assassinat, dans un quotidien national, ils ont mentionné que le commanditaire de son assassinat a dit que «Tahar Djaout écrit trop bien et ses écrits pouvaient influencer les musulmans».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.